Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 07:31

L’image contient peut-être : 2 personnes

Chers amis. Aloho m'barekh.


Ce sont les derniers jours pour vous inscrire au "Pèlerinage de Délivrance et de Guérison Intérieure" qui, du 7 au 15 Mai, nous conduira de Notre-Dame de Miséricorde aux Sanctuaires Mariaux d'Alsace jusqu'en Charente où, après avoir vénéré ses reliques en son Sanctuaire de Thann (Alsace), nous terminerons notre périple par son Sanctuaire en Charente.

 

C'est en effet à l'intercession de Saint Ubald que nous voulons nous confier cette année alors que dans chacune de nos vies, de nos familles, de nos Nations, nous avons besoin d'être libérés de toutes les influences du Démon, du Diviseur et de ses collaborateurs.


De même que le Saint Baptême est préparé par des prières d'exorcismes, ce pèlerinage sera un puissant moyen de nous préparer à un renouvellement dans la Grâce du Saint Esprit lorsque nous revivrons liturgiquement, après Son Ascension Glorieuse, l'envoi par le Christ Seigneur de ce Saint et vivifiant Esprit qui procède de Son Père...

Ce pèlerinage sera un puissant moyen de prier pour l'unité de notre famille nationale puisque le 7 Mai, les Français auront choisi leur nouveau Président...

En Alsace, depuis Neubois où la Vierge délivra un message à la France en face du lieu où naquit Sainte Clotilde, épouse de Saint Clovis qui , en tant que Souverain, reçu à Reims le Baptême des mains de Saint Rémi...

Serez-vous avec nous pour ce Pèlerinage ? Ce temps fort ?


Quoiqu'il en soit, je vous donne rendez-vous à tous le DIMANCHE 7 Mai, pour le PÈLERINAGE du "Mois de Marie" à N-D de MISÉRICORDE et aux Saints du Kérala.

 

Vous pouvez nous rejoindre aussi à l'une ou l'autre des étapes de notre périple marial.

 

Pour ceux qui nous accompagneront d'Alsace en Charente, voici un rappel des Sanctuaires qui seront visités :


-Dimanche 7 Mai: Notre-Dame de Miséricorde(Messe à 10h30),
-Lundi 8:Notre-Dame de L’Épine , 
-Mardi 9: Notre-Dame de Houppach (Masevaux) et Saint Ubald (Thann/St Ubald est invoqué contre toutes influences malfaisantes).Messe à 17h à Houpach,
-Mercredi 10: Notre-Dame de Neubois (Messe à 10h) et Le Mont Sainte Odile("Route des vins"), 
-Jeudi 11: Notre-Dame de Thierenbach ("Route des vins"), 
-Vendredi 12,en chemin,Sanctuaire du Saint Enfant Jésus (Diocèse d'Autun), 
- Le 13, Notre-Dame d'Espis (Près de Moissac.Messe à 15h), 
-Le 14 Notre-Dame de Toutes-Grâces et St Ubald (Vénération de la relique de Saint Ubald est invoqué contre toutes influences malfaisantes/Fête Patronale de notre Paroisse des Charentes)

(Clôture des inscriptions le 29 Avril/ Offrande estimée 300 euros.(Que personne ne se prive de cette démarche de Foi pour une raison matérielle. Que tous ceux qui le peuvent aident leurs frères et soeurs plus pauvres à effectuer ce pèlerinage.Merci)

Avec Saint Thomas dont nous lisions l’Évangile dimanche dernier, nous nous jetons implorants aux pieds du Christ Ressuscité et lui disons :

-"Mon Seigneur et mon Dieu "!
-Jésus Miséricordieux, j'ai confiance en Vous ! 
Envoyez sur nous l'Esprit qui procède du Père, Esprit de lumière et de force pour qu'après avoir effectué le seul choix possible en conscience, chacun soit éclairé et fortifié pour aller de l'avant avec confiance sans céder aux manipulations extérieures qui tâcherons d'entraver notre marche vers un renouveau cohérent avec nos racines "judéo Chrétiennes", les racines de l'Europe et de la France Chrétiennes.

Prions, prions, prions ; ne cédons pas à la peur qui vient du Diviseur, avançons à la suite du Christ notre Sauveur et Roi, à la suite des saints qui ont fait la France !

Votre fidèlement et fraternellement dévoué en Notre Seigneur. Aloho m'barekh ! (Dieu vous bénisse )!

+Mor Philipose,métropolite.Brévilly ce 26.IV.17

----------------

Première lettre de saint Pierre Apôtre 5,1-4.10-11.

Mes bien-aimés, j'exhorte les anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin de la Passion du Christ et qui aurai part à la gloire qui doit être manifestée : 
paissez le troupeau de Dieu qui vous est confié, veillant sur lui, non par contrainte, mais de bon gré ; non dans un intérêt sordide, mais par dévouement ; 
non en dominateurs des Églises, mais en devenant les modèles du troupeau. 
Et quand le Prince des pasteurs paraîtra, vous recevrez la couronne de gloire, qui ne se flétrit jamais. 
Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle dans le Christ, après quelques souffrances, achèvera lui-même son œuvre, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 
A lui soient la gloire et la puissance aux siècles des siècles ! Amen ! 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,13-19.

En ce temps-là, Jésus vint aux environs de Césarée de Philippe, et il interrogeait ses disciples disant : "Quel est celui que les hommes disent être le Fils de l'homme ?" 
Ils dirent : " Les uns Jean le Baptiste, d'autres Élie, d'autres Jérémie ou l'un des prophètes. " 
Il leur dit : " Et vous, qui dites-vous que je suis ? " 
Simon Pierre, prenant la parole, dit : " Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant. " 
Jésus lui répondit : " Tu es heureux, Simon Bar-Jona, car ce n'est pas la chair et le sang qui te l'ont révélé, mais mon Père qui est dans les cieux. 
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. 
Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux : tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. " 

========

 

« Il est en notre pouvoir d'obtenir beaucoup de grâces,

d'abord en nous efforçant d'acquérir la vertu d'humilité. Car il est écrit : « Dieu résiste aux prières des orgueilleux ; mais il accorde sa grâce aux prières des humbles » (1). Il ne s'agit pas ici de l'humilité extérieure dont les manifestations peuvent facilement devenir des actes d'orgueil. Il s'agit de l'humilité de cœur, c'est-à-dire intérieure, vertu sublime qui sort l'homme du mensonge et le met en plein au centre de la vérité. Car elle consiste à nous comparer souvent à Dieu pour reconnaître sa grandeur et notre petitesse, sa sainteté et notre indignité, sa sagesse et notre folie... Il est tout et nous ne sommes rien.

Notre-Seigneur nous exhortait à cette humilité quand il disait : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur » (2). Dociles à son exhortation, les saints, dans leurs prières, n'ont pas cessé de dire à Dieu : - « Seigneur, qui êtes-vous et qui suis-je ? - Ah ! faites que je vous connaisse et que je me connaisse !... (3) - Vous qui m'avez créé, ayez pitié de moi... »

Cette humilité exerce sur le Cœur de Dieu une puissance irrésistible et fait tomber sur nous avec abondance les trésors de sa miséricorde. Quand l'homme s'élève, s'exalte en présence de Dieu, Dieu monte infiniment plus haut et le regarde de loin avec dédain : Alta a longe cognoscit (4). Au contraire, l'homme a-t-il le bon sens de s'humilier ? Dieu s'abaisse jusqu'à lui. Il le regarde de près avec amour et il le comble de ses faveurs. Humilia respicit (4). Notre-Seigneur disait à une sainte : « Si je trouvais une âme plus humble que celle de François d'Assise, je la traiterais plus magnifiquement que je n'ai traité ce grand saint. »

1. Jac. IV, 6. - 2. Matth. XI, 29. - 3. "noverim Te, noverim me", Saint Augustin (Soliloquia II,1,1 ; cf. Conf. 1,X). - 4. Ps. 137, 6 : "quoniam excelsus Dominus et humilia respicit et alta a longe cognoscit" : Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble ; de loin, il reconnaît l'orgueilleux.

P. Ludovic de Besse (1831-1910), La science de la Prière (Chap. IV), Troisième édition, Coll. « Il Poverello » 1ère série XXXII, Société et Librairie S. François d'Assise, Paris - Librairie J. Duculot, Éditeur, Gembloux (Belgique), 1903.

 

 

L’image contient peut-être : 10 personnes, intérieur

Saint Isaac le Syrien: L'arbre de Vie

 
 
L'Arbre de Vie est l'Amour de Dieu dont Adam fut déchu. Après cela, il ne connut plus la joie, mais il dut se mettre au labeur et s'épuiser dans une terre chargée d'épines.
Jusques au temps où nous trouvons l'Amour, notre labeur se fait dans une terre chargée d'épines: parmi les épines nous semons et récoltons à la fois, même si notre semence est semence de droiture. 
Nous sommes tout le temps piqués [par ces épines], et quelque justes que nous parvenions à nous rendre, nous vivons à la sueur de notre front. Mais une fois que nous avons trouvé l'Amour, nous avons part au Pain céleste, étant nourris sans labeur ni peine.
La personne qui a trouvé l'Amour, mange le Christ en tout temps, et dès cet instant, elle devient immortel.Quiconque mange ce pain, dit-Il, ne goûtera pas à la mort. Bienheureux celui qui a mangé le pain de l'Amour, Qui est Jésus. Qui est sustenté par l'Amour, est nourri par le Christ Qui est Dieu par-dessus tout. Jésus a témoigné de cela en disant: "Dieu est Amour!." Voilà l'air dans lequel le juste trouve ses délices à la résurrection. L'Amour est le Royaume dans lequel mystiquement, le Seigneur promit à Ses disciples qu'ils mangeraient et boiraient.
 
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
Saint Isaac le Syrien
 
cité par
A Journey through Great Lent
Light and Life Publishing
1998

Urgence élections,

 Prière pour la France:

MAESTRO DE CESI CRISTO CON SU MADRE 1308:

Je vous propose la prière suivante pour notre Pays:


Seigneur Jésus, Ô Christ notre Dieu, Vous qui êtes venu, non pour juger le monde, mais pour le sauver; Vous qui êtes monté librement sur la Croix pour tous les humains;
Vous qui, dans Votre amour ineffable et Vôtre indicible compassion, veillez au bien et au libre salut de chacun;
Vous qui êtes invisiblement présent dans ce monde qui Vous appartient et dans notre pays par le Corps de Votre sainte Eglise, acceptez les prières de supplication et de louange que nous Vous adressons pour notre patrie la France, justement mais cruellement éprouvée.


Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières et la protection de Votre Mère toute pure et immaculée, du saint archange Michel, Protecteur de la France, des saints de notre pays, en particulier de notre mère parmi les saints Marie Madeleine "Egale-aux-apôtres" dont les reliques sanctifient notre sol, de son disciple saint Maximin, de saint Lazare Votre ami, des saints Jean Cassien et Victor de Marseille, Martin de Tours, Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Germain d’Auxerre, Germain de Paris; de saint Cloud, sainte Geneviève et sainte Radegonde et de tous les saints moines et moniales de notre pays; des saints et victorieux martyrs Pothin et Blandine de Lyon et de tous les saints martyrs de France :

Eclairez, inspirez, convertissez et sauvez notre patrie la France, ceux qui la gouvernent ainsi que chacun des membres de son peuple.


A nous qui Vous supplions dans la vraie Foi, accordez la grâce du non-jugement, la conscience libre, la force du saint Esprit pour témoigner de Votre vérité dans la paix qui vient de Vous.


Accordez-nous la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir Votre pardon.


Donnez-nous de Vous glorifier et de Vous célébrer pour la bienveillance que Vous manifestez à notre pays, à ceux qui le gouvernent et à tout son peuple.


Inspirez-nous de Vous célébrer en premier lieu pour la révélation que Vous avez donnée de Vous-même à nos Pères par la prédications de ces aînés dans la Foi qui sont venu d'Orient pour ensemencer notre terre de l'Evangile de vérité, d'amour et de paix et à ceux qui, en conséquence peuvent en ces jours, sur cette même terre bénie de France, vous confesser avec Votre Père coéternel et Votre très saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amîn!

_______________

 

Saint Michael and the Dragon in an initial Q by an Unkown master German, Würzburg, about 1240-50:

Urgence élections :

 Prière pour la France à saint Michel

 

Saint Michel, grand Prince de la milice céleste, établi par la Providence divine le protecteur spécial de la France, souvenez-vous que vous l’avez faite grande entre toutes les nations, que vous l’avez établie sentinelle de la foi et soldat de Dieu dans le monde. Glorieux Archange, vous que nos rois ont autrefois proclamé patron de la France, protégez-nous contre tous nos ennemis ; nous vous conjurons de nous placer tous sous votre impénétrable protection. Protégez toujours l’Eglise et la France ! Obtenez-lui un prompt et sincère retour à l’antique foi, source de sa force et de sa grandeur. Éclairez les incrédules, rassurez les timides, fortifiez les faibles, encouragez les bons, secourez-nous tous et rendez-nous meilleurs et plus chrétiens. Amîn.

En-tête

------------------------------------------------

Mor Philipose-Mariam, 

Aujourd’hui, mercredi 26 avril, nous prions pour une juste rétribution du travail pour tous.

Je vous propose la lecture des versets suivants : 

Car l'Ecriture dit: Tu n'emmuselleras point le boeuf quand il foule le grain. Et l'ouvrier mérite son salaire. (1 Tim 5:18)

Demeurez dans cette maison-là, mangeant et buvant ce qu'on vous donnera; car l'ouvrier mérite son salaire. (Luc 10:7)

Car il s'agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d'égalité: dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres, en sorte qu'il y ait égalité, selon qu'il est écrit : Celui qui avait ramassé beaucoup n'avait rien de trop, et celui qui avait ramassé peu n'en manquait pas. (2 Co 8:13-15)

Comment trouver un juste équilibre entre la solidarité et la rétribution, soit un partage équitable des richesses ? 

Il y a quelque chose d'inique dans le fait qu'une patron gagne 1000 ou 10 000 fois plus que les salariés sans lesquels il n'y aurait pas de richesse.

Il y a quelque chose d'inique dans le fait qu'un entrepreneur travaille 70 heures par semaine et ne puisse pas se payer un salaire tellement sa contribution à la solidarité nationale est élevée.

2 choses augmentent chaque jour : le nombre des pauvres et le nombre des millionnaires et des milliardaires...

Saviez-vous que les 8 hommes les plus riches du monde possédaient autant que la moitié de l'humanité la plus pauvre ?

S'il n'y a pas plus de justice et d'équité nous allons vers de gros problèmes. 

Prions pour que la nation française trouve ce chemin pour une rétribution juste et équitable du travail 

Prions pour les entrepreneurs, les agriculteurs, les artisans et tous ceux qui sont épuisés et ne peuvent vivre dignement de leur travail.

Prions pour que l'argent cesse d'être un maître et devienne un serviteur pour manifester l'amour et la générosité.

Pour affermir votre vie de prière, je vous propose de vous inscrire à cetteformation gratuite sur "Les prières dans le Nouveau Testament : comment prier intelligemment selon la volonté de Dieu." Pour vous inscrire gratuitement à cette formation de 30 jours, cliquez ici.
 
Guillaume Anjou

Fondateur et directeur d'Info Chrétienne, auteur de la Newsletter quotidienne Un Jour Une Prière

La vie avec les autres

 

Les multiples membres du corps ne forment qu'un seul corps et ils se soutiennent mutuellement en remplissant chacun sa tâche. L'œil voit pour tout le corps ; la main travaille pour les autres membres ; le pied, en marchant, les porte tous ; un membre souffre dès qu'un autre souffre. Voilà comment les frères doivent se comporter les uns avec les autres (cf. Rm 12, 4-5).

Celui qui prie ne jugera pas celui qui travaille parce qu'il ne prie pas. Celui qui travaille ne jugera pas celui qui prie... Celui qui sert ne jugera pas les autres. Au contraire, chacun, quoi qu'il fasse, agira pour la gloire de Dieu (cf. 1Co 10,31 ; 2Co 4,15)... Ainsi une grande concorde et une sereine harmonie formeront « le lien de la paix » (Ép 4,3), qui les unira entre eux et les fera vivre avec transparence et simplicité sous le regard bienveillant de Dieu. L'essentiel, évidemment, c'est de persévérer dans la prière.

D'ailleurs une seule chose est requise : chacun doit posséder en son cœur ce trésor qu'est la présence vivante et spirituelle du Seigneur.

Qu'il travaille, prie ou lise, chacun doit pouvoir se dire en possession de ce bien impérissable qu'est le Saint Esprit. Homélie attribuée à saint Macaire d'Égypte (?-390), moine Troisième Homélie, 1-3 ; PG 34, 467-470 (trad. Orval)

Saint François se promit encore plus fermement de ne jamais plus refuser à un pauvre demandant l'aumône, mais de lui donner plus généreusement et plus abondamment.

charite_demande.jpg

 

Toujours donc, quel que soit le pauvre qui lui demandait l'aumône hors de la maison, il lui donnait de la monnaie s'il le pouvait.

 

S'il manquait de monnaie, il lui donnait son bonnet ou sa ceinture pour ne pas le renvoyer les mains vides.

 

Mais s'il manquait même de cela, il se retirait dans un endroit caché, ôtait sa chemise et l'envoyait en secret au pauvre en lui demandant de la prendre à cause de Dieu.

 

Récit de trois compagnons de St François d'Assise (v. 1244)
§ 7-8 (trad. Debonnet et Vorreux, Ed. Franciscaines 1968, p. 810)

INSCRIVEZ-VOUS!...FAITES PASSER l'ANNONCE...

L’ICÔNE COPTE:

PROCHAIN STAGE AU MONASTERE 

du 9 au 17 JUILLET 2017

Stage d’Iconographie Copte du 4 au 12 JUILLET 2015: IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

UN ART SACRÉ

POUR NOTRE TEMPS

 

Stage d’Iconographie Copte du 9 au 17 JUILLET 2017:

 

IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

"L‘Incarnation de la Lumière"

1459883 592234677515191 662124102 n

 

L’Icône Egyptienne : Ses racines pharaoniques, son histoire, son renouveau, son contenu théologique, ses techniques, son sens symbolique et spirituel.

 

Soyez nombreux à vous inscrire à ce stage lors duquel vous partagerez des moments exceptionnels avec
 Armia Naguib MATTA WASSEF, Chef Atelier au Patriarcat Copte-Orthodoxe et disciple d’Isaac FANOUS, sous la Supervision du Pr Ashraf SADEK, Professeur d’Egyptologie et Directeur du « Monde Copte ».

cene fanous

 

Frais d’inscription  200 Euros
(Hébergement: Offrandes libres)

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde, Brévilly.
61300 CHANDAI . Tel :02.33.24.79.58
Courriels : asstradsyrfr@laposte.net

__________________

 

Pentecostes.jpg

INSCRIVEZ-VOUS !

 

BULLETIN D’INSCRIPTION:

 

Nom:………………………………

 

Prénom:…………………………………………………

 

Adresse:………………………………………………………………

 

…………………………………………………………………………………

 

………………………………………………………………………Tel:…

 

………………………………Courriels:………………………………

 

…………

 

L‘Incarnation de la Lumière

 

Stage d’Iconographie Copte Orthodoxe du 9 au 17 JUILLET 2017

Qui sera donné au Monastère Syriaque N-D de Miséricorde.Brévilly.61300 CHANDAI.

 

Règlement:  200 euros (50 euros d’arrhes à l’inscription). 

Veuillez libeller vos chèques à l’ordre du „Monde Copte“ 

(Hébergement: Offrandes libres)

 

Si vous désirez une chambre seule, veuillez le préciser à l’inscription. Merci.

L’image contient peut-être : ciel, arbre, maison, plein air et nature

Sanctuaire N-D d'Oupach (Masevaux)

SAINT(S) DU JOUR:

Du 25 Avril au Jeudi de l'Ascension, conformément à la tradition de nos pays, les prêtres de notre Monastère et de l'ensemble de notre Métropolie Syro-Orthodoxe en France, en Afrique et en nos autres points de mission saisiront l'opportunité de la tradition occidentale des "Rogations" pour visiter les familles, bénir les cheptels, les champs et les prés, les entreprises, les maisons afin que le Seigneur bénisse le travail des hommes.

Une Procession pour clôturer cette période aura lieu après la Messe de l'Ascension lors de laquelle nous bénirons les campagnes et commencerons les prières préparatoires à la Pentecôte.

_________

De 25 de abril a Ascensão quinta-feira, de acordo com a tradição do nosso país, os sacerdotes do nosso mosteiro e todo o nosso siro-ortodoxo Metropolis na França, África e nosso outro ponto missão aproveitar a oportunidade da tradição ocidental de "Rogation" para famílias que visitam, abençoe os rebanhos, campos e prados, empresas, casas para que o Senhor abençoe o trabalho dos homens.

Uma procissão para fechar este período será realizada depois da Ascensão missa em que abençoamos campanhas e começar as orações preparatórias no dia de Pentecostes.

_________

From 25 April to Ascension Day, according to the tradition of our countries, the priests of our Monastery and of our Syro-Orthodox Metropolis in France, Africa and our other mission areas will seize the opportunity From the western tradition of "Rogations" to visit families, blessing livestock, fields and meadows, businesses, homes so that the Lord bless the work of men.

A Procession to close this period will take place after the Ascension Mass, during which we will bless the countryside and begin preparatory prayers for Pentecost.

_________

 

Saint Clet

Pape de Rome

(? - 79✝ v.91)

 

       Clet, d’après saint Irénée, est le même que saint Anaclet qui fut pape entre saint Lin et saint Clément. Il connut encore des disciples de saint Pierre et de saint Paul. Nous savons à son sujet qu’il orna les tombeaux des princes des Apôtres.

Il aurait été le premier à se servir dans ses lettres de ces mots : "Salut et bénédiction Apostolique".

Il reçut la couronne du martyre sous l’empereur Domitien et fut enterré au Vatican près de saint Pierre.

 

Clet, according to Saint Irenaeus, is the same as Saint Anaclet, who was a pope between Saint Lin and Saint Clement. He still knew disciples of St. Peter and St. Paul. We know that he adorned the tombs of the princes of the Apostles.

He would have been the first to use the words "Apostolic Salvation and Blessing" in his letters.

He received the crown of martyrdom under the Emperor Domitian and was buried in the Vatican near St. Peter.

 

Clet, diz Santo Ireneu, é o mesmo que Anaclet santo que foi papa entre Lin e St. Clement. Ele até sabia que os discípulos de São Pedro e São Paulo. Nós sabemos sobre ele que ele decorou os túmulos dos Príncipes dos Apóstolos.

Teria sido o primeiro a usar em suas letras das palavras "Hi e Bênção Apostólica."

Ele recebeu a coroa do martírio sob o imperador Domiciano e foi enterrado no Vaticano perto de St. Peter.

 

Saint Marcellin

Pape de Rome

(? - 260  304)

Saint Marcellin gouverna l’Église  pendant la persécution de Dioclétien.

Avec une sage prévoyance, il fit construire dans les catacombes de vastes chambres qui servirent pour la célébration du culte pendant les persécutions. Une de ces chambres dans le cimetière de saint Callixte a été conservée en souvenir du saint pape.

On affirmait autrefois (sans doute à tort) que ce pape, au temps de la persécution, avait brûlé de l’encens devant les idoles, mais qu’il avait racheté cette faiblesse par un glorieux martyre.

Son tombeau se trouvait dans la catacombe de Priscille où il était très honoré.

 

São Marcelino governou a Igreja durante a perseguição de Diocleciano.

Com uma sábia previsão, ele construiu as catacumbas salas amplas que foram usados para a celebração do culto durante as perseguições. Um destes quartos no cemitério de São Calisto foi preservada em memória do Papa St.

Ele já foi reivindicado (provavelmente erradamente) que este papa no momento da perseguição, queimavam incenso aos ídolos, mas ele tinha comprado essa fraqueza por um martírio glorioso.

Seu túmulo foi encontrado nas catacumbas de Priscilla onde foi homenageado.

 

Saint Marcellin governed the Church during the persecution of Diocletian.

With wise foresight, he had built in the catacombs vast rooms which served for the celebration of worship during the persecutions. One of these rooms in the cemetery of Saint Callixte has been preserved in memory of the holy pope.

It was once asserted (doubtless wrongly) that this pope, in the time of persecution, had burned incense before idols, but that he had redeemed this weakness by a glorious martyrdom.

His tomb was in the Catacomb of Priscilla, where he was highly honored.

 

Dom Guéranger, l’Année Liturgique
 
Deux astres jumeaux se lèvent aujourd’hui sur le Cycle, à la gloire de Jésus vainqueur de la mort. Pour la seconde fois, ce sont deux Pontifes, et deux Pontifes martyrs. Clet, disciple de Pierre, et son successeur presque immédiat sur la chaire romaine, nous reporte à l’origine de l’Église ; Marcellin a vu les jours de la grande persécution de Dioclétien, à la veille du triomphe de la Croix. Inclinons-nous devant ces deux pères de la chrétienté qui l’ont nourrie de leur sang, et présentons leurs mérites à Jésus qui les a soutenus par sa grâce, et leur a donné la confiance qu’un jour ils auraient part à sa résurrection.
 
On trouve dans le récit de la vie de saint Marcellin un fait qui a été rejeté comme une fable par de savants critiques, et défendu par d’autres non moins érudits. Il est rapporté que le saint Pape fléchit un moment devant les persécuteurs, et qu’il eut la faiblesse d’offrir de l’encens aux idoles. Plus tard, il aurait réparé sa faute dans une nouvelle et courageuse confession qui lui assura la couronne du martyre. Notre plan ne comporte pas les discussions critiques ; nous ne chercherons donc pas à éclaircir ce point d’histoire ; il nous suffit que tout le monde soit d’accord sur le martyre du saint Pape. A l’époque où furent rédigées les Légendes du Bréviaire, on ne doutait pas de la chute de Marcellin, et elle ne fut point omise au récit de la vie du Pontife ; dans la suite, ce fait a été attaqué par des arguments qui ne manquent pas de force ; l’Église cependant n’a jugé que très tard à propos de modifier la rédaction première, et avec d’autant plus de raison que les faits de cette nature n’intéressent en rien la foi. Il n’est pas besoin, sans doute, d’avertir le lecteur que la chute de Marcellin, si elle a eu lieu, ne compromet en rien l’infaillibilité du Pontife romain. Le Pape ne peut enseigner l’erreur quand il s’adresse à l’Église ; mais il n’est pas impeccable dans sa conduite personnelle.
 
Priez pour nous, saints Pontifes, et jetez un regard paternel sur l’Église de la terre qui fut si agitée en vos temps, et qui est si loin de jouir du calme en ceux où nous vivons. Le culte des idoles a reparu, et si elles ne sont pas aujourd’hui de pierre ou de métal, la violence de ceux qui les adorent n’est pas moindre que celle dont étaient animés les païens des premiers siècles. Les dieux et les déesses devant lesquels on veut voir le monde entier se prosterner, on les appelle Liberté, Progrès, Civilisation moderne. Pour établir le culte de ces nouvelles divinités, on décrète la persécution contre ceux qui refusent de les adorer, on renverse la constitution chrétienne des États, on altère les principes de l’éducation de l’enfance, on rompt l’équilibre des éléments sociaux, et un grand nombre de fidèles sont entraînés par l’attrait de ces nouveautés funestes. Préservez-nous de cette séduction, bienheureux martyrs ! Ce n’est pas en vainque Jésus a souffert ici-bas et qu’il est ressuscité d’entre les morts. Sa royauté était à ce prix ; mais nul n’échappe à son sceptre souverain. C’est afin de lui obéir que nous ne voulons d’autre Liberté que celle qu’il a fondée par son Évangile, d’autre Progrès que celui qui s’accomplit dans la voie qu’il a tracée, d’autre Civilisation que celle qui résulte de l’accomplissement des devoirs qu’il a établis entre les hommes. C’est lui qui a créé l’humanité, qui en a posé les lois et les conditions ; c’est lui qui l’a rachetée et rétablie sur ses bases. Devant lui seul nous fléchissons le genou ; ne permettez pas, bienheureux martyrs, que jamais nous ayons le malheur de nous abaisser devant les rêves de l’orgueil humain, quand bien même ceux qui les exploitent auraient la force matérielle à leur service.

ND-du-Bon-Conseil_1b.jpg

Prière à Notre-Dame du Bon Conseil :

Ô très glorieuse Vierge Marie, choisie par le Conseil éternel pour être la Mère du Verbe Incarné, Trésorière des grâces divines et Avocate des pécheurs, moi, le plus indigne de vos serviteurs, je recours à Vous, afin que Vous daigniez être mon guide et mon conseil dans cette vallée de larmes. Obtenez-moi par le très précieux Sang de votre divin Fils le pardon de mes péchés, le salut de mon âme et les moyens nécessaires pour l'acquérir. Obtenez à la sainte Église le triomphe sur ses ennemis et la propagation du règne de Jésus Christ sur la terre. Amen.

________________

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ,à l'intérieur et à l'exterieur de notre Tradition Syro- Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

L’image contient peut-être : 2 personnes

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

Nous relayons ici:

La Question du Mardi d'ALETEIA

En association avec
Une Minute avec Marie et les Questions de fond d'Aleteia

Jésus est-il vraiment ressuscité ?

 

Bernard Legras 
Professeur honoraire (Santé publique) de la faculté de médecine de Nancy, chercheur et auteur de divers ouvrages et publications.

Sans la Résurrection du Christ, la naissance de l’Église est inexplicable pour l’historien. Aucune hypothèse ne parvient à justifier le changement radical qui s’opère chez les disciples désespérés après la mort de leur maître ni la constance du témoignage qu’ils donneront jusqu’à la mort.
1. L’existence et la crucifixion de Jésus sont admises actuellement par tous les historiens sérieux : plusieurs témoignages antiques, chrétiens ou non le prouvent. Même les adversaires les plus mordants du Christ, comme les responsables religieux des juifs, Celse le Romain, etc. n’ont jamais exprimé le moindre doute à ces sujets. Flavius Josèphe, historien juif du premier siècle, a écrit lui aussi : « Vers le même temps survint Jésus, homme sage… et Pilate le condamna sur la croix ».  En savoir +

2. Les Évangiles insistent sur le tombeau vide découvert le dimanche de Pâques. C’est un argument important qui n’est remis en cause par aucun témoignage contradictoire, pas même chez les adversaires de la foi chrétienne.  En savoir +

3. Les opposants à la résurrection avancent plusieurs thèses « rationnelles » très peu crédibles : la substitution avant la crucifixion (Coran), la mort apparente, les hallucinations des disciples. La version du vol du corps est plus solide. D’après Matthieu (28,13), cette version est choisie par les chefs des prêtres : « Vous direz ceci : ses disciples sont venus de nuit et l’ont dérobé pendant que nous dormions. »  En savoir +

4. Si l’on suppose maintenant que les disciples ont dérobé le corps de Jésus, alors ils auraient inventé la résurrection ? Mais à l’analyse, ni les textes évangéliques ni l’évolution du groupe ne sont compatibles avec cette hypothèse, car si les récits de la résurrection avaient été inventés, il est presque certain que l’on n’aurait pas attribué la découverte du tombeau vide à des femmes. Et encore moins que Jésus ressuscité soit apparu en premier à Marie-Madeleine ! Selon l’historien juif Flavius Josèphe, le témoignage des femmes avait si peu de valeur qu’elles n’avaient même pas le droit de témoigner dans une cour de justice. Par ailleurs, les disciples n’auraient probablement pas toléré d’être présentés de façon aussi dévalorisante comme on le constate par exemple dans deux textes fameux : celui des disciples d’Emmaüs emplis de doutes et celui de l’incrédulité de Thomas qui a besoin de toucher les marques de la passion de Jésus pour croire à sa résurrection. Enfin, toujours dans l’hypothèse d’une invention, les rédacteurs auraient fabriqué un Christ ressuscité facilement identifiable et ils auraient sans doute imaginé de lui attribuer un pouvoir particulier comme signe distinctif.
En savoir +

5. Une deuxième série d’arguments très convaincants contre la théorie de la mystification concerne l’évolution du groupe des disciples. Au moment où Jésus meurt sur la croix, ceux-ci n’ont plus de chef. L’aventure semble terminée. Or, ces hommes apeurés et désespérés, sont transformés en quelques jours en individus, qui se mettent à proclamer le message de Jésus avec un dynamisme impressionnant. Comment expliquer un tel revirement ?  
En savoir +

6. Les auteurs du Nouveau Testament insistent, à la suite de Jésus lui-même, sur le fait que la Résurrection s’opère « selon les Écritures ». Cela peut poser problème, car on se demande d’abord de quels passages bibliques il s’agit et puis à quoi bon mettre en valeur la référence à l’Ancien Testament, alors qu’il s‘agit de quelque chose de totalement neuf qui survient dans l’histoire et qui n’a pas besoin d’une autre attestation que le fait patent, constaté par les apôtres et les saintes femmes, qu’un mort de trois jours s’est relevé de son tombeau ?  En savoir +  [...]
 
Plus de questions de fond

Je crois en l'Église Une... (A.S. Khomiakov 3/12)

 
II – L'Église visible et invisible

L'Église visible, ou terrestre, vit en communion et unité parfaite avec l'entièreté du corps de l'Église, dont le Christ est la Tête. Le Christ et la grâce du Saint Esprit demeurent en elle, dans toute leur vivante plénitude, mais pas dans la plénitude de leur manifestation, car elle agit et ne sait pas en plénitude, mais seulement dans la mesure où il plaît à Dieu.

Dans la mesure où l'Église terrestre et visible n'est pas la plénitude et la totalité de l'Église entière que le Seigneur a fixée à comparaître au Jugement final de toute la Création, elle agit et connaît seulement au sein de ses propres limites; et (selon les paroles de l'Apôtre Paul, en 1 Corinthiens 5,12), elle ne juge pas le restant de l'humanité, et ne fait que regarder vers ceux qui sont exclus, c'est-à-dire, qui n'en font pas partie, qui s'excluent d'eux-mêmes. Le restant de l'humanité, qu'il soit étranger à l'Église, ou unit à elle par des liens que Dieu n'a pas voulu lui révêler, elle le laisse au Jugement du Grand Jour. L'Église terrestre ne se juge qu'elle-même, selon la grâce de l'Esprit, et la liberté qui lui est accordée par le Christ, invitant aussi le restant de l'humanité à l'unité et à accepter la filiation divine par le Christ; mais envers ceux qui n'écoutent pas son appel, elle ne prononce pas de sentence, connaissant le Commandement de son Sauveur et Chef [explicité par l'Apôtre Paul], "Qui es-tu, toi, pour te poser en juge du serviteur d'autrui" (Rom. 14,4).

"L'Église est Une"

L’image contient peut-être : 1 personne

St Ubald (Thiebault), priez pour nous !

Yashar vit en Iran avec toute sa famille. Il est musulman pratiquant. Mais Jésus a un plan différent pour lui.

Lors d’un accident de voiture, il vit une expérience de mort imminente. Yashar devient le témoin de son propre accident. Il se voit. Il voit des choses sombres qui l’entourent. Il voit également une lumière brillante qui lui parle. Quand elle s’approche de lui, Yashar est apaisé.

« Je voulais être juste avec la lumière. Je voulais que le temps s’arrête. Je me regardais toujours moi-même. […] Je ne savais pas que cette voix était Jésus. »

Puis subitement, Yashar réintègre son corps. Il ouvre les yeux et voit son frère qui le rassure. Ils sont en route vers l’hôpital.

En sortant de l’hôpital, Yashar se procure une bible et regarde le film « Jésus ». Il l’a trouvé dans sa voiture.

« Pendant 27 ans, j’ai prié Allah. Mais je sentais qu’il ne me parlait pas, qu’il ne m’entendait pas. Il n’y avait pas de communication entre nous. Mais quand je parle à Jésus, Il me répond tout de suite. »

Yashar vit ensuite des temps particulièrement bénis : Jésus lui-même se révèle à lui dans ses rêves. Il l’enseigne nuit après nuit.

« Dans mes rêves, Jésus m’a montré ce qu’il a fait sur la terre, sa résurrection, et comment il est retourné vers son Père. Toutes ces choses qui sont écrites dans la Bible, je les ai vues dans mes rêves. J’ai eu de nombreux rêves. Comme un professeur, Dieu m’enseignait au sujet de la vie de Jésus. Quand j’étais confus, troublé, quand je ne comprenais pas, Dieu me l’expliquait en rêve. Alors, je comprenais. »

Sa foi grandit jour après jour. Il arrête l’alcool et la drogue. Les membres de sa famille ne le reconnaissent plus et veulent en savoir plus. Son frère d’abord le suit à l’église. Alors que l’on prie pour lui, il est touché par le Saint Esprit et il se tourne vers Jésus.

« Il a commencé à croire. Il a cru que nous étions tous pécheurs et qu’un seul homme pouvait nous sauver. Il a cru que cet homme c’est Jésus, parce qu’Il n’a pas péché et qu’Il s’est sacrifié pour nous. »

Devant les vies changées de Yashar et de son frère, d’autres membres de sa famille se sont tournées vers Jésus. 8 se sont fait baptiser. Yashar raconte :

« Nous avons attendu 3 ans pour nous faire baptiser. Je suis tellement surpris, content, tellement heureux. Je remercie Dieu pour son merveilleux message. Et je veux dire ça aussi : il y a un temps pour tout le monde. Quand ce temps arrive, la personne comprend. Mon désir, c’est que tout le monde ait cette rencontre avec Dieu. Que tout le monde le reconnaisse. Que chacun vive comme Jésus. La sharia ne sauve pas. Elle ne peut pas nous sauver. »

Source : The Last Reformation

Partager cette video sur Facebook

L’image contient peut-être : montagne, ciel, plein air et nature Vue sur Thann et le Sanctuaire (Collégiale) de St Ubald (Thiebault)

La « Miséricorde » selon Saint Isaac le Syrien

Voici plusieurs textes sur la Miséricorde « Qu’est-ce qu’un cœur miséricordieux ? », « C'est la Miséricorde que je désire » de Saint Isaac le Syrien (vers 630-700), Moine puis Evêque de Ninive né dans la région du Qatar et mort au Monastère de Rabban Shabour au nord du Kurdistan.
 


« Qu’est-ce qu’un cœur miséricordieux ? » selon Saint Isaac le Syrien :

« La « Miséricorde », c’est une flamme qui embrase le cœur pour toute la création, pour les hommes, pour les oiseaux, pour les animaux, pour les démons, et pour tout être créé. Quand l’homme miséricordieux se souvient d’eux, et quand il les voit, ses yeux répandent des larmes, à cause de l’abondante et intense miséricorde qui étreint son cœur. À cause de sa grande compassion, son cœur devient humble et il ne peut plus supporter d’entendre ou de voir un tort, ou la plus petite offense, faits à une créature. C’est pourquoi il offre continuellement des prières accompagnées de larmes pour les animaux sans raison, pour les ennemis de la vérité et pour ceux qui lui ont fait du tort, pour qu’ils soient protégés et qu’il leur soit fait miséricorde ; il prie de même pour les reptiles, à cause du la grande miséricorde qui remplit son cœur au-delà de toute mesure, à la ressemblance de Dieu. » 

Saint Isaac le Syrien (vers 630-700) - Discours Ascétiques N°81


« C'est la Miséricorde que je désire » de Saint Isaac le Syrien :

« Si tu possèdes davantage que ce dont tu as besoin chaque jour, donne-Ie aux pauvres, puis viens avec une confiance filiale offrir tes prières. C'est-à-dire, parle avec Dieu comme un fils avec son père. Rien ne peut autant rapprocher notre cœur de Dieu que la Miséricorde. Quand tu donnes, fais-le avec générosité, le visage joyeux, et donne plus qu'il ne t'est demandé. Ne fais pas de distinction entre le riche et le pauvre, et ne cherche pas à savoir qui est digne et qui ne l'est pas ; mais que tous les hommes soient également bons à tes yeux. Tu pourras ainsi attirer même les indignes vers le bien, car l'âme est vite attirée à la crainte de Dieu par les bienfaits accordés au corps. Le Seigneur mangeait à la table des publicains et des prostituées, il n'écartait pas les indignes, afin d'attirer par là tous les hommes vers la crainte de Dieu et de leur donner, par les choses du corps, de s'approcher des choses spirituelles. C'est pourquoi tiens pour égaux tous les hommes lorsqu'il s'agit de leur faire du bien ou de les honorer, fussent-ils juifs, incroyants ou criminels, surtout parce que chacun est ton frère et possède la même nature que toi. Que la miséricorde surpasse toujours tout en toi. Un cœur dur et peu miséricordieux ne sera jamais pur. Voici, mon fils, un commandement que je te donne : que la Miséricorde l’emporte toujours dans ta balance, jusqu’au moment où tu sentiras en toi la Miséricorde que Dieu éprouve envers le monde. Quand l’homme reconnaît-il que son cœur a atteint la pureté ? Lorsqu’il considère tous les hommes comme bons sans qu’aucun lui apparaisse impur et souillé. Alors en vérité il est pur de cœur (Mt 5, 8). Qu’est-ce que cette pureté ? En peu de mots, c’est la Miséricorde du cœur à l’égard de l’univers entier. » 

Saint Isaac le Syrien (vers 630-700) 

Isaac-le-Syrien-de-Ninive.jpg

Voir également de Saint Isaac le Syrien de Ninive :
La Prière de Saint Isaac le Syrien de Ninive « Seigneur Jésus-Christ, mon Dieu, donne-moi le repentir »
La Prière de Saint Isaac le Syrien de Ninive « Seigneur, quand ton Esprit Saint vient habiter dans un homme »
La Prière de Saint Isaac le Syrien de Ninive « Seigneur Jésus-Christ, par Tes plaies guéris mes plaies » 
La Prière de Saint Isaac de Syrie « Je frappe à la porte de Ta compassion Seigneur »
La « Miséricorde » selon Saint Isaac le Syrien

(Source:http://site-catholique.fr)

L’image contient peut-être : ciel, plein air et nature

 

 Vue sur Le Mont Saint Odile (Invoquée pour les maux d'yeux/Patronne de l'Alsace)

 

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

Notre-Dame de Thirenbach, priez pour nous !

L’image contient peut-être : arbre, plein air et nature

Autel en plein air à N-D de Neubois

CE QU'EST LA PRIÈRE…

La prière est une élévation de notre âme vers Dieu pour lui ren­dre nos hommages, le remercier de ses bienfaits, lui exposer nos besoins et lui demander ses grâces.

Il faut bien comprendre le sens de chacune de ces paroles.

D'abord la prière est une élévation de notre âme vers Dieu, un élan de notre cœur vers l'Être souverainement bon et infiniment parfait.

Strictement notre âme n'a pas besoin d'aller loin pour trouver Dieu puisque Dieu est partout et que nous sommes plongés dans l'essence divine comme le poisson dans la mer.  

Dieu remplit tout l'univers de sa gloire ; tout est pénétré de sa substance, y nage dans cet océan et respire cette atmosphère infinie dans laquelle la vie ne serait pas possible…

Dieu est partout, dans les vallées comme sur les hauteurs, sur la terre et dans les cieux, avec la même gloire essentielle.

" Seigneur, disait le Prophète, où irai-je pour me dérober à votre regard ?

Si je monte vers les cieux, je vous y trouve ; si je descends au plus profond des enfers, vous y êtes  encore ; si je prends des ailes pour aller aux extrémités de l'Océan, c'est votre main qui me conduit et me protège. " (Ps. 138.)

 

Mais, depuis la chute originelle, l'âme de l'homme a été com­me enveloppée d'épais nuages et assujettie à tous les désirs,à toutes les convoitises d'une nature dégradée.

Les objets exté­rieurs l'attirent, la sollicitent et s'en disputent la possession; la dissipation du monde, les distractions du siècle l'arrêtent dans son essor, l'empêchent de vivre de cette vie divine qui est le but de sa céleste origine.

Lorsque cette âme, courbée sous le faix des choses terrestres, veut s'unir à son Dieu, elle est obligée de faire un effort sur elle-même et de secouer ses chaînes ; elle doit s'élever au dessus des créatures afin de les dominer et de s'unir intimement à Celui dont elle a entrevu la beauté souveraine.

La prière est la première de nos grandeurs. Par elle l'homme s'élève jusqu'au ciel :

« Il monte jusqu'à Dieu.» 

 

La prière, c'est le vol de l'âme vers Dieu ; c'est l'élan du cœur, fatigué des secousses de la vie, qui cherche dans des régions supérieures à ce monde le lieu de son repos ; c'est la faim divine d'un être qui ne trouve aucun aliment sur la terre, le retour de la colombe qui ne sait où mettre le pied et vient demander un abri à l'arche d'où elle est partie.

 

La prière est la fonction la plus noble, la plus glorieuse que l'homme puisse exercer sur la terre, elle le met en rapport d'in­timité et de faveur exceptionnelle avec tout ce qu'il y a de vrai, de beau, de saint dans l'abîme des perfections infinies ; elle le rend participant de la nature divine, de la vertu du Très Haut, de son amitié, de ses plus tendres épanchements.

 

La prière, c'est Dieu versé en nous, selon la belle pensée de saint Augustin.

 

Dans les siècles où l'on croyait à l'autorité, où l'on avait pour elle ce culte de respect et d'amour qui était encore la meilleure garantie de l'ordre et du bonheur social, l'histoire nous apprend que les familles les plus riches et les plus puissantes d'un vaste empire étaient au comble de leurs espérances, lorsque leurs enfants pouvaient être admis à la cour, pour y séjourner et servir la famille des princes ; on estimait cette vie la plus honorable et cette faveur était la plus grande que pouvaient ambitionner les classes privilégiées.

 

Mais Dieu nous fait un honneur plus grand lorsqu'il permet à de pauvres créatures de paraître en sa présence, d'y demeurer toujours, de converser familièrement avec lui et de vivre à sa cour comme les membres de sa famille.

 

 

Et cette faveur insigne, Dieu l'accorde à toutes les âmes de bonne volonté.

 

Il n'y a point pour lui de castes privilégiées, ou du moins chacun peut très facilement acquérir les titres de no­blesse qui donnent un droit d'entrée ; ces titres, à la portée de tous, sont la confiance de l'enfant qui aime et la droiture du cœur.

 

Saint Jean Chrysostome dit à ce sujet :

-" Dans le ciel, il n'y a pas d'antichambre où se tiennent des soldats pour nous repousser et nous imposer les nombreuses et fatigantes cérémonies de l'éti­quette.

Il n'est pas de garde pour nous dire :

l'heure de la récep­tion n'est pas encore arrivée ; vous reviendrez plus tard."

 

Ici pas de garde imposante ; point d'étiquette ; ici, les pauvres, les petits, tous ceux que le monde dédaigne et repoussent, peuvent entrer.

 

Dans ce monde nous regardons comme un grand honneur de parler aux puissances et d'avoir l'oreille   des  rois, mais  quel honneur incomparablement plus grand n'avons-nous pas dans la prière où nous parlons, non pas à une puissance caduque, mais à une puissance éternelle et où nous sommes écoutés avec com­plaisance non pas d'un roi mortel mais du Roi immortel à qui tout obéit au ciel, sur la terre et jusqu'au fond des enfers !

 

"Qui ne sera pas frappé d'étonnement et d'admiration", dit saint Jean   Chrysostome, à la vue d'une si grande bonté de notre Dieu envers  nous qui le porte à faire à des mortels l'honneur d'entrer en conversation avec lui et de nous permettre de déposer nos vœux au pied de son trône ?

 

Nous devons donc comprendre l'honneur que Dieu nous fait en nous permettant de l'approcher par la prière.

Les anges s'es­timent trop heureux de posséder ce glorieux privilège.

 

Quand on leur demande leur nom, ils répondent :

" Je suis une des sen­tinelles du trône de Dieu et toujours je demeure en sa présence. "(saint Luc, 1, 19)

 

Le chrétien quand on lui demande son nom, devrait aussi être en mesure de répondre par la beauté de sa vie et l'habitude de ses relations divines:

"Je suis un de ceux qui, mal­gré les ombres ténébreuses de la terre, aiment à se tenir en la pré­sence de Dieu, qui demeurent unis à Celui qu'ils chérissent, et cette vue, cette union sont la gloire et le bonheur de ma vie "

 

On a. remarqué que certains oiseaux, quand ils veulent célé­brer à leur manière les louanges de Dieu, prennent leur essor, s'élèvent sur leurs ailes, montent avec des cris de joie ; parvenus au terme de leur course, ils s'arrêtent quelques instants comme pour respirer un air plus pur ; et, dans ce moment de jouissances, ils entonnent leur plus beau cantique ; puis, con­tents et joyeux d'avoir payé le tribut de la reconnaissance an Souverain Auteur de toutes choses, ils s'abattent doucement vers, la terre où la main de Dieu les a placés.

L'homme ici-bas doit imiter le vol de l'oiseau ; il doit élever doucement son âme sur les ailes de la miséricorde divine.

Arrivé à ces régions où le cœur oublie le monde et voit de nouveaux cieux et de nouvelles terres, il doit demeurer quelque temps dans un saint repos, réunir les forces de son esprit et de son cœur pour redire des hymnes de reconnaissance et d'amour.

Puis il descen­dra au milieu de ses frères afin de les aimer et de remplir ses devoirs.

Extrait de : La Prière - Olivier Elzéar Mathieu. Archevêque de Régina   (1925)

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Hymne de Saint Éphrem

Voici une Prière extraite d’un Hymne sur la Résurrection « Jésus, notre Seigneur, le Christ, nous a illuminés de Sa joyeuse Lumière » de Saint Éphrem le Syrien de Nisibe (306-373), Diacre et Docteur de l'Eglise, Grand Théologien et chantre des Eglises de langue syriaque du IVe siècle.
 


Resurrection-Jesus-Christ.jpg

La Prière de Saint Éphrem « Jésus, notre Seigneur, le Christ, nous a illuminés de Sa joyeuse Lumière » : 

« Jésus, notre Seigneur, le Christ, nous est apparu du sein de son Père. Il est venu et nous a tirés des ténèbres et nous a illuminés de Sa joyeuse Lumière. Le jour s’est levé pour les hommes ; la puissance des ténèbres est chassée. De sa Lumière s’est levée pour nous une Lumière qui a éclairé nos yeux obscurcis. Il a fait lever Sa gloire sur le monde et a éclairé les plus profonds abîmes. La mort est anéantie, les ténèbres ont pris fin, les portes de l’enfer sont en pièces. Il a illuminé toutes les créatures, ténèbres depuis les temps anciens. Il a réalisé le salut et nous a donné la vie ; ensuite il viendra dans la gloire et il éclairera les yeux de tous ceux qui l’auront attendu. Notre Roi vient dans Sa grande gloire : allumons nos lampes, sortons à Sa rencontre (Mt 25,6) ; réjouissons-nous en Lui comme Il s’est réjoui en nous et nous réjouit par sa glorieuse Lumière. Mes frères, levez-vous, préparez-vous pour rendre grâce à notre Roi et Sauveur qui viendra dans Sa gloire et nous réjouira de Sa joyeuse lumière dans le Royaume. Amen. » 


Saint Éphrem le Syrien (306-373)

Ephrem-le-Syrien.jpg

Voir également de Saint Éphrem :
La Prière Mariale « Ô Marie, notre Médiatrice » de Saint Ephrem le Syrien
Les « Prières de Saint Éphrem commentées par Benoît XVI » 
La Prière de Saint Éphrem le Syrien de Nisibe « Nous T'adorons, Toi qui nous as mis dans le monde »
La « Prière d’un misérable » de Saint Éphrem le Syrien
La Prière de Saint Ephrem le Syrien « Feu et Lumière, nous Te magnifions » 
Plusieurs Prières qui évoquent le Paradis en images poétiques et variées « Heureux qui, de ton Paradis, méritera d'hériter », « La vision de Dieu nourrit les âmes », « L'air du Paradis est senteurs et parfums » de Saint Éphrem le Syrien de Nisibe 
La Prière Mariale de Saint Éphrem de Nisibe « Remplis ma bouche, ô Marie de la grâce de Ta douceur »
La Prière Mariale de Saint Éphrem le Syrien de Nisibe « Très Sainte Dame, Mère de Dieu » 
La Prière du Carême de Saint Éphrem le Syrien de Nisibe « Seigneur et Roi, donne-moi de voir mes fautes »
La Prière de Saint Éphrem « Ô Souveraine Mère de Dieu qui enfantas le Christ Dieu notre Sauveur »
La Prière de Saint Éphrem « Jésus, notre Seigneur, le Christ, nous a illuminés de Sa joyeuse Lumière »
La Prière du soir de Saint Éphrem « Seigneur, remets et pardonne tous les péchés qu'en ce jour j'ai commis »
La Prière de Saint Éphrem « Seigneur notre Dieu, Tu as choisi l’Orient pour envoyer ton Fils unique »
L’Hymne de la foi de Saint Éphrem « Elle est cachée, ô mon Seigneur, Ta source, a qui n'a pas soif de Toi »
La Prière de Saint Éphrem « Seigneur qui ignores la rancune, ne me rejette pas pour mes nombreuses fautes »
La Prière de Saint Éphrem pour la guérison de l'âme « Rétablis-moi, ô Seigneur, et je serai guéri ! »
La Prière de Saint Éphrem « Seigneur, fais-moi revenir à Tes enseignements : véritable Trésor ! »
La Prière de Saint Éphrem de Nisibe « Prépare dans nos âmes, Seigneur, une demeure pour ce Jour qui ne connaît pas de fin »
La Prière de Saint Éphrem de Nisibe « Ô Dieu, qui est capable de comprendre toute la richesse d'une seule de tes Paroles ? »
La Prière de Saint Ephrem de Syrie « Fils de Dieu, donne-moi ton Don admirable, que je célèbre la beauté merveilleuse de ta Mère bien-aimée ! »
La Prière de Pénitence de Saint Ephrem « Ô Vous qui seul êtes Bon et qui ne gardez point le souvenir de nos offenses »
La Prière de Miséricorde de Saint Ephrem « Seigneur Jésus-Christ, dégagez-moi du poids énorme de mes dettes »

(Source:http://site-catholique.fr)

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Holy Protection [Pokrov] of the Mother of God:

Notre-Dame de Toutes Grâces,Saint Ubald, priez pour nous !

L’image contient peut-être : intérieur

 Une note confidentielle rédigée par les services de renseignement en collaboration avec la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP), que Le Parisien a pu consulter, pointe les risques et les menaces qui pèsent sur l’élection présidentielle.

En tête de liste figure «la menace djihadiste», décrite comme «constante et prégnante». Ainsi, des mesures spécifiques de sécurisation autour des bureaux de vote, considérés comme des lieux particulièrement sensibles, vont être déployées. «La présence policière durant l’ouverture des bureaux de vote est indispensable», rappellent les rédacteurs de cette note. […]

Autre risque avancé : des rassemblements, plus ou moins spontanés, après la promulgation des résultats de l’élection dans les grands centres urbains et dans les quartiers sensibles, pouvant donner lieu à des violences urbaines.

Par ailleurs, la possibilité de voir s’affronter au second tour Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon semble tout particulièrement inquiéter les policiers. «Toutes les Directions départementales de la sécurité publique (DDSP), sans exception, ont fait part de leurs craintes de troubles à l’ordre public en cas de présence de partis politiques dits extrémistes au second tour de la présidentielle, poursuivent les rédacteurs.

Dans ce cas, des manifestations sont à envisager avec une quasi-certitude. Des mouvements d’extrême gauche, plus ou moins implantés, chercheront sans nul doute à organiser des manifestations dont certaines pourraient entraîner des troubles sérieux.» […]

Le Parisien

_________________________________________

 

Un « candidat ouvertement anti-famille » qui « fait passer l’argent avant l’humain ». C’est en ces termes que le mouvement de La Manif pour tous a décrit, mardi 24 avril, Emmanuel Macron, vainqueur du premier tour de l’élection présidentielle.

Dans un communiqué, le mouvement annonce son refus de donner « de quelconques consignes » de vote et assure avoir « pour seul “candidat” la famille ». « Pour les familles, pour les enfants, pour l’avenir, le 7 mai : Macron, c’est non ! », a fait savoir Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif pour tous.

Et de poursuivre : « Maternités et filiations dissociées, fin du droit des orphelins et de l’intérêt supérieur de l’enfant, identité de genre, matraquage fiscal des familles, prélèvement à la source ouvrant la porte à l’individualisation de l’impôt… le programme d’Emmanuel Macron est la continuité de la politique anti-famille menée depuis cinq ans. »

« Civilisation »

Lundi, c’est Sens commun, émanation politique de La Manif pour tous engagée auprès de François Fillon, qui a décidé de ne pas donner de consigne de vote pour le second tour de l’élection présidentielle.


Selon le mouvement, une victoire du candidat d’En marche ! à l’élection présidentielle signifierait en outre un « bouleversement de civilisation » qui entraînerait « de nouvelles injustices et inégalités pour les femmes et pour les enfants ». […]

Le Monde

--------------------------------------------------------------------------

 Plus de 20 % d’augmentation des demandes d’asile en 2016. Les chiffres rendus publics par l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) confirment les évolutions annoncées dès le 28 décembre parLe Figaro.

Car aux quelque 86.000 demandeurs enregistrés par l’Ofpra en 2016 s’ajoutent les migrants qui déposent un dossier en préfecture. Ceux-là relèvent de la procédure de Dublin.

Total: 97.300 demandes d’asile déposées en France l’an dernier. On arrive bien aux 100.000 demandeurs, chiffre un temps occulté par le gouvernement avant que Manuel Valls ne le confirme durant la campagne présidentielle. […]

Le Figaro

-------------------------------------------------------------------------

 
   
 
GÈNÉTHIQUE VOUS INFORME
 
 
 La Belgique en flagrant délit d’eugénisme
 12 Avril 2017
En Belgique, le Conseil supérieur de la santé vient d’émettre un avis concernant le « dépistage généralisé en contexte de procréation ». Ce dépistage est proposé...
 
   
 
LE COIN DES EXPERTS
 
 
 Points de repères pour un bilan bioéthique du quinquennat de François Hollande
 
Jean-Marie Le Méné-Interview
 24 Avril 2017
Alors que le mandat présidentiel s’achève, un bilan bioéthique s’impose[1]. Jean Marie le Méné, Président de la Fondation Lejeune, reprend pour Gènéthique les grandes tendances de ce quinquennat.
 
 
 Manipulation du génome Humain : Entre Hippocrate et Bellérophon
 
Alain Privat-Tribune
 06 Avril 2017
Les progrès dans la connaissance du vivant associés aux progrès techniques permettent des avancées non négligeables dans les soins et les thérapies proposés aux malades. Avec des risques éthiquement...
 
 
SYNTHÈSES DE PRESSELES PLUS LUES
 
 
Fin de vie : « Toute vie mérite d’être vécue »
Tétraplégique depuis trente-trois ans à la suite d’un « accident vasculaire foudroyant », Maryannick Pavageau « dégage une autorité naturelle, un élan de sympathie qui annihile aussitôt toute bouffée de compassion ou d’apitoiement ...
 
 
Trisomie 21 : les parents n’ont pas pu avorter, le CHU de Limoges condamné
Le CHU de Limoges a été condamné hier car il n’a pas dépisté, avant sa naissance, la trisomie 21 de Maylis, âgée aujourd’hui de 7 ans. Dès sa naissance, ses parents décident d’attaquer le CHU pour « erreur de diagnostic » (cf....
 
 
La médecine prénatale, une médecine du doute et de l’angoisse
En Ontario, le gouvernement rembourse intégralement les tests de dépistage prénatal non invasif de la trisomie 21 (DPNI), pour les patientes « à haut risque ». Au Québec, le DPNI reste à la charge du couple. Il coûte environ 500$. Le...
 
 
Les médecins français critiquent la position de la FDA sur les tests génétiques
Début avril, la Food and Drug Administration (FDA) autorisait la société 23andMe à commercialiser aux Etats-Unis un test de prédisposition à dix maladies (...
 
 
Objection de conscience: le tribunal suédois condamne une sage-femme
Ellinor Grimmark, sage-femme en Suède, s’est vu refuser à plusieurs reprises un emploi car elle refusait de participer à des avortements. Le tribunal d’appel suédois a confirmé mercredi le premier jugement (cf....

ΜΡ.ΘΥ__Παναγια           ( Whispers of an Immortalist: Most Holy Theotokos 12:

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

Aucun texte alternatif disponible.

"Christ est Ressuscité, en vérité, Il est vraiment Ressuscité" Alléluia, Alléluia !

Rejetons les œuvres de ténèbres et vivons dans l'amour de Dieu, Source de notre vie et l'amour du prochain...

PROGRAMME LITURGIQUE

 

(mis à jour ) pour Avril :

 

 

HEUREUSE FÊTES DE PÂQUES !

_________

 

-PARIS: 

Prochaine permanence pastorale du Vendredi 5 Mai de 15h à 20h au Samedi 6 Mai de 8h à 12h.

 

Le Samedi 6 MAI

RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage du Mois de Marie à Notre-Dame de Miséricorde, en Normandie, au Monastère  à 15h au point de rendez-nous habituel .

 

________________

NORMANDIE:

-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée par le Père Isaac du 29 Avril au soir au 1 Mai au matin (prenez Rdv avec lui 07 87 11 06 03 par sms).

-LISIEUX (Coquainvillier) , le 22 Avril (En raison de la Semaine Sainte) *

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :
DIMANCHE 7 Mai, PÈLERINAGE du "Mois de Marie" à N-D de MISÉRICORDE et aux Sts du Kérala.* .

 

___________________________________________

Du 7 au 15 Mai, Pèlerinage Marial du "Mois de Marie".

Sanctuaires visités:

-N-D de Miséricorde,Notre-Dame de L'Epine , N-D de Houppach (Masevaux) et St Ubald (Thann/St Ubald est invoqué contre toutes influences malfaisantes), Mont St Odile, Notre-Dame de Neubois,

Notre-Dame de Thierenbach ("Route des vins"), Le 11, N-D d'Autun, - Le 12, N-D d'Espis, N-D de Toutes-Grâces et St Ubald (Vénération de la relique de St Ubald est invoqué contre toutes influences malfaisantes) 

 

Clôture des inscriptions le 23 Avril/ Offrande estimée 300 euros.

_____________________________

 

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. 

Qui est ce médecin ?

C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)

_____________________________

 

 

NANTES :Jeudi 18 MAI, Messe à 18h (Réception des fidèles de 9h à 17h )

ANGOULÊME (JAULDES ):
Dimanches 23 Avril  *

#PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER ) :
Samedi 22  *. . .

ALSACE, SUISSE,LYONNAIS, SUD-EST :Visite pastorale (prenez Rdv ) entre le 25 (28 Messe à Belfort) et le 30, Messe dominicale à Lyon*.


 

#PARAY LE MONIAL - ALLIER/CHAROLAIS: Visite pastorale ( prenez Rdv ) entre le 1er Mai et le 3

 

 

*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :

Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements
(Messes, Confessions, Onction des malades ), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure . 
(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

______________________________________________

Tomorow Thursday April 27th it's the commemoration of the

dukhrono of Mor Gregorios of Jerusalem

L’image contient peut-être : 1 personne

(+1671) 

according to the Liturgical Calendar of the Malankara  Syrian Orthodox Church.

St. Gregorios Abdul’ Galeel, the Syrian Orthodox Metropolitan of Jerusalem who came to India in AD.1665 on the request of the Malankara Church to reinstate the Holy Apostolic faith here, is remembered by the local Syriac Christian community with great veneration. It was his untiring efforts that helped to revive the ancient faith and traditions of the Malankara Syrian Christian Church.

During the 16th and 17th Centuries, the Malankara Jacobite Syrian Church was subjected to different kinds of religious persecution and suppression from external forces. In that period, first the Nestorians through their emissaries, and later the Catholic Church with the help of Portuguese, established their foothold in Malankara. In 1653, Patriarch Mor Ahatullah who was on his way to Malankara was murdered by the Portuguese navy and drowned in the Arabian Sea. The desperate Malankara church leadership appealed to the Patriarchate for immediate help. To discuss the serious situation, the Patriarch of Antioch summoned an Episcopal Synod and decided to send his delegate to protect the interests of the Syriac church in Malankara. The mission was boldly undertaken by Archbishop Mor Gregorios of Jerusalem.

On 27th April, 1681 A.D. (M.E. 857 Medom 14th, Friday), Mor Gregorios was called to eternal rest and entombed in the North Paravur Church. The sacred tomb of the saintly father has subsequently became a Holy Place for the Syriac Christians.

Thousands of Pilgrims visit the tomb every year seeking his intercession. 

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

______________________________________________

NOS PELERINAGES :

+++

Pèlerinage Marial du "Mois de Marie".

 

Du 7 au 15 Mai. 

 

En chemin avec Notre-Dame et St Ubald, des

 

Sanctuaires d'Alsace au Sud-Ouest.

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

 

MAI, PÈLERINAGE MARIAL DU "MOIS DE MARIE" DE L'ALSACE AU SUD-OUEST. / DU 7 AU 15 MAI / INSCRIVEZ-VOUS VITE !

 

Basilique Notre-Dame de l'Epine.JPG

 

+++

 

PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA

 

Du 7 au 16 Octobre 2017

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St

Thomas" à FATIMA

 

+++

_________________________________

 

PROCHAIN STAGE D'ICONOGRAPHIE AU MONASTERE SYRIAQUE: 

L’ICÔNE COPTE,

du 9 au 17 JUILLET 2017

1459883 592234677515191 662124102 n

Cliquer ci-dessous:

STAGE D'ICONOGRAPHIE : L’ICÔNE COPTE, PROCHAIN STAGE AU MONASTÈRE  DU 9 AU 17 JUILLET 2017

 

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise

Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise

Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-

Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

CONFIER DES INTENTIONS DE

 

PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST

 

SIMPLE...

 

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères

 

humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le

 

"premier né d'une multitude de frères" et  à Son amour pour tous les hommes…

 

A  travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour

 

l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet

 

immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une

 

intention de prière en l'envoyant à l'adresse

 

suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

The Risen Christ - Othodox Icon art - Ανάστασις IC XC:

Repost 0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 06:10

This Thursday April 13th is Passover (phesaho) or Thursday of Mysteries (hamsho d-rozé)

also known as Maundy Thursday according to the Liturgical Calendar of the Syrian Malankara Orthodox Church.

Aucun texte alternatif disponible.

Today the Church commemorates the Last Supper or Passover meal Christ shared with his disciples. This event was the first Holy Qurbono instituted by our Lord.

Today the Church has a 'Service of the Feet Washing or S'hyogtho' which recollects Christ washing the feet of His disciples.

The Syriac Christians of Kerala (St. Thomas Christians/Malankara Nazrani) have a tradition of preparing Passover Bread and Milk (pesaha appam & pesaha paal) in remembrance of the Passover event. On Thursday morning the home is cleaned, and the prayers of the day are recited. Following this, the special bread and milk (made from coconut paste) is prepared. The elder of the house will chant the following Qawmo and then break the bread to be shared from eldest to youngest in the family.

'Pesahaa-yaal pesahaadine nee - kkiya masiha 
Modi - ppiccharuluka krupa nin pesahaayaal'
or 
'Msheeho dab pesaho sroylé maru pesaho b-pesaho ab-sahalan wethraham`alayn.'
or
'Christ Whose – Passion abolished – the Passover lamb. Gladden us in Your - Passover'

The Holy Bible readings from the Church Lectionary:

Evening:
St. John 7:45-52, 8:12-20

Midnight:
First Qaumo:
St. Matthew 26:1-30
Second Qaumo:
St. John 6:24-40
Third Qaumo:
St. John 6:41-63

Morning:
St. Luke 22:1-13

Third Hour (9 a.m.):
St. John 12:20-36

Noon (12 p.m.):
St. Luke 7:36-50
St. Mark 14:1-2

Ninth Hour (3 p.m.):
St. Matthew 26:31- 35

Before Holy Qurbana:
Exodus 12:1-11
Leviticus 16:3-10
Ezekiel 45:18-25

Holy Qurbana:
Acts 1:15-20
I Corinthians 5:1-8 11:23-34
St. Luke 22:14-30

For Feet Washing Service:
Exodus 34:18-26
II Kings 23:21-25
Isaiah 50:4-10
I Peter 3:17-22
Hebrews 10:19-29
St. John 13:1-20

(Tone of the Day: Hasho (hashonoyo) )

___________________

Chers amis. Aloho m’barekh
Nous atteignons les trois grands jours du Jeudi, du Vendredi et du Samedi Saints. Heureuse montée vers Pâque ! 
Vous êtes dans les prières de notre Monastère Syro-Orthodoxe et, en cette Fête de l’Institution du Sacerdoce et de l’Eucharistie, nous quêtons vos prières aimantes et fraternelles. 
Cette année alors que les Chrétiens célèbrent unanimement la Pâque du Seigneur, le Diable (Le diviseur), l’ennemis de l’humanité se déchaîne et lutte sur tous les fronts. 
Pourtant, nous le savons, le Christ Sauveur a détruit son pouvoir.
 Ne cédons pas à la peur, ne nous laissons pas terroriser, soyons toujours fidèles au Christ notre Divin Roi d’Amour, au Christ Prince de la Paix. 
Et, par notre volonté de nous sanctifier en correspondant à la Grâce du Saint Esprit qu’Il nous a acquise à si haut prix, collaborons à restaurer l’unanimité du Témoignage Chrétien que seuls nos péché entravent. 
Comportons-nous toujours en petits frères de Jésus, en vrais fils de Marie (Modèle de l’Eglise en son achèvement), soyons fidèles aux promesses de notre Baptême, à l’Onction dans l’Esprit Saint.
Votre fidèlement en Notre-Seigneur. Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !
+Mor Philipose, Métropolite, Brévilly ce 13.IV.17
---------------------------------------------------------------------------------------

We reach the three great days of Thursday, Friday and Saturday Saints. Happy climb to Easter!
You are in the prayers of our Syro-Orthodox Monastery and in this Feast of the Institution of the Priesthood and the Eucharist we seek your loving and fraternal prayers.
This year when Christians celebrate unanimously the Lord's Passover, the Devil (Splitter), the enemies of humanity is unleashed and fight on all fronts.
Yet, as we know, Christ the Savior destroyed His power.
 Let us not give in to fear, let us not be terrified, let us always be faithful to Christ our Divine King of Love, Christ the Prince of Peace.
And by our will to sanctify ourselves in correspondence with the Grace of the Holy Spirit which He has acquired for us at such a high price, work together to restore the unanimity of the Christian Testimony that only our sins hinder.
Let us always be the brothers of Jesus, the true sons of Mary (Model of the Church in its completion), let us be faithful to the promises of our Baptism, the Anointing in the Holy Spirit.
Your faithfulness in Our Lord. Aloho m'barekh (God bless you)!
+ Mor Philipose, Metropolitan, Brévilly this 13.IV.17

---------------------------------------------------------------------------------------------
Nós alcançar os três grandes dias de quinta-feira, sexta-feira e sábado santos. Páscoa feliz para escalar!
Você está em nossas orações Mosteiro sírio-ortodoxo e nesta Festa da instituição do sacerdócio e da Eucaristia, nos quêtons suas orações amorosas e fraternas.
Este ano, quando os cristãos celebram por unanimidade Páscoa do Senhor, o diabo (Splitter), os inimigos da humanidade é desencadeada e lutar em todas as frentes.
No entanto, sabemos que o Salvador, Cristo destruiu seu poder.
 Não ceder ao medo, não nos aterrorizar, pode ser sempre fiel a Cristo, nosso Rei Divino do Amor, Cristo Príncipe da Paz.
E pela nossa vontade para nos santificar em combinar a graça do Espírito Santo que Ele adquiriu com um tão alto preço, trabalhando para restaurar unanimidade de Testemunho Cristão que só dificultam o nosso pecado.
Vamos ainda se comportam Irmãozinhos de Jesus, verdadeiro filho de Maria (a conclusão Igreja Model), ser fiel às promessas do nosso batismo, a unção do Espírito Santo.
Seu fielmente no Senhor. Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!
+ Mor Philipose, Metropolitan, Brévilly este 13.IV.17

http://paris.syro-orthodoxe-francophone.over-blog.fr/2017/04/jeudi-12-avril-2017/semaine-sainte-jeudi-de-la-semaine-de-la-passion-s-habtho-d-has-ho/urgence-elections-priere-pour-la-france/eleme

Jeudi saint (Jésus célèbre la Pâque et entre dans sa Passion)

Soirée

    • Saint-Jean 7: 45-52 :
  • 45 Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? »
  • 46 Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! »
  • 47 Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ?
  • 48 Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ?
  • 49 Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »
  • 50 Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était allé précédemment trouver Jésus, leur dit :
  • 51 « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? »
  • 52 Ils lui répondirent : « Serais-tu, toi aussi, de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! »
    •  8: 12-20 :
  • 12 Jésus leur parla : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »
  • 13 Les pharisiens lui dirent alors : « Tu te rends témoignage à toi-même, ce n’est donc pas un vrai témoignage »
  • 14 Jésus leur répondit : « Oui, moi, je me rends témoignage à moi-même, et pourtant mon témoignage est vrai, car je sais d’où je suis venu, et où je vais ; mais vous, vous ne savez ni d’où je viens, ni où je vais.
  • 15 Vous, vous jugez de façon purement humaine. Moi, je ne juge personne.
  • 16 Et, s’il m’arrive de juger, mon jugement est vrai parce que je ne suis pas seul : j’ai avec moi le Père, qui m’a envoyé.
  • 17 Or, il est écrit dans votre Loi que, s’il y a deux témoins, c’est un vrai témoignage.
  • 18 Moi, je suis à moi-même mon propre témoin, et le Père, qui m’a envoyé, témoigne aussi pour moi. »
  • 19 Les pharisiens lui disaient : « Où est-il, ton père ? » Jésus répondit : « Vous ne connaissez ni moi ni mon Père ; si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. »
  • 20 Il prononça ces paroles alors qu’il enseignait dans le Temple, à la salle du Trésor. Et personne ne l’arrêta, parce que son heure n’était pas encore venue.
    •  

Minuit

  • Première Qaumo
    • Saint Matthieu 26: 1 -30 :
  • 01 Lorsque Jésus eut terminé tout ce discours, il s’adressa à ses disciples :
  • 02 « Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le Fils de l’homme va être livré pour être crucifié. »
  • 03 Alors les grands prêtres et les anciens du peuple se réunirent dans le palais du grand prêtre, qui s’appelait Caïphe ;
  • 04 ils tinrent conseil pour arrêter Jésus par ruse et le faire mourir.
  • 05 Mais ils se disaient : « Pas en pleine fête, afin qu’il n’y ait pas de troubles dans le peuple. »
  • 06 Comme Jésus se trouvait à Béthanie dans la maison de Simon le lépreux,
  • 07 une femme s’approcha, portant un flacon d’albâtre contenant un parfum de grand prix. Elle le versa sur la tête de Jésus, qui était à table.
  • 08 Voyant cela, les disciples s’indignèrent en disant : « À quoi bon ce gaspillage ?
  • 09 On aurait pu, en effet, vendre ce parfum pour beaucoup d’argent, que l’on aurait donné à des pauvres. »
  • 10 Jésus s’en aperçut et leur dit : « Pourquoi tourmenter cette femme ? Il est beau, le geste qu’elle a fait à mon égard.
  • 11 Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours.
  • 12 Si elle a fait cela, si elle a versé ce parfum sur mon corps, c’est en vue de mon ensevelissement.
  • 13 Amen, je vous le dis : partout où cet Évangile sera proclamé – dans le monde entier –, on racontera aussi, en souvenir d’elle, ce qu’elle vient de faire. »
  • 14 Alors, l’un des Douze, nommé Judas Iscariote, se rendit chez les grands prêtres
  • 15 et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui remirent trente pièces d’argent.
  • 16 Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer.
  • 17 Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples s’approchèrent et dirent à Jésus : « Où veux-tu que nous te fassions les préparatifs pour manger la Pâque ? »
  • 18 Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : “Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.” »
  • 19 Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque.
  • 20 Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze.
  • 21 Pendant le repas, il déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. »
  • 22 Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, chacun son tour : « Serait-ce moi, Seigneur ? »
  • 23 Prenant la parole, il dit : « Celui qui s’est servi au plat en même temps que moi, celui-là va me livrer.
  • 24 Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux celui par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux pour lui qu’il ne soit pas né, cet homme-là ! »
  • 25 Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi-même qui l’as dit ! »
  • 26 Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit et, le donnant aux disciples, il dit : « Prenez, mangez : ceci est mon corps. »
  • 27 Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, en disant : « Buvez-en tous,
  • 28 car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude en rémission des péchés.
  • 29 Je vous le dis : désormais je ne boirai plus de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, avec vous dans le royaume de mon Père. »
  • 30 Après avoir chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers.
    •  
  • Deuxième Qaumo
    • Saint-Jean 6: 24 – 40 :
  • 24 Quand la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples, les gens montèrent dans les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus.
  • 25 L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »
  • 26 Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés.
  • 27 Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »
  • 28 Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »
  • 29 Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »
  • 30 Ils lui dirent alors : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ?
  • 31 Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. »
  • 32 Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel.
  • 33 Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. »
  • 34 Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. »
  • 35 Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif.
  • 36 Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas.
  • 37 Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.
  • 38 Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.
  • 39 Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.
  • 40 Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »
    •  
    •  
  • Troisième Qaumo
    • St. John 6:41-63 :
  • 41 Les Juifs récriminaient contre Jésus parce qu’il avait déclaré : « Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel. »
  • 42 Ils disaient : « Celui-là n’est-il pas Jésus, fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère. Alors comment peut-il dire maintenant : “Je suis descendu du ciel” ? »
  • 43 Jésus reprit la parole : « Ne récriminez pas entre vous.
  • 44 Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
  • 45 Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi.
  • 46 Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père.
  • 47 Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit.
  • 48 Moi, je suis le pain de la vie.
  • 49 Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ;
  • 50 mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas.
  • 51 Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »
  • 52 Les Juifs se querellaient entre eux : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
  • 53 Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous.
  • 54 Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
  • 55 En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson.
  • 56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui.
  • 57 De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.
  • 58 Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »
  • 59 Voilà ce que Jésus a dit, alors qu’il enseignait à la synagogue de Capharnaüm.
  • 60 Beaucoup de ses disciples, qui avaient entendu, déclarèrent : « Cette parole est rude ! Qui peut l’entendre ? »
  • 61 Jésus savait en lui-même que ses disciples récriminaient à son sujet. Il leur dit : « Cela vous scandalise ?
  • 62 Et quand vous verrez le Fils de l’homme monter là où il était auparavant !...
  • 63 C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie.

ste_c_ne

Matin

    • Saint-Luc 22: 1-13 :
  • 01 La fête des pains sans levain, qu’on appelle la Pâque, approchait.
  • 02 Les grands prêtres et les scribes cherchaient par quel moyen supprimer Jésus, car ils avaient peur du peuple.
  • 03 Satan entra en Judas, appelé Iscariote, qui était au nombre des Douze.
  • 04 Judas partit s’entretenir avec les grands prêtres et les chefs des gardes, pour voir comment leur livrer Jésus.
  • 05 Ils se réjouirent et ils décidèrent de lui donner de l’argent.
  • 06 Judas fut d’accord, et il cherchait une occasion favorable pour le leur livrer à l’écart de la foule.
  • 07 Arriva le jour des pains sans levain, où il fallait immoler l’agneau pascal.
  • 08 Jésus envoya Pierre et Jean, en leur disant : « Allez faire les préparatifs pour que nous mangions la Pâque. »
  • 09 Ils lui dirent : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs ? »
  • 10 Jésus leur répondit : « Voici : quand vous entrerez en ville, un homme portant une cruche d’eau viendra à votre rencontre ; suivez-le dans la maison où il pénétrera.
  • 11 Vous direz au propriétaire de la maison : “Le maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?”
  • 12 Cet homme vous indiquera, à l’étage, une grande pièce aménagée. Faites-y les préparatifs. »
  • 13 Ils partirent donc, trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque.
    •  

Heure de Tierce (9 h)

    • Saint Jean 12: 20-36 :
  • 20 Il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque.
  • 21 Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. »
  • 22 Philippe va le dire à André, et tous deux vont le dire à Jésus.
  • 23 Alors Jésus leur déclare : « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.
  • 24 Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.
  • 25 Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle.
  • 26 Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.
  • 27 Maintenant mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ? “Père, sauve-moi de cette heure” ? – Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci !
  • 28 Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. »
  • 29 En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient : « C’est un ange qui lui a parlé. »
  • 30 Mais Jésus leur répondit : « Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous.
  • 31 Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors ;
  • 32 et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. »
  • 33 Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.
  • 34 La foule lui répliqua : « Nous, nous avons appris dans la Loi que le Christ demeure pour toujours. Alors toi, comment peux-tu dire : “Il faut que le Fils de l’homme soit élevé” ? Qui est donc ce Fils de l’homme ? »
  • 35 Jésus leur déclara : « Pour peu de temps encore, la lumière est parmi vous ; marchez, tant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous arrêtent pas ; celui qui marche dans les ténèbres ne sait pas où il va.
  • 36 Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière : vous serez alors des fils de lumière. » Ainsi parla Jésus. Puis il les quitta et se cacha loin d’eux.
    •  

Midi (12 h)

    • Saint-Luc 7: 36 -50 :
  • 36 Un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table.
  • 37 Survint une femme de la ville, une pécheresse. Ayant appris que Jésus était attablé dans la maison du pharisien, elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum.
  • 38 Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, près de ses pieds, et elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et répandait sur eux le parfum.
  • 39 En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. »
  • 40 Jésus, prenant la parole, lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. – Parle, Maître. »
  • 41 Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d’argent, l’autre cinquante.
  • 42 Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait les lui rembourser, il en fit grâce à tous deux. Lequel des deux l’aimera davantage ? »
  • 43 Simon répondit : « Je suppose que c’est celui à qui on a fait grâce de la plus grande dette. – Tu as raison », lui dit Jésus.
  • 44 Il se tourna vers la femme et dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux.
  • 45 Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis qu’elle est entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds.
  • 46 Tu n’as pas fait d’onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds.
  • 47 Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. »
  • 48 Il dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. »
  • 49 Les convives se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? »
  • 50 Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »
    •  
    • Saint-Marc 14: 1 – 2 :
  • 01 La fête de la Pâque et des pains sans levain allait avoir lieu deux jours après. Les grands prêtres et les scribes cherchaient comment arrêter Jésus par ruse, pour le faire mourir.
  • 02 Car ils se disaient : « Pas en pleine fête, pour éviter des troubles dans le peuple. »

Sainte_C_ne

Avant de Saint Qurbana

    • Exode 12: 1-11 :
  • 01 Dans le pays d’Égypte, le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron :
  • 02 « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, il marquera pour vous le commencement de l’année.
  • 03 Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël : le dix de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille, un agneau par maison.
  • 04 Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger.
  • 05 Ce sera une bête sans défaut, un mâle, de l’année. Vous prendrez un agneau ou un chevreau.
  • 06 Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois. Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil.
  • 07 On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera.
  • 08 On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères.
  • 09 Vous n’en mangerez aucun morceau qui soit à moitié cuit ou qui soit bouilli ; tout sera rôti au feu, y compris la tête, les jarrets et les entrailles.
  • 10 Vous n’en garderez rien pour le lendemain ; ce qui resterait pour le lendemain, vous le détruirez en le brûlant.
  • 11 Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur.
    •  
    • Lévitique 16: 3-10 :
  • 03 Voici comment Aaron entrera dans le sanctuaire : avec un taureau destiné au sacrifice pour la faute et un bélier pour l’holocauste.
  • 04 Il revêtira une tunique de lin consacrée, il portera à même le corps un caleçon de lin, il se ceindra d’une ceinture de lin et se coiffera d’un turban de lin. Ces vêtements sacrés, il les revêtira après avoir baigné son corps dans l’eau.
  • 05 Il recevra, de la communauté des fils d’Israël, deux boucs destinés au sacrifice pour la faute et un bélier pour l’holocauste.
  • 06 Aaron présentera le taureau du sacrifice pour sa faute et accomplira le rite d’expiation pour lui et pour sa maison.
  • 07 Puis il prendra les deux boucs et les placera devant le Seigneur à l’entrée de la tente de la Rencontre.
  • 08 Aaron tirera les sorts pour les deux boucs : un sort “Pour le Seigneur” et un sort “Pour Azazel.”
  • 09 Aaron présentera le bouc sur lequel est tombé le sort “Pour le Seigneur” et en fera un sacrifice pour la faute.
  • 10 Quant au bouc sur lequel est tombé le sort “Pour Azazel”, on le placera vivant devant le Seigneur afin d’accomplir sur lui le rite d’expiation, en l’envoyant vers Azazel, dans le désert.
    •  
    • Ézéchiel 45: 18 – 25 :
  • 18 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Le premier mois, le premier du mois, tu prendras un jeune taureau sans défaut et tu feras le sacrifice pour la faute en faveur du sanctuaire.
  • 19 Le prêtre prendra du sang du sacrifice et en mettra sur les montants de la Maison, sur les quatre angles du socle de l’autel et sur le montant de la porte de la cour intérieure.
  • 20 Tu feras de même le sept du mois, pour qui a commis une faute par inadvertance ou par ignorance. Vous ferez le rite d’expiation de la Maison.
  • 21 Le premier mois, le quatorzième jour du mois, ce sera pour vous la Pâque, une fête de sept jours ; on mangera des pains sans levain.
  • 22 Ce jour-là, le prince offrira, pour lui-même et pour tout le peuple du pays, un taureau en sacrifice pour la faute.
  • 23 Durant les sept jours de la fête, il offrira en holocauste pour le Seigneur sept taureaux et sept béliers sans défaut, chacun des sept jours, et, en sacrifice pour la faute, un bouc par jour.
  • 24 Il fera l’offrande d’un épha de farine par taureau et d’un épha par bélier, avec un hine d’huile par épha.
  • 25 Le septième mois, le quinzième jour du mois, lors de la fête des Tentes, il fera de même, durant les sept jours : même sacrifice pour la faute, même holocauste, même offrande, même présentation d’huile.

In the absence of all else we come to know God's presence.( Fr. John ) / En l'absence de toute autre chose, nous en venons à connaître la présence de Dieu.  (P. John)

Saint Qurbana

    • Actes 1:15-20 :
  • 15 En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des frères qui étaient réunis au nombre d’environ cent vingt personnes, et il déclara :
  • 16 « Frères, il fallait que l’Écriture s’accomplisse. En effet, par la bouche de David, l’Esprit Saint avait d’avance parlé de Judas, qui en est venu à servir de guide aux gens qui ont arrêté Jésus :
  • 17 ce Judas était l’un de nous et avait reçu sa part de notre ministère ;
  • 18 puis, avec le salaire de l’injustice, il acheta un domaine ; il tomba la tête la première, son ventre éclata, et toutes ses entrailles se répandirent.
  • 19 Tous les habitants de Jérusalem en furent informés, si bien que ce domaine fut appelé dans leur propre dialecte Hakeldama, c’est-à-dire Domaine-du-Sang.
  • 20 Car il est écrit au livre des Psaumes : Que son domaine devienne un désert, et que personne n’y habite, et encore : Qu’un autre prenne sa charge.
    •  
    • I Corinthiens 5: 1 -8 :
  • 01 On entend dire partout qu’il y a chez vous un cas d’inconduite, une inconduite telle qu’on n’en voit même pas chez les païens : il s’agit d’un homme qui vit avec la femme de son père.
  • 02 Et, malgré cela, vous êtes gonflés d’orgueil au lieu d’en pleurer et de chasser de votre communauté celui qui commet cet acte.
  • 03 Quant à moi, qui suis absent de corps mais présent d’esprit, j’ai déjà jugé, comme si j’étais présent, l’homme qui agit de la sorte :
  • 04 au nom du Seigneur Jésus, lors d’une réunion où je serai spirituellement avec vous, dans la puissance de notre Seigneur Jésus,
  • 05 il faut livrer cet individu au pouvoir de Satan, pour la perdition de son être de chair ; ainsi, son esprit pourra être sauvé au jour du Seigneur.
  • 06 Vraiment, vous n’avez pas de quoi être fiers : ne savez-vous pas qu’un peu de levain suffit pour que fermente toute la pâte ?
  • 07 Purifiez-vous donc des vieux ferments, et vous serez une pâte nouvelle, vous qui êtes le pain de la Pâque, celui qui n’a pas fermenté. Car notre agneau pascal a été immolé : c’est le Christ.
  • 08 Ainsi, célébrons la Fête, non pas avec de vieux ferments, non pas avec ceux de la perversité et du vice, mais avec du pain non fermenté, celui de la droiture et de la vérité.
    •  11: 23 à 34 :
  • 23 J’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain,
  • 24 puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »
  • 25 Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »
  • 26 Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.
  • 27 Et celui qui aura mangé le pain ou bu la coupe du Seigneur d’une manière indigne devra répondre du corps et du sang du Seigneur.
  • 28 On doit donc s’examiner soi-même avant de manger de ce pain et de boire à cette coupe.
  • 29 Celui qui mange et qui boit mange et boit son propre jugement s’il ne discerne pas le corps du Seigneur.
  • 30 C’est pour cela qu’il y a chez vous beaucoup de malades et d’infirmes et qu’un certain nombre sont endormis dans la mort.
  • 31 Si nous avions du discernement envers nous-mêmes, nous ne serions pas jugés.
  • 32 Mais lorsque nous sommes jugés par le Seigneur, c’est une correction que nous recevons, afin de ne pas être condamnés avec le monde.
  • 33 Ainsi donc, mes frères, quand vous vous réunissez pour ce repas, attendez-vous les uns les autres ;
  • 34 si quelqu’un a faim, qu’il mange à la maison, pour que vos réunions ne vous attirent pas le jugement du Seigneur. Quant au reste, je le réglerai quand je viendrai.
    •  
    • Saint-Luc 22: 14-30 :
  • 14 Quand l’heure fut venue, Jésus prit place à table, et les Apôtres avec lui.
  • 15 Il leur dit : « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque avec vous avant de souffrir !
  • 16 Car je vous le déclare : jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle soit pleinement accomplie dans le royaume de Dieu. »
  • 17 Alors, ayant reçu une coupe et rendu grâce, il dit : « Prenez ceci et partagez entre vous.
  • 18 Car je vous le déclare : désormais, jamais plus je ne boirai du fruit de la vigne jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit venu. »
  • 19 Puis, ayant pris du pain et rendu grâce, il le rompit et le leur donna, en disant : « Ceci est mon corps, donné pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »
  • 20 Et pour la coupe, après le repas, il fit de même, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang répandu pour vous.
  • 21 Et cependant, voici que la main de celui qui me livre est à côté de moi sur la table.
  • 22 En effet, le Fils de l’homme s’en va selon ce qui a été fixé. Mais malheureux cet homme-là par qui il est livré ! »
  • 23 Les Apôtres commencèrent à se demander les uns aux autres quel pourrait bien être, parmi eux, celui qui allait faire cela.
  • 24 Ils en arrivèrent à se quereller : lequel d’entre eux, à leur avis, était le plus grand ?
  • 25 Mais il leur dit : « Les rois des nations les commandent en maîtres, et ceux qui exercent le pouvoir sur elles se font appeler bienfaiteurs.
  • 26 Pour vous, rien de tel ! Au contraire, que le plus grand d’entre vous devienne comme le plus jeune, et le chef, comme celui qui sert.
  • 27 Quel est en effet le plus grand : celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Eh bien moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.
  • 28 Vous, vous avez tenu bon avec moi dans mes épreuves.
  • 29 Et moi, je dispose pour vous du Royaume, comme mon Père en a disposé pour moi.
  • 30 Ainsi vous mangerez et boirez à ma table dans mon Royaume, et vous siégerez sur des trônes pour juger les douze tribus d’Israël.
    •  

L’image contient peut-être : 1 personne

Neuvième heure (3 heures)

    • Saint Matthieu 26: 31 – 35 :
  • 31 Alors Jésus leur dit : « Cette nuit, je serai pour vous tous une occasion de chute ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées.
  • 32 Mais, une fois ressuscité, je vous précéderai en Galilée. »
  • 33 Prenant la parole, Pierre lui dit : « Si tous viennent à tomber à cause de toi, moi, je ne tomberai jamais. »
  • 34 Jésus lui répondit : « Amen, je te le dis : cette nuit même, avant que le coq chante, tu m’auras renié trois fois. »
  • 35 Pierre lui dit : « Même si je dois mourir avec toi, je ne te renierai pas. » Et tous les disciples dirent de même.
    •  

Service du Lavement des pieds

    • Exode 34: 18-26 :
  • 18 Tu observeras la fête des Pains sans levain. Comme je te l’ai ordonné, tu mangeras des pains sans levain pendant sept jours, au temps fixé du mois des Épis, car c’est alors que tu es sorti d’Égypte.
  • 19 Tout premier-né m’appartient : tout premier-né mâle de ton troupeau, gros ou petit bétail.
  • 20 Le premier-né des ânes, tu le rachèteras par un mouton, et si tu ne le rachètes pas, tu lui rompras la nuque. Tout premier-né de tes fils, tu le rachèteras. On ne se présentera pas devant moi les mains vides.
  • 21 Pendant six jours, tu travailleras, mais, le septième jour, tu chômeras ; même au temps des labours et de la moisson, tu chômeras.
  • 22 Tu célébreras la fête des Semaines, des premiers fruits, de la moisson des blés, et aussi la fête de la Récolte, en fin de l’année.
  • 23 Trois fois par an, tous les hommes paraîtront devant la face du Maître, le Seigneur, le Dieu d’Israël.
  • 24 En effet, lorsque j’aurai dépossédé les nations devant toi et que j’aurai élargi ton territoire, nul ne convoitera la terre qui t’appartient, quand, trois fois par an, tu monteras pour voir la face du Seigneur ton Dieu.
  • 25 Tu n’immoleras pas le sacrifice sanglant en l’accompagnant de pain levé, et tu ne laisseras pas jusqu’au lendemain matin la victime sacrifiée pour la fête de la Pâque.
  • 26 Tu apporteras les tout premiers fruits de ton sol à la Maison du Seigneur ton Dieu. Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère. »
    •  
    • II Rois 23: 21 – 25 :
  • 21 Le roi donna cet ordre à tout le peuple : « Célébrez une Pâque en l’honneur du Seigneur votre Dieu, selon ce qui est écrit dans ce livre de l’Alliance. »
  • 22 Car on n’avait pas célébré de Pâque comme celle-là depuis le temps des Juges qui avaient jugé Israël, et pendant tout le temps des rois d’Israël et des rois de Juda.
  • 23 C’est seulement la dix-huitième année du roi Josias que l’on célébra cette Pâque en l’honneur du Seigneur, à Jérusalem.
  • 24 De plus, les nécromanciens et les devins, les divinités domestiques, les idoles immondes et toutes les horreurs que l’on voyait dans le pays de Juda et dans Jérusalem, Josias les balaya, afin de réaliser les paroles de la Loi écrites dans le livre qu’avait trouvé le prêtre Helcias dans la maison du Seigneur.
  • 25 Avant lui, il ne s’était pas trouvé de roi comme lui, qui soit revenu au Seigneur de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa force, selon toute la loi de Moïse. Après lui, il ne s’en leva aucun comme lui.
    •  
    • Isaïe 50: 4-10 :
  • 04 Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute.
  • 05 Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé.
  • 06 J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats.
  • 07 Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu.
  • 08 Il est proche, Celui qui me justifie. Quelqu’un veut-il plaider contre moi ? Comparaissons ensemble ! Quelqu’un veut-il m’attaquer en justice ? Qu’il s’avance vers moi !
  • 09 Voilà le Seigneur mon Dieu, il prend ma défense ; qui donc me condamnera ? Les voici tous qui s’usent comme un vêtement, la teigne les dévorera !
  • 10 Est-il quelqu’un parmi vous qui craint le Seigneur, qui écoute la voix de son serviteur ? S’il a marché dans les ténèbres sans la moindre clarté, qu’il se confie dans le nom du Seigneur, qu’il s’appuie sur son Dieu.
    •  
    • 1ère de St  Pierre 3: 17-22 :
  • 17 Car mieux vaudrait souffrir en faisant le bien, si c’était la volonté de Dieu, plutôt qu’en faisant le mal.
  • 18 Car le Christ, lui aussi, a souffert pour les péchés, une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ; il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit.
  • 19 C’est en lui qu’il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité.
  • 20 Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau.
  • 21 C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant : le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite et il sauve par la résurrection de Jésus Christ,
  • 22 lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel, lui à qui sont soumis les anges, ainsi que les Souverainetés et les Puissances.
    •  
    • Hébreux 10: 19 -29 :
  • 19 Frères, c’est avec assurance que nous pouvons entrer dans le véritable sanctuaire grâce au sang de Jésus :
  • 20 nous avons là un chemin nouveau et vivant qu’il a inauguré en franchissant le rideau du Sanctuaire ; or, ce rideau est sa chair.
  • 21 Et nous avons le prêtre par excellence, celui qui est établi sur la maison de Dieu.
  • 22 Avançons-nous donc vers Dieu avec un cœur sincère et dans la plénitude de la foi, le cœur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure.
  • 23 Continuons sans fléchir d’affirmer notre espérance, car il est fidèle, celui qui a promis.
  • 24 Soyons attentifs les uns aux autres pour nous stimuler à vivre dans l’amour et à bien agir.
  • 25 Ne délaissons pas nos assemblées, comme certains en ont pris l’habitude, mais encourageons-nous, d’autant plus que vous voyez s’approcher le Jour du Seigneur.
  • 26 Car si nous demeurons volontairement dans le péché après avoir reçu la pleine connaissance de la vérité, il ne reste plus pour les péchés aucun sacrifice,
  • 27 mais une attente redoutable du jugement et l’ardeur d’un feu qui va dévorer les rebelles.
  • 28 Si quelqu’un enfreint la loi de Moïse, c’est sans pitié qu’il est mis à mort sur la parole de deux ou trois témoins.
  • 29 Qu’en pensez-vous ? Ne sera-t-elle pas encore plus grave, la peine que méritera celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, tenu pour profane le sang de l’Alliance par lequel il a été sanctifié, et outragé l’Esprit qui donne la grâce ?
    •  
    • Saint Jean 13: 1-20 :
  • 01 Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.
  • 02 Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer,
  • 03 Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu,
  • 04 se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ;
  • 05 puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
  • 06 Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? »
  • 07 Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. »
  • 08 Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. »
  • 09 Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! »
  • 10 Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. »
  • 11 Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »
  • 12 Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ?
  • 13 Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis.
  • 14 Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.
  • 15 C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.
  • 16 Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie.
  • 17 Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites.
  • 18 Ce n’est pas de vous tous que je parle. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse l’Écriture : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon.
  • 19 Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS.
  • 20 Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. »
    •  

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

« Ô Seigneur, Seigneur ! Qu'elle est petite et étroite la maison de mon âme pour que Vous y entriez !

Elargissez-la Vous-même. Elle est tout en ruine : réparez-la. Je sais et confesse qu'il s'y trouve des choses qui offensent vos yeux. Mais qui la purifiera ? Ou à qui, hormis Vous, crierais-je : purifiez-moi, Seigneur, des péchés cachés à mes yeux ? » (St Augustin)

« Ô bon Jésus, pour soutenir notre faiblesse, nous exciter à Vous aimer, Vous avez pris le parti de demeurer toujours au milieu de nous. Vous connaissiez cependant le sort que les hommes Vous auraient infligé, les déshonneurs, les outrages que Vous auriez à subir. Ô Père éternel, comment pouvez-Vous supporter que votre Fils demeure encore parmi nous pour souffrir chaque jour de nouvelles injures ? Ô mon Dieu ! quel excès d'amour en ce Fils ! et aussi, quel amour immense en ce Père !
Hélas ! ô Père Saint qui êtes aux cieux, ne pouvant nous refuser une faveur qui nous est d'une si grande utilité, Vous avez permis que votre Fils reste avec nous sur la terre ; ne permettez donc pas qu'Il s'y trouve encore exposé à tant de mauvais traitements. Oh ! que d'outrages n'inflige-t-on pas aujourd'hui au Très Saint Sacrement ! En combien de mains ennemies ne devez-Vous pas Le voir, Père !
Ne suffisait-il pas qu'Il ait été livré une fois ? La flagellation, les mauvais traitements et les douloureuses souffrances endurées durant toute sa vie terrestre ne suffisaient-ils pas ? Que faire encore pour Vous contenter ? N'a-t-Il pas tout accompli avec perfection ? N'a-t-Il pas suffisamment payé la rançon du péché d'Adam ?...
ô Père Éternel, votre divin Fils n'a rien omis pour nous donner à nous, pauvres pécheurs, un bienfait aussi grand que l'Eucharistie. Ah ! Ne permettez pas, dans votre miséricorde, qu'Il soit si indignement outragé. Il est resté parmi nous d'une manière si admirable, afin que nous puissions Vous L'offrir en sacrifice, aussi souvent que nous le voulons. Puisse une offrande d'un tel prix arrêter enfin la marée des péchés et des irrévérences commises dans les lieux où réside ce Très Saint Sacrement ! (cf. Thérèse de Jésus, Château de l'âme, chap. XXXV et XXXVII). »


P. Gabriel de Ste Marie-Madeleine O.C.D., Intimité Divine - Méditations sur la vie intérieure pour tous les jours de l'année, Tome I (Jeudi Saint, Colloque), Monastère des Carmélites Déchaussées, Alost (Belgique) - Librairie du Carmel, Paris, 5ème éd., 1963 (1ère éd. 1955).

 

clip_image008

 Dieu se met à genoux devant l'homme pécheur 


Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. (Jn 13, 3-5)


Tout est là, toute la foi chrétienne est condensée dans ce geste inouï du lavement des pieds.

Le Fils de Dieu, le Verbe, Dieu lui-même, créateur de l’univers, se fait homme et se met à genoux devant l’homme pécheur pour laver ses pieds sales.


Ce geste nous rappelle que la sainteté n’est pas à conquérir par nos seules  forces humaines. La vie de Dieu, le don du Christ est à recevoir.Le Don de la Grâce du Saint Esprit est gratuit, il exige de l'homme humilité et coopération...


C’est à la fois très difficile et finalement très simple.

  Aujourd'hui, je fais un pas                                                          

À la messe, je médite sur ce geste immense de Jésus qui se met à genoux devant moi pour laver mes pauvres pieds sales, sympoles de ma pauvre condition.

Je prie particulièrement pour tous les prêtres vivants et défunts, "les conducteurs du Peuple de Dieu" (Pour reprendre l'expression de la Mère de Dieu en son apparition à La Salette).

 

M10

Par Thomas More

(1478-1535), homme d'État anglais et humaniste, martyr canonisé par l'Eglise Romaine Catholique
Traité sur la Passion, 1 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 199 rev.) 

 

« Il les aima jusqu'au bout »

 

« Avant la fête de la Pâque, sachant que l'heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'au bout »...

Dans l'Évangile Jean a été appelé spécialement « le disciple que Jésus aimait ».

C'est ce disciple qui met ici en lumière par ses paroles combien notre Sauveur, qui aimait tellement Jean, était fidèle dans son amour. 

Car ces paroles sont suivies aussitôt par le récit de la Passion amère du Christ, en commençant par la dernière Cène, et d'abord par l'humble service du lavement des pieds rendu par Jésus à ses disciples, et par l'envoi du traître au dehors.

Viennent ensuite l'enseignement de Jésus, sa prière, son arrestation, son procès, sa flagellation, sa crucifixion et toute la douloureuse tragédie de sa Passion très amère. 

C'est avant tout cela que saint Jean cite les paroles rappelées à l'instant, pour faire comprendre que le Christ a accompli tous ces actes par pur amour.

Cet amour, il l'a bien montré à ses disciples lors de la dernière Cène, lorsqu'il leur a affirmé qu'en s'aimant les uns les autres, ils suivraient son exemple (Jn 13,34).

Car ceux qu'il aimait, il les a aimés jusqu'au bout, et il souhaitait qu'ils fassent de même.

Il n'était pas inconstant, comme tant de gens qui aiment de façon passagère, abandonnent à la première occasion, et d'amis deviennent ennemis, comme l'a fait le traître Judas.

Jésus, lui, a persévéré dans l'amour jusqu'au bout, jusqu'à ce que, précisément par cet amour, il en soit venu à cette extrémité douloureuse.

Et pas seulement pour ceux qui étaient déjà ses amis, mais pour ses ennemis, afin d'en faire des amis, non pour son avantage, mais pour le leur.

45_ChristWashingTheApostlesFeet_B

_______________________________

image

LA SAINTE CÈNE

Jeudi Saint

Venez fidèles, délectons nous de l'hospitalité du Maître
Et du repas immortel
Préparé dans la chambre haute.
Instruit par le Verbe de son sens sublime
D'un esprit pur magnifions le

Tropaire

Cette icône commémore l'institution de l'Eucharistie.
Nous sommes dans la " chambre haute ", le lieu où Jésus " mange la pâques avec ses disciples " Nous avons vu avec le " lavement des pieds " comment avoir part avec le Christ, c'est avoir part avec le Dieu-Homme qui lave les pieds des hommes.

Le Seigneur Jésus réside dans l'icône à la fois comme celui qui distribue et celui qui est distribué (Le plat contient Le poisson: ICHTUS, Jésus Christ Fils de Dieu Sauveur).

Nous pouvons reconnaître clairement chacun des disciples, et les enfants commentent souvent avec perspicacité leur attitudes. De nouveau, c'est souvent avec Simon le zélote qu'ils s'identifient le plus facilement : celui-ci a le geste traditionnel que les chrétiens orthodoxes lorsqu'ils s'avancent pour communier.

Notre Seigneur a voulu établir un lien entre le repas de la chambre haute et la Pâque juive et entre ce repas et la passion. Chaque fois que nous communions au corps immolé du Christ, nous communions à Sa passion, et nous ne pouvons nous séparer des autres membres du corps mystique, de tous nos frères : Nous communions ensemble, comme nous disons le " Notre Père " ensemble.

La trahison de Judas se manifeste là de manière particulièrement pénible : il " jette la main " sur le Fils de l'homme. Judas nous rappelle à la vigilance. 
Les Ecritures (Mat.26 18) nous dévoilent un autre un aspect de la générosité du Christ : Jésus a envoyé Judas acheter pour trente denier le véritable Agneau Pascal.

Rends moi participant au Mystère de ta Cène
O Fils de Dieu
Car je ne livrerai pas ton secret à tes ennemis
Je ne te donnerai pas le baiser de Judas
Mais comme le larron je te confesse :
Souviens-toi de moi, Seigneur
Quand Tu entreras dans Ton Royaume 
(prière avant la communion)

L’image contient peut-être : 12 personnes

Urgence élections,

 Prière pour la France:

MAESTRO DE CESI CRISTO CON SU MADRE 1308:

Je vous propose la prière suivante pour notre Pays:


Seigneur Jésus, Ô Christ notre Dieu, Vous qui êtes venu, non pour juger le monde, mais pour le sauver; Vous qui êtes monté librement sur la Croix pour tous les humains;
Vous qui, dans Votre amour ineffable et Vôtre indicible compassion, veillez au bien et au libre salut de chacun;
Vous qui êtes invisiblement présent dans ce monde qui Vous appartient et dans notre pays par le Corps de Votre sainte Eglise, acceptez les prières de supplication et de louange que nous Vous adressons pour notre patrie la France, justement mais cruellement éprouvée.


Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières et la protection de Votre Mère toute pure et immaculée, du saint archange Michel, Protecteur de la France, des saints de notre pays, en particulier de notre mère parmi les saints Marie Madeleine "Egale-aux-apôtres" dont les reliques sanctifient notre sol, de son disciple saint Maximin, de saint Lazare Votre ami, des saints Jean Cassien et Victor de Marseille, Martin de Tours, Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Germain d’Auxerre, Germain de Paris; de saint Cloud, sainte Geneviève et sainte Radegonde et de tous les saints moines et moniales de notre pays; des saints et victorieux martyrs Pothin et Blandine de Lyon et de tous les saints martyrs de France :

Eclairez, inspirez, convertissez et sauvez notre patrie la France, ceux qui la gouvernent ainsi que chacun des membres de son peuple.


A nous qui Vous supplions dans la vraie Foi, accordez la grâce du non-jugement, la conscience libre, la force du saint Esprit pour témoigner de Votre vérité dans la paix qui vient de Vous.


Accordez-nous la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir Votre pardon.


Donnez-nous de Vous glorifier et de Vous célébrer pour la bienveillance que Vous manifestez à notre pays, à ceux qui le gouvernent et à tout son peuple.


Inspirez-nous de Vous célébrer en premier lieu pour la révélation que Vous avez donnée de Vous-même à nos Pères par la prédications de ces aînés dans la Foi qui sont venu d'Orient pour ensemencer notre terre de l'Evangile de vérité, d'amour et de paix et à ceux qui, en conséquence peuvent en ces jours, sur cette même terre bénie de France, vous confesser avec Votre Père coéternel et Votre très saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amîn!

_______________

 

Saint Michael and the Dragon in an initial Q by an Unkown master German, Würzburg, about 1240-50:

Urgence élections :

 Prière pour la France à saint Michel

 

Saint Michel, grand Prince de la milice céleste, établi par la Providence divine le protecteur spécial de la France, souvenez-vous que vous l’avez faite grande entre toutes les nations, que vous l’avez établie sentinelle de la foi et soldat de Dieu dans le monde. Glorieux Archange, vous que nos rois ont autrefois proclamé patron de la France, protégez-nous contre tous nos ennemis ; nous vous conjurons de nous placer tous sous votre impénétrable protection. Protégez toujours l’Eglise et la France ! Obtenez-lui un prompt et sincère retour à l’antique foi, source de sa force et de sa grandeur. Éclairez les incrédules, rassurez les timides, fortifiez les faibles, encouragez les bons, secourez-nous tous et rendez-nous meilleurs et plus chrétiens. Amîn.

En-tête

------------------------------------------------

Mor Philipose-Mariam, 

Aujourd’hui, mercredi 12 avril, nous prions pour le retour de l’autorité et la promotion de méthodes pédagogiques efficaces.

Pour commencer, je vous propose de lire ces versets de la Bible :

« Pères, n’irritez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent. » (Colossiens 3,21)

« Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas. » (Proverbes 22,6)

Un sondage IFOP indique que 49% des enseignants estiment ne pas disposer de suffisamment de moyens réglementaires pour assurer leur autorité. 1 enseignant sur 2 se trouverait donc démuni face à cette question.

Lors de cette campagne présidentielle, nous entendons parler de « restauration de l’autorité ». La question de l’autorité est effectivement cruciale puisqu’elle a des répercussions tant au niveau du vivre ensemble qu’au niveau des apprentissages.

Un autre débat porte sur la formation des enseignants. Les jeunes enseignants se retrouvent souvent démunis face à la diversité des besoins d’une classe. Ils doivent être soutenus et guidés.

Prions pour que les enseignants ne soient plus dévalorisés afin que leur autorité soit restaurée.

Prions pour qu’une compréhension mutuelle s’installe entre les parents et les enseignants.

Prions pour que les enseignants développent des savoir-faire et des savoir-être qui leur permettent d’asseoir leur autorité.

Prions pour que cette autorité s’inscrive dans un climat bienveillant qui élève l’enfant.

Prions pour que les enseignants puissent être formés au sujet de méthodes pédagogiques pertinentes afin de prendre en charge les besoins spécifiques de chacun.

En union de prière pour la France,

Marilène C.
Professeur des écoles

Là où la Sainte Famille passa durant son séjour en Egypte (I) 

La nuit du mardi 2 avril 1968, à 22h30, des mécaniciens et des chauffeurs musulmans des transports publics arrivant à leur garage, juste en face de l’église, aperçurent tout à coup une « dame en blanc agenouillée » près de la croix au sommet du dôme. Les apparitions continuèrent pendant des mois...

Les apparitions étaient précédées de phénomènes lumineux décrits comme des "pluies de diamants". (…) Après ces signes, Notre Dame apparaissait. Pendant plusieurs semaines, la foule présente atteignit jusqu’à 250 000 personnes, Les Musulmans en grand nombre, y côtoyaient les Chrétiens. Le pape copte fit alors une déclaration officielle publiée le 5 mai 1968, concluant : « Le Siège patriarcal déclare avec une foi complète, que la Bienheureuse Vierge Marie est apparue sous des formes claires et stables, durant plusieurs nuits et durant des périodes pouvant aller jusqu’à plus de deux heures, depuis le 2 avril 1968 jusqu’à maintenant, au-dessus de l’église copte orthodoxe de Zeitoun, au Caire (Egypte), sur la route où la Sainte Famille passa durant son séjour en Egypte.» Le Cardinal patriarche de l’Eglise copte catholique en union avec Rome, s’associa à cette reconnaissance officielle.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Le Caire  

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ,à l'intérieur et à l'exterieur de notre Tradition Syro- Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

 

Aucun texte alternatif disponible.

 

LE SILENCE INTERIEUR…

blesssilence.jpg

Icône du Christ Silence Béni

Père Vasile Tudora: 


J'ai toujours aimé ce dialogue du film Pulp Fiction:

- N'est-ce pas détestable?
- Qu'est-ce qui est détestable?"
- Ces silences pénibles. Pourquoi croyons-nous qu'il faille dire des bêtises [pour meubler ces silences]? Afin d'être à l'aise? "
- Je ne sais pas. C'est une bonne question.
- [ Ce qui est bien] C'est quand vous savez que vous avez trouvé quelqu'un de vraiment spécial, quand vous pouvez simplement vous taire [...] pendant une minute. Partager confortablement le silence.

En effet, pourquoi devons-nous toujours dire quelque chose? Ou, dans le même ordre d'idée, pourquoi devons-nous écouter quelque chose tout le temps: la radio dans la voiture, la télévision à la maison, l'iPod lorsque l'on travaille, et nous pouvons donner encore de nombreux exemples.

Mettez trois personnes dans un ascenseur pendant quelques minutes et vous verrez immédiatement le début d'une conversation. La météo, les équipes sportives locales, la crise financière et d'autres sujets d'ordre général prospèrent dans tous les véhicules communautaires en mouvement. Personne ne veut juste voyager en silence et tout le monde ressent le besoin de dire quelque chose, ou du moins de sourire, de faire un clin d'œil, d'interagir en quelque sorte avec les autres. Une chose est claire: tout le monde déteste ce silence pénible.

Le terme lui-même est cependant paradoxal: pourquoi le silence met mal à l'aise? Après tout le silence est associé à la paix, à la tranquillité qui est le contraire du fait d'importuner.

La réponse pourrait être qu'il y a une chose qui nous effraie quand nous devons être seul en sa compagnie. L'Archimandrite Meletios, du monastère de Saint-Jean, en Californie, affirme qu'il s'agit de nos pensées. Notre esprit génère un flux ininterrompu de pensées, oulogoismoi, comme les Pères grecs les appellent. Ce courant de pensée, originaire de la séparation originelle entre notre esprit et notre cœur (noûs), c'est ce qui nous rend fous quand il y a du silence autour de nous. Tout à coup, nous avons à traîter tous nos troubles intérieurs, toutes nos frustrations, nos dépressions, tous nos sentiments profonds qui sont masqués lorsque nous focalisons notre attention sur autre chose. La conversation et toutes sortes d'autres substituts sont comme un pansement sur une plaie vive.

Le problème de la pensée intérieure est très important parce que les pensées sont la racine de toutes nos activités. Aucun péché n'est fait sans passer par l'esprit qui en donne l'ordre. Arrêtez l'ordre et vous cesserez de pécher. Dans notre esprit, nous sommes en guerre, une guerre invisible, comme les gens aiment l'appeler, dans laquelle notre chemin de vie comme personne est défini.

L'esprit est tellement touché par ces pensées imparables qu'il devient insupportable parfois; c'est là que provient le malaise du silence. La seule façon de l'arrêter est de faire ce que saint Théophane le Reclus dit: "Sortez de la tête et allez dans le cœur." Le coeur ou le noûs (je vais utiliser ces deux termes indifféremment) est la seule partie de nous qui ne soit pas affectée par les logoismoi parce que c'est la partie qui a pu établir le contact avec Dieu, et Dieu n'a pas besoin d'être expliqué par des mots, Il est seulement. L'objectif devient alors de couler notre esprit dans notre cœur et d'étreindre la paix qui vient de la présence de Dieu dans notre cœur. Jusqu'à ce que nous ayons complètement rendu notre esprit à Dieu, nous continuerons à être dérangés par des pensées.

A propos du Royaume des Cieux, saint Isaac le Syrien dit que le langage du futur, c'est le silence. Cela peut sembler étrange pour un grand nombre qui ne peut pas imaginer une éternelle communion avec Dieu silencieuse, et sans paroles.

Nous imaginons qu'à la fin nous serons en mesure de demander et de trouver des réponses à toutes nos questions, et Dieu prêchant, expliquera tout ce que nous voulons savoir. Je doute que ce sera le cas parce que dans la présence de Dieu, il n'y a plus de questions et de réponses, pas de bruit, pas de distractions ou de divertissement, mais seulement l'Amour qui coule et remplit tout. La présence même de Dieu est suffisante pour satisfaire tout besoin ou toute question que nous pourrions avoir.

Lui, le Logos, le Verbe incarné est la réponse. Il a été, est et sera toujours la réponse à toutes nos questions. Il suffit de se taire et d'écouter.


Version française Claude Lopez-Ginisty d'après http://www.pravmir.com/article_1011.html

www.orthodoxologie.blogspot.com

_________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

L’image contient peut-être : 2 personnes

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Aucun texte alternatif disponible.

Que faire quand un océan de peur vous environne ?

cene_fakhoury

La peur est comme un océan qui cherche à nous emporter sous ses vagues et nous attirer dans les profondeurs du désespoir. David lui-même a connu la peur.

A cause de la voix de l’ennemi et de l’oppression du méchant. Car ils font tomber sur moi le malheur, Et me poursuivent avec colère. Mon coeur tremble au dedans de moi, et les terreurs de la mort me surprennent. La crainte et l’épouvante m’assaillent, et le frisson m’enveloppe.
Psaume 55:4-6

En tant que chrétiens, nous sommes appelés à trouver la paix en Jésus, mais certaines fois, la tempête de la peur, de l’angoisse, du doute s’empare de nous, et il devient difficile d’en percevoir l’issue. La Bible raconte que d’autres hommes et femmes de Dieu ont connu ces émotions dévastatrices. David, Noé, Jean connurent la peur, Élie et Jérémie, l’angoisse, Jonas, la frustration, Moïse, l’épuisement… Nous ne sommes pas les premiers à lutter avec nos doutes, alors que nous enseigne la Bible au sujet de ce combat, parfois légitime dans nos vies ?Que faire quand les difficultés s’accumulent et obstruent notre horizon ?

  • Réfugiez-vous dans l’arche

Le déluge fut quarante jours sur la terre. Les eaux crûrent et soulevèrent l’arche, et elle s’éleva au-dessus de la terre.Les eaux grossirent et s’accrurent beaucoup sur la terre, et l’arche flotta sur la surface des eaux. Les eaux grossirent de plus en plus, et toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel entier furent couvertes.
Genèse 7:17-19

L’arche de Noé a été construite pour le salut. Quand la tempête a commencé à faire rage, Noé et sa famille ont pu y trouver refuge. Ils étaient en sécurité malgré le danger environnant, conscients d’être pleinement dans le plan de Dieu.

Tout comme l’arche fut un instrument de salut pour Noé, notre salut est désormais en Jésus. Il est votre refuge. Quand la tempête fait rage autour de vous, cherchez votre refuge en Jésus. Il est fidèle.

  • Comptez sur l’autorité de Jésus

Quand les disciples étaient sur le lac au milieu de la tempête, Jésus se reposait. Les disciples tremblaient, mais Jésus se leva et parla à la tempête avec calme et autorité. Le calme revint alors sur les eaux et dans le coeur des disciples.

Attendez en silence le secours de l’Éternel, il détient toute autorité pour agir en votre faveur et vous bénir au delà de votre espérance.

Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous !
Romains 16:20

  • Sortez du bateau

Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus.
Matthieu 14:28-29

Une fois de plus, les disciples étaient recroquevillés dans la peur. Ils vivaient pourtant au plus près de Jésus, mais ils éprouvaient la peur. Leur peur s’est même intensifiée quand ils ont vu Jésus marcher sur l’eau. Ils étaient bousculés dans leurs habitudes et dans leurs certitudes, mais c’est le moyen que Jésus a choisi pour eux ce jour là.

L’un deux a eu l’audace de saisir la main de Jésus. Pierre est sorti de la barque et a marché sur l’eau, avant d’être à nouveau envahi par la peur et de sombrer. Mais dans sa grâce Jésus est venu à son secours.

Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Vous pouvez trouver refuge en lui, attendre son secours et saisir sa main. Il vous accordera sa grâce et sa paix.

La rédaction

(Source : Crosswalk, via "Info Chrétienne)

____________________________

 

L’image contient peut-être : 8 personnes

Dimanche des Hosanna (Rameaux) à Jérusalem

Chaque année, lors du dimanche des Rameaux, une grande procession a lieu pour commémorer l’entrée de Jésus à Jérusalem (Matthieu 21).

L
es plus anciens témoignages de cette procession datent de l’Antiquité tardive (4e siècle). Cette habitude avait été interrompue après le départ des Croisés, à la fin du 12e siècle, mais a ensuite repris dans le courant du 16e ou 17e siècle.

Actuellement, cette procession réunit des chrétiens locaux (arabes et juifs), des expatriés et des touristes venus pour l’occasion, catholiques comme protestants (les orthodoxes ont leurs propres festivités).

Partant de Bethphagé les chrétiens descendent du Mont des Oliviers et se dirigent vers la Vieille Ville où ils entrent par la Porte des Lions. Les chrétiens peuvent alors témoigner joyeusement de leur foi, à travers notamment des chants qui résonnent dans de nombreuses langues.

Pour terminer, je vous propose de découvrir en vidéo l’entrée dans la Vieille Ville de la partie francophone du cortège qui entonne à cette occasion le cantique « Debout, resplendis ».

Paroles du chant :

Debout, resplendis
Debout, resplendis, car voici ta lumière,
Et sur toi la gloire du Seigneur (bis).
Lève les yeux et regarde au loin,
Que ton coeur tressaille d’allégresse.
Voici tes fils qui reviennent vers toi,
Et tes filles portées sur la hanche.

Jérusalem, Jérusalem,
Quitte ta robe de tristesse !
Jérusalem, Jérusalem,
Chante et danse pour ton Dieu.

Toutes les nations marcheront vers ta lumière,
Et les rois à ta clarté naissante (bis).
De nombreux troupeaux de chameaux te couvriront,
Les trésors des mers afflueront vers toi,
Ils viendront d’Epha, de Saba, de Qédar,
Faisant monter vers Dieu la louange.

Les fils d’étrangers rebâtiront tes remparts,
Et leurs rois passeront par tes portes (bis).
Je ferai de toi un sujet de joie,
On t’appellera « Ville du Seigneur ».
Les jours de ton deuil seront tous accomplis,
Parmi les nations tu me glorifieras.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 26,14-25.  

En ce temps-là, l’un des Douze, nommé Judas Iscariote, se rendit chez les grands prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui remirent trente pièces d’argent. Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer.

Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples s’approchèrent et dirent à Jésus : « Où veux-tu que nous te fassions les préparatifs pour manger la Pâque ? »  Il leur dit : « Allez à la ville, chez untel et dites-lui : “Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.” » Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque.

Le soir venu Jésus se trouvait à table avec les Douze. Pendant le repas, il déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. » Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, chacun son tour : « Serait-ce moi, Seigneur ? » Prenant la parole, il dit : « Celui qui s’est servi au plat en même temps que moi celui-là va me livrer. Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux celui par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux pour lui qu’il ne soit pas né, cet homme-là ! » Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi-même qui l’as dit ! ».

Le bushido de Kéo

« Mon temps est proche », le Seigneur depuis toujours ayant revêtu la condition humaine, sait que sa vie comme celle de tous ses frères humains, aura un terme. Il sait aussi que cette fin sera en lien avec tous ses frères et qu’elle sera également marquée par la violence. Il sait que toute vie humaine est faite de diverses périodes. Il a toujours vécu dans cette perspective. Ainsi, il entre dans cette nouvelle période pour lui, la dernière, celle qui le mène à la mort. Et là, simplement, il désire vivre humainement, en agissant dans le sens de la Vie, de la promesse faite par Dieu à l’humanité de pouvoir passer, de pouvoir traverser. Son propre chemin dans sa particularité sera chemin pour tous. Il deviendra Passage pour tous. Son action est reçue par ceux qui l’aiment et désirent l’honorer. Ils font ce que Jésus leur prescrit, ils préparent la Pâque, nous aussi !

« L’un de vous va me livrer » Le chemin de Jésus vers sa mort passe par la trahison d’un proche. Le don qu’il fait de lui-même doit affronter la trahison qui l’attaque à la racine. Quel sens peut-il y avoir à donner si je suis trahi dans ce que je donne… La raison commande d’arrêter. Ne serait-il pas plus raisonnable de ne rien faire, de laisser faire. Jésus affronte là ce qui s’oppose à l’action humaine, en lui retirant tout sens, toute espérance. A quoi bon ? Laisse tomber… rien n’a de sens, reste dans ton petit bonheur avant de disparaître, protège toi, retire toi, couche toi, abandonne… Mais Jésus poursuit. De cette épreuve, il parle. Par-là, il la traverse, par-là, il s’offre à recevoir  tous nos propres abandons, nos trahisons. Il sera là pour recevoir chacun de ses frères humains dans sa contradiction, dans son péché pour lui dire qu’un chemin existe, que tout peut être traversé. Et Jésus trouve un réconfort dans la Parole du Père en ce jour.

« Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet » Jésus a entendu la parole du Père dans les Ecrits de son peuple. La figure du Fils de l’homme lui donne des orientations, tout comme Lui devient aussi pour nous une parole sur laquelle nous pouvons nous fonder dans l’épreuve. Jésus, le Fils de Dieu, est homme, traverse l’épreuve de l’humanité dans son humanité : il se sait mortel, il accepte que tout soit en lui ruiné, il reçoit tout réconfort qui s’offre à lui, réconfort que lui donne le Père. La trahison, Jésus la traverse par son humilité pacifiée, il nous ouvre le chemin en chacune de nos épreuves humaines pour que nous puissions par lui nous maintenir dans la pure et pauvre espérance. Nous lui rendons grâce éternellement.

Quand la visée se rétrécit

 

 

Mon temps est proche

Quand ne subsistent plus que quelques principes qui peuvent devenir muets eux aussi

 

Le Fils de l’homme s’en va,  comme il est écrit à son sujet

Quand tout de mon action dans la situation s’effondre

 

 

l’un de vous va me livrer

 

Je traverse dans l’humilité du Seigneur qui pour moi se fait homme, pour moi marche vers la mort…

Humilité pacifiée

 

« Dans tes blessures, cache-moi »

Saint Ignace de Loyola Anima Christi

[Source :https://static.wixstatic.com/media/7d22ad_ac1becbcdf36415e895fbc1becca13ee~mv2_d_1296_1600_s_2.jpg/v1/fill/w_570,h_704,al_c,q_90,usm_0.66_1.00_0.01/7d22ad_ac1becbcdf36415e895fbc1becca13ee~mv2_d_1296_1600_s_2.jpg]

Aucun texte alternatif disponible.

 

Terrorisme. Suite aux attentats perpétrés en Égypte dimanche 9 avril, l’Église copte a décidé ce mercredi de limiter les célébrations de Pâques aux messes dans les églises.

Les Coptes, ces chrétiens d’Égypte ne peuvent-ils donc pas exercer leur religion en paix ? Ce dimanche 9 avril, à l’occasion du dimanche des Rameaux, deux églises coptes, à Tanta et à Alexandrie, ont été la cible d’attentats revendiqués par Daech.

Foi brimée

Ces attaques à la ceinture explosive ont causé la mort d’une quarantaine de personnes et ont blessé une centaine d’autres. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a alors annoncé la mise en place d’un état d’urgence de trois mois.

De son cô