Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 18:46

SOMMAIRE:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos prochains Rendez-Vous Liturgiques au

 

Monastère et en dehors:

 

 

INSCRIPTIONS AU CATÉCHISMES

 

DU 6 SEPTEMBRE AU 4

 

OCTOBRE 

 

 
 
¤ EXALTATION DE LA SAINTE CROIX
Lundi 14, au Monastère, Messe à 9h départ ensuite pour Dozulé
à Jauldes à 10h30
 

# DIMANCHE 27( Abouna Mickaël ) au Monastère, Mor Philipose à Jauldes) ET MARDI 29 SEPTEMBRE,

 

GRAND PÈLERINAGE A SAINT MICHEL ARCHANGE ET AUX SAINTS ARCHANGES au Monastère en Normandie
(Possibilité d'arriver la veille et de loger sur place )
Messe à 10h30 et programme habituel.
☆ RETRAITE SPIRITUELLE :
Du Dimanche 27 au 29 Septembre au inclusivement, RETRAITE DE DÉLIVRANCE ET DE GUÉRISON.(Visite de Sanctuaires: Chartres, etc...)
¤ Dimanche 4 Octobre,
Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde
et aux Saints du Kerala.
Programme habituel*

Permanence pastorale en région Parisienne:

La Permanence pastorale mensuelle a été encore retardée en raison d'une indisponibilité des locaux des Pères qui nous hébergent jusqu'à la mi-septembre et ensuite de rendez-vous médicaux que j'ai fin Septembre début Octobre. MERCI POUR VOTRE COMPRÉHENSION.

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_2edb42_genevieve-ste.jpg#width=238&height=300

¤Mardi 6 Visites aux malades et bénédiction des lieux

¤Mercredi 7 Permanence pastorale de 8h 30 à 12h, de 14h à 18h

¤Jeudi 8 Permanence pastorale de 8h 30 à 12h, de 14h à 18h

¤Vendredi 9 Départ vers 9h pour Angoulême.

Inscriptions:06 48 89 94 89

 

 

¤ANGOULÊME (Jauldes):

- Messe  les 13, lundi 14 (Exaltation de la Ste Croix) 27 Septembre et 11 Octobre *

 

¤LA CHAPELLE FAUCHER (Périgueux):

- Messe le 26 Septembre et 24 Octobre *

¤LOURDES (65):

-Pour toutes nécessités dans la Région Midi-Pyrénées, s'inscrire au 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées) Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191129/ob_24091a_44045983-10209809158904059-61217510016.jpg#width=620&height=800

 

*Programme habituel et disponibilité d'un ou de plusieurs prêtres  pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

Se plaindre à Dieu?

Au lieu de vous plaindre à Dieu de ne pas vous donner ce que vous voulez, mieux vaut le remercier de ne pas vous donner ce que vous méritez.

Saint Jean Chrysostome

Cinquième dimanche après la fête de l'Assomption de Sainte-Marie

  • Soirée :
    • Saint-Marc 7: 1-13
  • Matin :
    • Saint-Marc 7: 14 à 23
  • Avant de Saint Qurbana :
    • Lévitique 18: 1-5
    • Josué 22: 1 à 6
    • Ezéchiel 34: 1 à 6
  • Saint Qurbana :
    • Actes 11: 2 à 10
  • 02 Lorsque Pierre fut de retour à Jérusalem, ceux qui étaient juifs d’origine le prirent à partie,
  • 03 en disant : « Tu es entré chez des hommes qui ne sont pas circoncis, et tu as mangé avec eux ! »
  • 04 Alors Pierre reprit l’affaire depuis le commencement et leur exposa tout dans l’ordre, en disant :
  • 05 « J’étais dans la ville de Jaffa, en train de prier, et voici la vision que j’ai eue dans une extase : c’était un objet qui descendait. On aurait dit une grande toile tenue aux quatre coins ; venant du ciel, elle se posa près de moi.
  • 06 Fixant les yeux sur elle, je l’examinai et je vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles et les oiseaux du ciel.
  • 07 J’entendis une voix qui me disait : “Debout, Pierre, offre-les en sacrifice, et mange !”
  • 08 Je répondis : “Certainement pas, Seigneur ! Jamais aucun aliment interdit ou impur n’est entré dans ma bouche.”
  • 09 Une deuxième fois, du haut du ciel la voix répondit : “Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit.”
  • 10 Cela se produisit par trois fois, puis tout fut remonté au ciel.

 

    • Romains 2: 28
    • 28 Ce n’est pas ce qui est visible qui fait le Juif, ce n’est pas la marque visible dans la chair qui fait la circoncision 
    • 3: 8
    • 08 Faut-il dire : « Faisons le mal pour qu’il en sorte du bien », comme certains nous accusent injurieusement de le dire ? Ceux-là méritent leur condamnation.

 

    • Saint Luc 11: 33 à 41
  • 33 Personne, après avoir allumé une lampe, ne la met dans une cachette ou bien sous le boisseau : on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière.
  • 34 La lampe de ton corps, c’est ton œil. Quand ton œil est limpide, ton corps tout entier est aussi dans la lumière ; mais quand ton œil est mauvais, ton corps aussi est dans les ténèbres.
  • 35 Examine donc si la lumière qui est en toi n’est pas ténèbres ;
  • 36 si ton corps tout entier est dans la lumière sans aucune part de ténèbres, alors il sera dans la lumière tout entier, comme lorsque la lampe t’illumine de son éclat. »
  • 37 Pendant que Jésus parlait, un pharisien l’invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et prit place.
  • 38 Le pharisien fut étonné en voyant qu’il n’avait pas fait d’abord les ablutions précédant le repas.
  • 39 Le Seigneur lui dit : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté.
  • 40 Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ?
  • 41 Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous.

 

LE JARDINIER D'AMOUR

Le même flux de vie qui coule dans vos veines nuit et jour court à travers l'univers et danse en rythmes et mesures.

C'est la même vie qui perce, heureuse, à travers la poussière de la terre en d'innombrables brins d'herbes et qui éclate en vagues tumultueuses de feuilles et de fleurs.

C'est la même vie qui est bercée dans l'océan en flux et reflux de naissance et de mort.

Vos membres, vous les sentez communiquer avec cet univers de vie et ils deviennent resplendissants.

Et ce qui fait votre fierté, c'est ce battement de la vie des origines qui danse en ce moment dans votre sang. 

Tagore  

9h00 > 10h30 :
Lanza del Vasto, précurseur de l’écologie chrétienne
Conférence de Phillipe Ferrand
Compagnon de l’Arche de Lanza del Vasto, diacre.

 

Pause

 

10h45 > 12h00 :
Qu’est-ce que la nature ?
Conférence du philosophe Bertrand Vergely
Normalien, agrégé de philosophie, professeur en khâgne, à Sciences Po
et à l’institut théologique orthodoxe Saint-Serge. Il a publié une trentaine de livres.

 

12h30 - Déjeuner (sur inscription)

 

14h00 > 15h30 :
Les alternatives aux vêtements toxiques
Conférence de Bruno Lesteven
Tisserand et sous-diacre dans l’Église Orthodoxe Celtique. Il a reçu le titre de maître artisan en métier d’art en 2014. Il est spécialisé dans la reconstitution historique de tissus.

 

Pause

 

15h45 > 17h15 :
Le Cantique des Créatures de saint François d’Assise, Hymne à l’écologie chrétienne
Conférence de l’évêque Marc
Primat dans l’Église Orthodoxe Celtique.

 

19h00 - Dîner (sur inscription)

 

20h30 :
Concert avec le groupe : les Sortilèges
Chansons du Moyen-Âge et du XXe  siècle pour trois voix et instruments

13h00 - Déjeuner (sur inscription)

 

14h00 > 15h30 :
Éduquer, élever, cultiver et produire dans le respect de la nature et des hommes
Conférence d’Hélène Legay, réalisatrice, photographe, journaliste et globetrotter
Hélène et son compagnon Benoit Cassegrain sillonnent l’Europe pour rencontrer celles et ceux qui construisent à leur échelle une façon de vivre plus juste, plus solidaire et plus respectueuse de la nature.
Hélène présentera  de petites  vidéos  documentaires sur une bergerie en ville, la forêt  qui nourrit, un boulanger et un vigneron et nous fera réfléchir sur la possibilité de réinventer un autre monde en vivant sa vie en accord avec ses valeurs profondes.

 

Pause

 

16h00 :
Concert avec Babel Canto
De Polyphonies nomades en Échappées belles, « Babel Canto » porte haut les couleurs du chant polyphonique et tradionnel des quatre horizons. Depuis sa création en mai 1999, de la Bretagne vers les cinq continents, le groupe vocal « Babel Canto », porté par Bernard Quéméner, vous convie à un tour du monde enchanté et suit le cours de son voyage au cœur des cultures et des métissages.

 

Renseignements et Inscriptions

secretariat.aceca@eoc-coc.org

ou 02 99 90 11 01

 

Hébergements :
• Possibilité de camper  sur un terrain  du monastère,  à condition  de prévoir
son matériel.
• Pour  ceux qui le veulent,  nous  pouvons  vous  fournir  une liste de gîtes, de chambres  d’hôtes  et d’hôtels  se trouvant  proche  du Monastère  Sainte- Présence.

 

Restauration :
Une cuisine maison avec des produits de qualité, de saison et du terroir vous sera proposée sur place au prix de 15 € le repas.

 

Pour les végétariens, un repas vous sera proposé le samedi soir et le dimanche midi pour le même prix.
 

Date limite de réservation : le 21 septembre 2020. (Nous ne pourrons plus prendre de réservations après cette date.)
 

Ceux qui le préfèrent, peuvent apporter leur nourriture et la prendre sur place.

 

Participation aux frais : 
Deux journées : 20 €; journée du samedi : 15 €; après-midi du dimanche : 10 €

 

Itinéraires :

Arrivée en voiture :
 N 165 via Nantes, sortie Missillac, puis direction Saint-Dolay. Ensuite prendre vers La Roche-Bernard et à 3 km au lieu-dit « Le Bois-Juhel », tourner à droite, arrivée à 200 m.
 N 165 via Vannes,  sortie  Saint-Dolay,  prendre  D34,  direction  Saint-Dolay,
3 km avant Saint-Dolay tourner à gauche.

Arrivée par le train :
 Train direct (ou via Rennes, ou via Nantes) de Paris Montparnasse à la gare de Redon (35).

 

Flyer avec coupon d'inscription et de réservation des repas

Cliquer ICI

ou télécharger le lien ci-dessous

Durant ces deux journées, certains offices monastiques sont maintenus aux horaires suivants :
Samedi 3 octobre
6 h 30, office des Matines
7 h, Liturgie Eucharistique
17 h 30, Vigiles de la Saint-François d’Assise
Dimanche 4 octobre
7 h 30, office des Matines
10 h, Liturgie Eucharistique de la Saint-François d’Assise
17 h 30, vêpres solennelles

Le Trône de la Croix (St Germain de Constantinople)

Par Saint Germain de Constantinople (?-733),

évêque
In Domini corporis sepulturam ; PG 98, 251-260 (trad. Bouchet, Lectionnaire romain, p. 182 rev.)

Le trône de la croix

« Le peuple qui était assis dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur les habitants du sombre pays une lumière a resplendi » (Is 9,1), la lumière de la rédemption.

En voyant la mort qui le tyrannisait blessée à mort, ce peuple revient des ténèbres à la lumière ; de la mort, il passe à la vie.


Le bois de la croix porte celui qui a fait l'univers. Subissant la mort pour ma vie, celui qui porte l'univers est fixé au bois comme un mort ; celui qui insuffle la vie aux morts rend le souffle sur le bois.

La croix ne lui fait point honte, mais comme un trophée, elle atteste sa victoire totale.

Il siège en juste juge sur le trône de la croix.

La couronne d'épines qu'il porte sur le front confirme sa victoire :

-« Ayez confiance, j'ai vaincu le monde et le prince de ce monde, en portant le péché du monde. » (Jn 16,33; 1,29)


Que la croix soit un triomphe, les pierres elles-mêmes le crient (cf Lc 19,40), ces pierres du Calvaire où Adam, notre premier père, a été enterré, selon une vieille tradition des pères.

« Adam où es-tu ? » (Gn 3,9), crie à nouveau le Christ en croix.

« Je suis venu là à ta recherche et, pour pouvoir te trouver, j'ai tendu les mains sur la croix.

Les mains tendues, je me tourne vers le Père pour rendre grâce de t'avoir trouvé, puis je les tourne aussi vers toi pour t'embrasser.

Je ne suis pas venu pour juger ton péché, mais pour te sauver par mon amour des hommes (cf Jn 3,17).

Je ne suis pas venu te maudire pour ta désobéissance, mais te bénir par mon obéissance.

Je te couvrirai de mes ailes, tu trouveras à mon ombre un refuge, ma fidélité te couvrira du bouclier de la croix et tu ne craindras pas la terreur des nuits (Ps 90,1-5), car tu connaîtras le jour sans déclin (Sg 7,10).

Je chercherai ta vie, cachée dans les ténèbres et à l'ombre de la mort (Lc 1,79).

Je n'aurai de repos, jusqu'à ce que, humilié et descendu jusqu'aux enfers pour t'y chercher, je t'aie reconduit dans le ciel. »

+++

« Qu’il prenne sa croix et qu’il me suive »

De L'Imitation de Jésus Christ, traité spirituel occidental du 15e s.Auteur Thomas Akempis. Livre II, ch. 12
 

« Qu’il prenne sa croix et qu’il me suive »

Si tu portes la croix de bon cœur, c'est elle qui te portera et te conduira à la fin désirée, c'est-à-dire là où tu cesseras de souffrir ; mais ce ne sera pas ici-bas.

Si tu la portes à contrecœur, tu t'en fais un fardeau et tu la rends plus lourde, et pourtant il faudra quand même la porter.

Si tu rejettes une croix, tu en trouveras certainement une autre peut-être plus pesante.

Crois-tu échapper à ce qu'aucun homme n'a pu éviter ? Qui parmi les saints a été sans croix et sans tribulation dans ce monde ?

Jésus Christ lui-même, notre Seigneur, n'a pas été une seule heure dans toute sa vie sans peine et sans douleur.

« Ne fallait-il pas que le Christ endure ces souffrances, qu'il ressuscite d'entre les morts pour entrer dans sa gloire ? » (Lc 24,46s)

Comment donc peux-tu chercher une autre voie que cette voie royale de la sainte croix ?

Cependant, celui qui est affligé par tant de peines n'est pas sans une consolation qui les adoucisse, car il sent croître les fruits de sa patience à supporter sa croix.

Car, lorsqu'il la porte de bon cœur, tout son poids se change en douce confiance qui lui redonne courage.

Cela n'est pas l'effet de la vertu de l'homme mais de la grâce du Christ qui est assez puissante pour transformer une chair fragile au point que ce qu'elle redoute et fuit instinctivement, elle l'embrasse et l'aime dans la ferveur de l'esprit.

Il n'est pas dans la nature de l'homme de porter la croix, d'aimer la croix…; si tu ne comptes que sur toi-même, tu ne pourras rien faire de tel.

Mais si tu mets ta confiance dans le Seigneur, la force te sera donnée d'en haut, et tu auras pouvoir sur la chair et le monde.

Et tu ne craindras pas même le démon, notre ennemi, si tu es armé par la foi et marqué par la croix de Jésus Christ.

Septembre : 14, Fête de la Sainte Croix

Glorieuse

  • Soirée :
    • Saint Matthieu 24: 1-35
  • Matin :
    • Saint-mark13: 1-33
  • Avant Quadisha Qurbana :
    • Numbers21: 4 à 9
    • I Samuel 17: 37-53
    • Jeremiah32: 36 – 41
    •  
  • Quadisha Qurbana :
    • Actes 13:26-39
  • 26 Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham et ceux parmi vous qui craignent Dieu, c’est à nous que la parole du salut a été envoyée.
  • 27 En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu Jésus, ainsi que les paroles des prophètes qu’on lit chaque sabbat ; or, en le jugeant, ils les ont accomplies.
  • 28 Sans avoir trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort, ils ont demandé à Pilate qu’il soit supprimé.
  • 29 Et, après avoir accompli tout ce qui était écrit de lui, ils l’ont descendu du bois de la croix et mis au tombeau.
  • 30 Mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts.
  • 31 Il est apparu pendant bien des jours à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple.
  • 32 Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle : la promesse faite à nos pères,
  • 33 Dieu l’a pleinement accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus, comme il est écrit au psaume deux : Tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.
  • 34 De fait, Dieu l’a ressuscité des morts sans plus de retour à la condition périssable, comme il l’avait déclaré en disant : Je vous donnerai les réalités saintes promises à David, celles qui sont dignes de foi.
  • 35 C’est pourquoi celui-ci dit dans un autre psaume : Tu donneras à ton fidèle de ne pas voir la corruption.
  • 36 En effet, David, après avoir, pour sa génération, servi le dessein de Dieu, s’endormit dans la mort, fut déposé auprès de ses pères et il a vu la corruption.
  • 37 Mais celui que Dieu a ressuscité n’a pas vu la corruption.
  • 38 Sachez-le donc, frères, grâce à Jésus, le pardon des péchés vous est annoncé ; alors que, par la loi de Moïse, vous ne pouvez pas être délivrés de vos péchés ni devenir justes,
  • 39 par Jésus, tout homme qui croit devient juste.
    •  
    • Galates 2: 17
    • 17 S’il était vrai qu’en cherchant à devenir des justes grâce au Christ, nous avons été trouvés pécheurs, nous aussi, cela ne voudrait-il pas dire que le Christ est au service du péché ? Il n’en est rien, bien sûr !
    • 3: 14
    • 14 Tout cela pour que la bénédiction d’Abraham s’étende aux nations païennes dans le Christ Jésus, et que nous recevions, par la foi, l’Esprit qui a été promis.
    •  
    • Saint Luc 21: 5 à 28
  • 05 Comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara :
  • 06 « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
  • 07 Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »
  • 08 Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux !
  • 09 Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »
  • 10 Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
  • 11 Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel.
  • 12 Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom.
  • 13 Cela vous amènera à rendre témoignage.
  • 14 Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense.
  • 15 C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer.
  • 16 Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous.
  • 17 Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom.
  • 18 Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu.
  • 19 C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie.
  • 20 Quand vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, alors sachez que sa dévastation approche.
  • 21 Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils s’enfuient dans les montagnes ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils s’en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu’ils ne rentrent pas en ville,
  • 22 car ce seront des jours où justice sera faite pour que soit accomplie toute l’Écriture.
  • 23 Quel malheur pour les femmes qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura un grand désarroi dans le pays, une grande colère contre ce peuple.
  • 24 Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés en captivité dans toutes les nations ; Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens, jusqu’à ce que leur temps soit accompli.
  • 25 Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots.
  • 26 Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées.
  • 27 Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire.
  • 28 Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »

 

 

Si tu portes la croix de bon cœur/Je voudrais tellement déverrouiller la porte/Les coeurs purs pourront voir Dieu

Si tu portes la croix de bon cœur, 

c’est elle qui te portera et te conduira à la fin désirée, c’est-à-dire là où tu cesseras de souffrir ; mais ce ne sera pas ici-bas.

Si tu la portes à contrecœur, tu t’en fais un fardeau et tu la rends plus lourde, et pourtant il faudra quand même la porter.

Si tu rejettes une croix, tu en trouveras certainement une autre peut-être plus pesante.

Crois-tu échapper à ce qu'aucun homme n’a pu éviter ? Qui parmi les saints a été sans croix et sans tribulation dans ce monde ?

Jésus Christ lui-même, notre Seigneur, n’a pas été une seule heure dans toute sa vie sans peine et sans douleur. « Ne fallait-il pas que le Christ endure ces souffrances, qu’il ressuscite d’entre les morts pour entrer dans sa gloire ? » (Lc 24,46s)

Comment donc peux-tu chercher une autre voie que cette voie royale de la sainte croix ?...

Cependant, celui qui est affligé par tant de peines n’est pas sans une consolation qui les adoucisse, car il sent croître les fruits de sa patience à supporter sa croix.

Car, lorsqu’il la porte de bon cœur, tout son poids se change en douce confiance qui lui redonne courage…

Cela n’est pas l’effet de la vertu de l’homme mais de la grâce du Christ qui est assez puissante pour transformer une chair fragile au point que ce qu’elle redoute et fuit instinctivement, elle l’embrasse et l’aime dans la ferveur de l’esprit.

Il n’est pas dans la nature de l’homme de porter la croix, d’aimer la croix…; si tu ne comptes que sur toi-même, tu ne pourras rien faire de tel.

Mais si tu mets ta confiance dans le Seigneur, la force te sera donnée d’en haut, et tu auras pouvoir sur la chair et le monde.

Et tu ne craindras pas même le démon, notre ennemi, si tu es armé par la foi et marqué par la croix de Jésus Christ.

L'Imitation de Jésus Christ, traité spirituel du 15ème siècle

Livre II, ch. 12

 

 

===

 

 

 

Je voudrais tellement déverrouiller la porte
de ma prison dont je serre moi-même la clef !
Donne-moi le courage de sortir de moi-même.
Dis-moi que tout est possible à celui qui croit.
Dis-moi que je peux encore guérir,
dans la lumière de ton regard et de ta parole.

 

 

 

(Augustin d'Hippone
(354-430), a chanté dans son ouvrage "De Trinitate" la prééminence de Dieu en tout. Dieu, à la fois transcendant et immanent, présent au plus profond de nous-mêmes.)

 

 

Les coeurs purs pourront voir Dieu, mais nos esprits limités n'arriveront jamais à Le comprendre (saint Grégoire de Nysse)

 

La vision de Dieu est offerte à ceux qui ont purifié leur 

 

coeur. 

 

Cependant "nul n'a jamais vu Dieu." 

 

Ce sont les paroles du grand saint Jean, et elles sont 

 

confirmées par la rigoureuse pensée de saint Paul, disant que Dieu 

 

est Celui Que nul 

 

n'a vu ni ne saurait voir. 

 

Il est ce roc pure et lisse, sur lequel l'esprit peut 

 

constater qu'aucun lieu de repos assuré n'existe ou ne saurait 

 

nous élever. 

 

Selon le point de vue de Moïse, Il est inaccessible. Malgré tous les 

 

efforts, notre esprit ne saurait L'approcher.
(Saint Grégoire de Nysse, Sermon sur les Béatitudes)
Ô mort d'où les morts reviennent à la vie !

La première femme fut formée du côté de l'homme endormi et fut appelée Vie et Mère des Vivants.

 

Le second Adam, ayant incliné la tête, S'endormit sur la croix, afin que de Son sommeil fut formée par Lui l'épouse qui s'épanche du côté de l'Endormi.

Ô mort d'où les morts reviennent à la vie !

 

Quoi de plus pur que ce sang, quoi de plus salutaire que cette blessure!

 

Le Sang du Christ est salut pour qui en veut, tourment pour qui n'en veut pas.

 

Pourquoi hésites-tu, toi qui ne veux pas mourir, à être libéré plus tôt de la seconde mort ?

 

Tu seras libéré de celle-ci si tu veux porter ta croix et suivre le Seigneur, Lui qui porta la Sienne et chercha le serviteur.

 

(Homélie de Saint Augustin, évêque d'Hippone.)

Ô mort d'où les morts reviennent à la vie !
 
Qui est Sainte Hélène ? Présence de ces reliques à Paris.

Qui est Sainte Hélène ? Présence de ces reliques à Paris.


Mes frères et sœurs,

Ste Hélène est plus que connue dans l'histoire de l'Eglise. Saint Grégoire le Grand la représentait comme l'instrument dont Dieu se servit, pour faire briller dans le cœur des Romains les lumières de la foi.

Elle était la mère du 1er empereur chrétien, st. Constantin qui fut " le premier qui a soumis sa pourpre au Christ librement, le reconnaissant comme Dieu et Roi de tous " (Vêpres, stichère du Lucernaire).

Saint Ambroise estime " Constantin bienheureux d'avoir été formé par telle mère " ; saint Paulin de Nole affirme que " Constantin doit autant à la foi de sa mère, qu'à la sienne propre, d'avoir été le prince des princes chrétiens ".

Son autre titre de gloire fut la découverte de la Vraie Croix.

La " Vraie ", parce que sur cette croix précisément notre Sauveur fut crucifié.

L'Eglise a consacré par l'institution de deux fêtes le souvenir de cet acte de la vie de ste Hélène :

*le 6 mars selon le calendrier grégorien ou le 19 mars selon le calendrier julien – Anniversaire de l'Invention de la Vraie Croix et d'autres reliques de la Passion de Notre Sauveur ;

*le 14 septembre / le 27 septembre – Fête de l'Exaltation de la Vraie Croix.


C'est ste Hélène qui se distingua également par la restauration des Lieux Saints en Israël.

Jusqu'à Hélène, cette terre était presque déserte et profanée par les Romains qui ont soit détruit soit caché sous des amas de décombres tous les vestiges de l'histoire évangélique.

Ste Hélène, animée par une foi ardente, arriva en Palestine.

Elle fit une véritable campagne de recherches pour identifier et authentifier les lieux liés avec la vie terrestre du Sauveur : de son lieu de naissance à Bethléem au lieu de sa crucifixion au Golgotha.

Par ces découvertes, elle donna un argument puissant de la vérité historique des récits de l’Évangile.

Grâce à Ste Hélène, la Terre Sainte a été intégrée dans la vie spirituelle de l'Eglise.

Elle a frayé la route des Saints Lieux, les générations de chrétiens ne cesseront d'y marcher sur ses traces pour puiser aux sources de notre foi.

Bref, Ste Hélène est une des figures féminines les plus grandioses que l'antiquité chrétienne nous ait léguées.

(...)

Ste Hélène est tellement grande que si l'on pose la question, en Russie ou en Grèce : où devrait être son corps, si Dieu l'a conservé pour nous ?

La réponse naturelle serait d'associer ce lieu présumé avec l'un des centres de l'histoire chrétienne comme Jérusalem, Rome ou Constantinople.

En aucune façon Paris ne serait parmi les candidats pour un lieu qui abriterait le corps de Ste Hélène.

Et nous, nous sommes ici devant elle pour implorer son aide.

Est-ce que c'est vrai ou faux?

On éprouve d'abord un cruel embarras. Ste Hélène ? Au centre de Paris ? Dans cette ville qu'on associe davantage aux loisirs qu'aux événements de l'histoire de l'Eglise ancienne.

De plus, si l'on regarde du côté des scientifiques, des historiens, on ne trouve que le silence !

Comment est-il possible qu'ils aient oublié dans cette ville qui n'est pas du tout gâtée par les monuments antiques, la mère d'un des plus grands empereurs romains ?

La réponse aux premiers doutes est simple !

Notre science actuelle aime-t-elle le Christ, n'a-t-elle pas rejeté la foi en Lui, d'abord préférant la voix de la raison, ensuite celle de ses passions ?

La science d'aujourd'hui occulte tout ce qui touche la vraie lumière. C'est pourquoi il faut être très prudent avant d'accepter les conclusions des historiens concernant le domaine spirituel, là où la nature de l'Eglise se manifeste avec ses propres lois.

Et les Parisiens ?

Où sont les héritiers de la vénération que st Ambroise de Milan, st Fortunat de Poitiers, st Grégoire de Tours manifestaient envers ste Hélène ?

Nous, les étrangers, nous ne nous rendons pas compte, au vu de la prospérité matérielle de l'Occident vis à vis des malheurs de nos propres pays d'origine, de la tragédie spirituelle qu'éprouve encore la France, et Paris en particulier.

Paris a connu quatre révolutions dévastatrices pour l'Eglise : en 1789, 1830,1848 et 1871. Encore en 1871, les Communards ont tiré du canon à l'entrée de l'église St.Leu-St.Gilles. L'église fut pillée, transformée en club.

C'est par un miracle que les reliques de Ste Hélène furent sauvées.

Et après ?

Les lois antichrétiennes de la séparation de l'église et de l'état, la confiscation des biens de l'Eglise et des monastères, l'expulsion des ordres monastiques de France.

Et actuellement c'est la période du rationalisme triomphant qui nie les saints, ridiculise par tous les moyens les mystères de la foi, sans avoir trouvé d'opposition spirituelle adéquate.

La société française du 20-ème siècle n'est pas encore passée par une perestroïka comme en Russie, où l'on voit ressurgir des cendres des églises, des monastères, des nouveaux séminaires.

En bref, l'absence de vénération actuelle de ste Hélène est une conséquence des problèmes sociaux et moraux d'aujourd'hui, mais en aucune façon n'est liée avec le problème d'authenticité de ses reliques.

Jamais de doutes

Si l'on s'adresse à la voix de l'Eglise, la réponse est plus que simple.

Il n'y eut jamais de doutes ni d'objection jusqu'au 20-ème siècle.

Tout le monde en Occident acceptait ce fait.

D'abord à Rome : on croyait que Ste Hélène y a été enterrée en 328 par son fils Constantin dans un mausolée dont les vestiges existent à nos jours, d'où elle a été ramenée au 9-ème siècle par le moine Teutgis au monastère d'Hautvillers dans le diocèse de Reims.

A Hautvillers : on a d'abord douté qu'un moine si simple, si chétif, puisse s'emparer d'un pareil trésor, du corps d'une véritable impératrice (imaginez en nos jours l'éventualité du vol du corps d'un président de France).

Les moines ont effectué plusieurs expertises, ils ont notamment fait une analyse historique pour s'assurer que Ste Hélène fut bien à Rome. Ensuite on a envoyé une commission compétente à Rome pour constater la disparition des reliques.

Enfin, on a fait subir à Teutgis une épreuve, qu'on utilisait dans les circonstances exceptionnelles pour tester si le témoin dit la vérité.

En présence de l'évêque de Reims, le célèbre Hincmar, du roi Charles le Chauve et de sa cour, Teutgis est passé par l'eau bouillante, croyant fermement que Ste Hélène le délivrerait : il resta sain et sauf.

Depuis, la foi en l'authenticité du corps de Ste Hélène resta à Hautvillers inébranlable jusqu'à la Révolution.

De plus beaucoup de miracles grâce aux prières à Ste Hélène, ne pouvaient qu'affermir davantage cette foi.

A Paris : on accepta l'authenticité des reliques car depuis leur arrivée à Hautvillers, elles avaient été examinées plusieurs fois à l'occasion des changements de châsse et des divers malheurs dus aux guerres de religion du 16-ème siècle.

Les conclusions des commissions qui ont procédé à l'ouverture de la châsse et à la translation des reliques de Ste Hélène se corroborent.

Elles témoignent que ce sont les mêmes reliques qui furent reçues au 9-ème siècle et qui ont été transmises en 1820 par le moine Grossard à la Confrérie des Chevaliers du Saint-Sépulcre qui avaient leur siège à l'église St.Leu-St.Gilles.

En 1875, après les désastres de la Commune de Paris, on a ouvert la châsse une dernière fois.

On établit un certificat médical décrivant du point de vue anatomique les reliques de Ste Hélène.

Se basant sur ce certificat, Mgr Richard, archevêque de Paris, constata que " la châsse renferme le tronc presque entier du corps de Ste Hélène ; dépourvu de tête et des membres fortement comprimé et aplati dans le sens bilatéral et que l'état du corps conservé dans la châsse de l'église St.Leu-St.Gilles correspond aux descriptions connues enregistrées par les Bollandistes au 18-ème siècle ".

La châsse fut alors placée plus en vue, au-dessus et en arrière du maître-autel, au pied du grand crucifix, suspendu entre les deux piliers de l'abside.

Depuis personne n'a ouvert le reliquaire.

La Croix est une folie...

Au 20-ème siècle, les historiens ont qualifié la translation de ste Hélène de Rome à Hautvillers par le terme de " vol ".

Ils ont insisté sur ce terme, sous-entendu que tout devient suspect : les circonstances décrites, l'objet-même du vol.

Est-ce vraiment Ste Hélène qui est arrivée en France ?

Teutgis ne fut-il pas victime ou même personne consentant à la duperie ?

Or c'est ici que nous touchons le domaine propre de la foi.

Les reliques sont-elles seulement des " objets " de ce monde, sous-entendu passifs, et dans ce cas elles ne sont que les témoins du passé ou bien sont-elles des " sujets " et, alors, elles sont et peuvent être actives.

Pour nous les chrétiens, la vénération des reliques repose sur la foi que les saints sont plus facilement accessibles par leurs restes terrestres que Dieu a voulu nous confier.

Et ce saint continue à participer dans la vie de l'Eglise entière, dans notre vie personnelle par l'intermédiaire de ses reliques, à sa façon, selon la volonté de Dieu.

Plusieurs circonstances enregistrées dans le récit de la translation de Ste Hélène de Rome à Hautvillers : événements extraordinaires, guérisons, – témoignaient à ceux qui les ont accompagnées lors du trajet, du consentement réelle de Ste Hélène à poursuivre le chemin.

C'est pourquoi, nous ne devons pas être étonnés, sachant que le pape Léon IX, après avoir reçu la commission des moines de Hautvillers venus vérifier le récit de Teutgis, n'avait pas réclamé les reliques.

Après s'être renseigné sur l'histoire de la translation, il a compris que telle était la volonté de Ste Hélène, elle-même, de reposer dans un autre endroit que Rome.

L'Eglise orthodoxe a déjà tranché dans un cas similaire, notamment en ce qui concerne la translation des reliques de st Nicolas de Myre en Asie Mineure à Bari en Italie, en 1087.

On chante dans l'office du 22 mai commémorant l'événement, qu'il ne fut pas digne que ces reliques restent sans la vénération qui leur est due dans un lieu désert.

C'est pourquoi elles ont été transférées de l'Asie Mineure, dévastée par les Turcs en Italie, pour servir aux fidèles dans un pays qui était à cette époque en voie de développement.

Rappelons que le 9-ème siècle, l'époque de la translation des reliques de Ste Hélène, était l'époque de l'épanouissement culturel et politique, dit de la Renaissance carolingienne, période où se sont constitués en germe les états du monde moderne issus des royaumes barbares.

La conclusion s'impose : c'est vraiment le corps de Ste Hélène qui est devant nous.

Dans ce cas des questions se lèvent :


1. Pourquoi est-ce à Paris que repose Ste Hélène, pourquoi cette rue fut-elle choisie dans cette ville ;


2. Pourquoi cet abandon actuel ?

Peut-on comprendre ce signe que Dieu nous envoie ? Nous ne pouvons que sonder les desseins de Dieu.

Pourquoi Paris ?

Même si ce n'est pas une ville dite sainte, Paris est l'un des centres de la civilisation, de la culture incontournables des temps modernes.

Comment voulez-vous que Dieu, qui veut que tout le monde soit sauvé et que chacun arrive à la connaissance de la vérité, sauve son peuple et son héritage.

Il nous offre des signes de salut : les reliques des héros de notre foi, pour qu'elles soient à notre portée et là où l'histoire moderne se creuse réellement.

Pourquoi cette rue ?

On ne peut voir ici que le vice.

Mais soyons prudents : les derniers peuvent devenir les premiers, et on se souvient de la mise en garde : les prostituées vous précédent dans le Royaume des cieux.

D'autre part, cette rue porte le nom de st Denis.

C'est elle qui menait de l'Ile de la Cité, siège du pouvoir terrestre, à la Basilique de st Denis, lieu d'enterrement du 1er évêque de Paris, du patron spécial de la monarchie, de l'état français.

C'est par cette rue que passaient les cortèges funèbres accompagnant les Rois sur leur dernier chemin vers le lieu du repos à la Basilique, et c'est par elle que le cortège emmenait le Roi de Reims après le couronnement.

Ce n'est pas une rue, c'est la rue qui relie Paris à ses origines chrétiennes, la France terrestre avec son protecteur céleste.

Est-ce un hasard que celle qui a ranimé la foi de l'église déchirée par les querelles ariennes, se trouve ici sur cette rue qui mène vers celui qui a engendré la foi à Paris ?

Pourquoi cet abandon, cet oubli ?

C'est un signe, que l'évolution éthique et politique est défaillante et qu'il faut changer quelque chose.

Nous ne pouvons agir que pour nous-mêmes.

Croyons, comme st Séraphin de Sarov : sauve-toi toi-même et mille autres seront sauvés.

Quel est le vrai sens de ce signe, de cette invention ?

Les Pères ont dit que Dieu souvent nous révèle les saints : leurs reliques, leurs tombeaux oubliés, la veille d'événements pénibles, de grands bouleversements pour nous affermir.

Et tout incite à penser ainsi, en regardant le monde autour de nous.

C'est comme si l'on déterrait les anciennes armes de guerre.

Parfois Dieu révèle ces trésors pour manifester Sa gloire, Sa puissance.

C'est pourquoi on pourrait trembler face à cette nouvelle invention des reliques de Ste Hélène, mais nous devons croire que tout est pour notre bien, pour le mieux.

Qui oserait pénétrer les desseins de Dieu ?

Il y a un parallélisme frappant entre l'époque où vivait Ste Hélène et la nôtre :

-l'indifférence spirituelle, la décadence morale, la foi chrétienne ridiculisée.

C'est Hélène qui fut choisie comme l'un des instruments pour ranimer la foi chrétienne fléchissante.

C'est elle qui a cru à la grâce des Lieux Saints et, par un effort extraordinaire, vu son âge avancé, elle a ouvert la voie vers la grâce aux innombrables foules de pèlerins.

Les parcelles de la Vraie Croix retrouvée ont été distribuées à toutes les églises comme témoins de la vérité de l'Incarnation et les miracles qui ont été produits manifestaient la réalité de l'Amour divin envers nous.

Aujourd'hui, quand notre foi est devenue plutôt tiède, quand notre salut est menacé, c'est pour rallumer la flamme de notre foi, qu'elle est là.

Elle-même, à la fin de sa vie terrestre, a trouvé les lieux saints en Palestine. Actuellement c'est une terre déchirée par les conflits nationaux et religieux.

Maintenant, dans sa vie céleste, elle nous indique un autre lieu saint presque ignoré : Paris. Ne donnons que quelques exemples :

*c'est ici dans la Sainte Chapelle que fut gardée la Couronne d'épines actuellement conservée à Notre-Dame de Paris ;

*c'est à Argenteuil, à 15 mn de Paris, que l'on garde la Tunique du Christ, celle qui fut tirée au sort par les soldats au pied de la Croix (Qui va prier devant cette Robe " sans couture ", symbole par excellence de l'unité de l'Eglise ?) ;

*c'est dans la Basilique St-Denis, aujourd'hui vide, que repose encore maintenant le corps de st Denis, de celui qui a fondé l'Eglise de Paris.

D'après la Tradition unanimement confessée jusqu'aux Temps Nouveaux, temps de la Raison, peut-être, mais au profit de la foi, ce fut un disciple de st Paul Denys l'Aréopagite, devenu 1er évêque d'Athènes, qui est venu évangéliser la Gaule et finit ses jours par un martyr glorieux.

Les œuvres qu'on lui attribue ont fait de lui l'un des piliers de la théologie orthodoxe et occidentale.

Prions pour que le zèle ardent de Sté Hélène fasse naître dans nos cœurs un élan pour nous débarrasser de nos préjugés rationalistes, pour que nous puissions nourrir notre foi auprès de ces sources pures que Dieu, dans son Amour a mis à notre disposition, à côté de nous.

Une chose est sûre : le fait que Ste Hélène, la sainte universelle, ait choisi la France pour y reposer signifie l'incorporation de la France dans l'orthodoxie. Cette invention ouvre une nouvelle page dans les relations Est-Ouest, dans les relations entre les deux églises.

Là où les discussions théologiques sont dans l'impasse, où les pourparlers entre les institutions représentatives des Eglises piétinent, Dieu fait intégrer l'Eglise de France dans l'économie du salut universel par le fait qu'une des plus grandes saintes orthodoxes repose ici.

Cette terre ne peut plus être étrangère pour nous, car Ste Hélène l'a choisi pour y habiter après son départ aux cieux.

Rappelons que dans l'Eglise orthodoxe sa mémoire est unie à celle de st Constantin, son fils. Leur fête est célébrée le 21 mai / 3 juin. On les vénère comme des " empereurs saints, glorieux, couronnés de Dieu et égaux aux apôtres ".

En Occident sainte Hélène a son propre jour de fête. C'est le 18 août. Dans la notice au Martyrologe Romain elle est aussi associée à l'empereur Constantin : " Fête de sainte Hélène, mère de l'empereur Constantin, lequel donna l'exemple aux autres princes, par son zèle pour la défense et l'extension de l'Eglise ".

Texte du Père Nicolas Nikichine (alors diacre), directeur du Centre de pèlerinage du diocèse de Chersonèse

Source : La France orthodoxe ...vue de la Russie

http://la-france-orthodoxe.net/fr/saint/?p=helene

Qui est Sainte Hélène ? Présence de ces reliques à Paris.

SDJ26SEPT (2)

barrefleurs-marron-f

 

Jésus dit à Maria Valtorta :

 
Écris : « La Croix a tout Pouvoir contre Le Pouvoir du Démon », puis décris ce que tu verras.

 

Maria Valtorta raconte sa vision :

 

Je vois une jeune fille, presque encore adolescente. Elle est aux prises avec un jeune homme qui doit avoir la trentaine.
La jeune fille est très belle, grande, brune et bien faite. Le jeune lui aussi est beau. Mais autant la jeune fille a un aspect doux malgré sa sévérité, autant cet homme, malgré son sourire forcé, a quelque chose de peu sympathique. On dirait que, sous une patine de bienveillance, il a un caractère trouble et torve.
Il fait de grandes déclarations d’affection à la jeune fille. Il se dit prêt à faire d’elle une épouse heureuse, la reine de son cœur et de sa maison.

 

 

Mais la jeune fille que j’entends appeler « Justine » repousse ces propositions amoureuses avec une constance sereine.
« Mais tu pourras faire de moi un saint de ton Dieu, Justine, puisque tu es Chrétienne, je le sais !!! ».giustina.2

 

Mais je ne suis pas ennemi des Chrétiens. Je ne suis pas incrédule sur les vérités d’outre-tombe. Je crois à une autre vie et à l’existence de l’esprit. Je crois que des êtres spirituels veillent sur nous, se manifestent et nous aident.

Moi aussi j’en reçois de l’aide. Comme tu le vois, je crois ce que tu crois. Je ne pourrais jamais t’accuser parce que je devrais m’accuser moi aussi du même péché.

Je ne crois pas, comme bien des gens, que les Chrétiens sont des hommes qui pratiquent la magie noire.

Je suis donc persuadé que, unis tous les deux, nous ferons de grandes choses.

 

N’insiste pas, Cyprien. Je ne discute pas tes croyances. Je veux bien croire, aussi, que, unis, nous ferions de grandes choses. Je ne nie pas non plus être Chrétienne, et je veux bien admettre que tu aimes les Chrétiens.

Je prierai pour que tu puisses les aimer au point que tu puisses devenir un héros parmi eux. Alors si Dieu le veut, nous serons unis pour un même destin, mais pour un destin tout spirituel.

 

Car je fuis tout autre union. Je veux me réserver toute entière pour Le Seigneur afin d’obtenir cette Vie à laquelle tu dis croire aussi, et parvenir à posséder l’amitié de ces esprits dont tu admets toi aussi qu’ils veillent sur nous et accomplissent, au nom du Seigneur, des œuvres de bien.

saintscyprienetjustine1vu.2

barrefleurs-marron-f

 

En voilà assez, Justine !!! Mon esprit protecteur est Puissant. Il te forcera à me céder.

 

Oh non !!! S’il est un esprit du Ciel, il ne pourra que vouloir ce que Dieu veut. Or Dieu veut pour moi La Virginité et, j’espère, le Martyre.

giustina.2

barrefleurs-marron-f

C’est pourquoi ton esprit ne pourra me pousser à faire une chose contraire à la Volonté de Dieu.
De plus, si cet esprit ne vient pas du Ciel, alors il ne pourra rien contre moi, sur qui Le Signe Vainqueur est levé pour me défendre.

 
Ce signe est vivant dans mon esprit, dans mon cœur, dans mon âme, dans ma chair et ils seront victorieux sur toute voix autre que celle de Mon Seigneur.

Va en Paix, mon frère, et que Dieu t’illumine pour que tu connaisses La Vérité.
Je prierai pour La Lumière de ton âme.

Cyprien quitte la maison en grommelant des menaces que je ne saisis pas bien. Justine le regarde partir avec des larmes de pitié.
Puis elle se retire en prière, après avoir rassuré deux petits vieux, certainement ses parents, qui avaient accouru aussitôt le jeune homme parti.
« Ne craignez rien. Dieu nous protègera et fera de Cyprien l’un des nôtres. Priez vous aussi et ayez Foi ».

 

 

La vision comprend maintenant deux parties, comme si le lieu se divisait en deux. D’un côté je vois la chambre de Justine, de l’autre une pièce de la maison de Cyprien.
La première prie, prosternée devant une simple Croix gravée entre deux fenêtres comme si c’était un dessin ornemental et surmonté de la figure de L’Agneau, flanquée d’un côté par le poisson et de l’autre par une source qui semble puiser son liquide dans les gouttes de sang qui jaillissent de la gorge déchirée de L’Agneau Mystique.

Je comprends qu’il s’agit de figures en vogue du symbolisme Chrétien de cette époque cruelle.

En l’air, au-dessus de Justine prosternée en prière, il règne une luminosité douce qui, bien qu’incorporelle, a l’apparence d’un être angélique.

 

Dans la chambre de Cyprien, en revanche, au milieu d’instruments cabalistiques et magiques, se trouve le même Cyprien. Il est tout occupé à s’affairer autour d’un trépied sur lequel il jette des substances résineuses, je crois, qui produisent de denses volutes de fumée, et à tracer sur elles des signes, tout en murmurant des paroles de quelque rite obscur.

Justine

barrefleurs-marron-f

La pièce se remplit d’un nuage bleuté qui voile les contours des choses et fait apparaître le corps de Cyprien comme derrière un espace d’eaux tremblotantes.
Il s’y forme un point phosphorescent qui s’agrandit peu à peu jusqu’à atteindre un volume presque semblable à celui d’un corps humain.

 
J’entends des paroles mais je n’en saisis pas le sens. Je vois cependant que Cyprien s’agenouille et montre des signes de vénération comme s’il priait quelqu’un de Puissant. Le nuage disparaît lentement, et Cyprien se retrouve de nouveau seul.

barrefleurs-marron-f

En revanche, un changement se produit dans la chambre de Justine. Un point phosphorescent qui danse comme un feu follet fait des cercles toujours plus étroits autour de la jeune fille en Prière.

 

Mon conseiller intérieur m’avertit que c’est l’heure de la tentation pour Justine et que cette lumière était un esprit mauvais qui tente d’inciter la vierge de Dieu à la sensualité en suscitant en elle toutes sortes de sensations et de visions mentales.

 

Je ne vois pas ce qu’elle voit. Je me rends seulement compte qu’elle souffre et que, lorsqu’elle est sur le point de fléchir, elle vainc la Puissance occulte en traçant de sa main un signe de Croix sur elle et en l’air avec une petite Croix qu’elle a prise sur sa poitrine.CROIX2

 

La troisième fois, la tentation doit être violente, car Justine s’adosse à La Croix dessinée sur le mur et, de ses deux mains levées devant elle, elle dresse l’autre petite Croix.

 
On dirait un combattant isolé qui se défend le dos au mur, appuyé contre un refuge inébranlable, et tient devant lui un bouclier invincible.
La lumière phosphorescente ne résiste pas à ce double signe et se dissipe.
Justine reste en Prière.

Il y a alors une interruption, car la vision est manifestement coupée. Mais je la retrouve ensuite, avec les mêmes personnages.
La vierge et Cyprien sont toujours présents et discutent ardemment. De nombreuses personnes y assistent et s’unissent à Cyprien pour prier la jeune fille de céder et de se marier, pour libérer la cité d’une pestilence.

Ce n’est pas à moi, répond Justine, de changer d’avis, mais à votre Cyprien. Qu’il se libère, lui, de l’esclavage de son mauvais esprit et la cité sera sauve.

Quant à moi, je reste plus que jamais fidèle au Dieu auquel je crois, et je lui sacrifie tout votre bien à tous.
L’on verra alors si le Pouvoir de Mon Dieu est supérieur à celui de vos dieux et à celui du Mauvais que celui-ci adore.

La foule s’agite, en partie contre Cyprien et en partie contre la jeune fille…que je retrouve plus tard auprès du jeune homme, désormais bien plus adulte et portant les signes Sacerdotaux : Le Pallium et la tonsure circulaire à la place des cheveux ornés et plutôt longs qu’il avait auparavant.

 
Ils se trouvent dans la prison d’Antioche, dans l’attente de leur supplice et Cyprien rappelle à sa compagne une ancienne discussion.

SONY DSC

barrefleurs-marron-f

 

Voici que s’accomplit maintenant ce que, de différentes manières, nous avions prophétisé.

Ta Croix a remporté La Victoire, Justine. Tu n’as pas été ma femme, mais celle qui m’a enseigné. Tu m’as libéré du mal et conduit à La Vie.
Lorsque l’esprit des ténèbres que j’adorais m’a avoué son impuissance à te vaincre, j’ai compris.

« Elle triomphe par La Croix » m’a-t-il dit. Je n’ai aucun Pouvoir sur elle.

Son Dieu Crucifié est plus Puissant que tout L’Enfer réuni. Il m’a vaincu un nombre infini de fois, et il en ira toujours de même.

 

Celui qui croit en Lui et en

Son Signe évite tous les pièges.

CROIX2

barrefleurs-marron-f

Seuls ceux qui ne croient pas en Lui et méprisent Sa Croix tombent en notre Pouvoir et périssent dans notre Feu.

Je n’ai pas voulu aller vers ce Feu, mais connaître Le Feu de Dieu qui te rendait si belle et pure, si Puissante et Sainte.

 
Tu es la mère de mon âme et, pour cette raison, je te prie en cette heure de nourrir ma faiblesse par ta force, pour que, ensemble, nous montions vers Dieu.

C’est toi qui est maintenant mon Évêque, mon frère. Au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ, absous-moi de toute faute afin que, plus Pure que le lys, je te précède dans La Gloire.

barrefleurs-marron-f

Je te Bénis, je ne t’absous pas, car il n’y a pas de faute en toi. Et toi, pardonne à ton frère tous les pièges qu’il t’a tendus.
Prie pour moi, qui ai fait tant d’erreurs.

 

Ton sang et ton Amour actuel lavent toute trace d’erreur. Mais prions ensemble : Notre Père…

Deux gardiens entrent pour troubler cette noble Prière.

« Les tortures ne vous suffisent-elles toujours pas ??? Vous résistez encore ??? Vous ne sacrifiez pas aux dieux ???

Kipriyan_G_D1

barrefleurs-marron-f

Nous faisons à Dieu Le Sacrifice de nous-mêmes, au Dieu Vrai, Unique, Éternel et Saint. Donnez-nous La Vie. C’est celle que nous désirons.

Par Jésus-Christ Seigneur du monde et de Rome, par le Roi Puissant devant lequel César n’est que vile poussière, pour le Dieu devant qui s’inclinent les Anges et tremblent les Démons, que la mort nous soit donnée.

Furieux, les bourreaux les jettent à terre, les traînent sans pouvoir les séparer, car les mains de ces deux héros du Christ sont soudées l’une à l’autre.

C’est ainsi qu’ils vont au lieu du martyre, qui semble être l’une des salles des questeurs habituelles.
Et deux coups de tranchant assénés par deux bourreaux musclés coupent ces deux têtes héroïques et donnent à leur âme des ailes pour Le Ciel.

SONY DSC

barrefleurs-marron-f

Jésus dit :

 

L’histoire de Justine d’Antioche et de Cyprien est l’une des plus belles qui témoigne en faveur de Ma Croix.

Celle-ci, l’échafaud baigné de Mon Sang, a accompli d’infinis miracles au cours des siècles. Elle en accomplirait encore si vous aviez Foi en elle.

Mais le miracle de la conversion de Cyprien, cette âme au Pouvoir de Satan qui devient martyr de Jésus, est l’un des plus Puissants et des plus beaux.

Que voyez-vous, vous, les hommes ??? Une adolescente seule tenant une petite Croix dans les mains, et une Croix légère à peine gravée dans le mur.
Une adolescente dont le cœur est réellement convaincu de la Puissance de La Croix et qui se réfugie en Elle (La Croix) pour remporter la victoire.


 

En face d’elle, un homme que le commerce avec Satan a enrichi de tous les vices capitaux. Il est habité par la Luxure, la Colère, le mensonge, l’aveuglement spirituel et l’erreur, et encore par le Sacrilège et L’Union aux Forces Infernales.
Il a, pour l’assister, Le Seigneur de L’Enfer avec toutes ses Séductions.

 

 

 

Eh bien !!! C’est l’adolescente qui remporte la victoire. Et pas seulement cela, mais, contraint par une force invincible, Satan est obligé d’avouer la Vérité et de perdre son disciple.

 

La vierge fidèle ne vainc pas pour elle seule, mais pour toute la cité, libérant Antioche du maléfice qui se répand comme une pestilence et fait périr les habitants.

 

Elle vainc pour Cyprien et fait de lui un serviteur du Christ alors qu’il était serviteur de Satan.

 

Le Démon, la maladie, l’homme,

tous sont vaincus par une main d’adolescente

qui brandit La CROIX.

 

barrefleurs-marron-f

 

Vous connaissez peu Ma Martyre. Mais vous devriez la représenter, sa petite main armée de La Croix, debout sur la pierre qui clôt L’Enfer et sous laquelle gronde Satan, vaincu et prisonnier.

 

C’est ainsi que vous devriez vous la rappeler et l’imiter. Car, plus que jamais, Satan parcourt la terre et déchaîne ses forces de Mal pour vous faire périr. Et il n’y a que La Croix qui puisse Le vaincre.

 Rappelez-vous qu’Il a lui-même reconnu : Le Dieu Crucifié est plus Puissant que tout L’Enfer. Il me Vaincra toujours. Celui qui croit en Lui évite tous les pièges.

Ayez Foi, ayez Foi, Mes enfants !!! C’est une question vitale pour vous. Soit vous croyez et tout ira bien pour vous, soit vous ne croyez pas et vous connaîtrez toujours plus le Mal.

 
Vous qui croyez, utilisez ce Signe avec Vénération. Vous qui êtes sceptiques et, par votre doute, l’avez effacé de votre esprit comme sous l’effet de sucs corrosifs (et de fait, le doute est corrosif comme un acide), gravez à nouveau dans votre pensée et votre cœur ce signe qui vous rend sûrs de la protection Divine.

 

Plus l’heure de la réunion avec Dieu est proche, plus il faut que la Foi grandisse. En effet, Satan ne s’est jamais lassé de vous troubler par ses manigances et, comme il est rusé, féroce, flatteur, Il a toujours cherché à vous faire fléchir à force de sourires, de chants, de rugissements, de sifflements, de caresses et de coups de griffes.

 

Mais à l’heure de la mort,

Il augmente ses agissements

pour vous arracher au Ciel.

saintscyprienetjustine1vu.2

C’est bien là l’heure d’étreindre La Croix, pour que les ondes de la tourmente finale de Satan ne puissent vous submerger. 

Ensuite vient La Paix éternelle.

 
Courage Maria (Valtorta). Que La Croix soit ta Force maintenant et à l’heure de ta mort.

 

Que La Croix de la mort,

la dernière Croix de l’homme,

ait deux bras. Que l’un soit Ma Croix,

et l’autre Le Nom de Marie.

jim-caviezel-jesus-et-maia-morgenstern-marie-dans-le-film-la-passion-945029_1902

 

Alors la mort arrive dans La Paix de ceux qui sont délivrés même de la proximité de Satan. Car Lui, Le Maudit, ne supporte ni La Croix, ni Le Nom de Ma Mère.
Il faut faire connaître cela à beaucoup. Tous, en effet, vous devrez mourir et, tous, vous avez besoin de cet Enseignement pour sortir Vainqueurs de l’ultime piège de celui qui vous hait infiniment.

 

Car Lui, Le Maudit, ne supporte

ni La Croix, ni Le Nom de Ma Mère.

 

 

FLEURBRUNE

(dans les Cahiers de 1944)

Source : http://reflexionchretienne.e-monsite.com/pages/vie-des-saints/septembre/saint-cyprien-et-sainte-justine-martyrs-314-fete-le-26-septembre.html

1er Dimanche après la Fête de la Sainte Croix

  • Soirée :
    • Saint Luc17: 20-37
  • Matin :
    • Saint Mathieu 24: 36-51
  • Avant de Saint Qurbana :
    • Psaume 34
    • Genèse 42: 1 à 28
    • Isaïe 1: 10 – 20
    • Saint Qurbana :
    • Actes 3: 20 – 26
  • 20 Viendront les temps de la fraîcheur de la part du Seigneur, et il enverra le Christ Jésus qui vous est destiné.
  • 21 Il faut en effet que le ciel l’accueille jusqu’à l’époque où tout sera rétabli, comme Dieu l’avait dit par la bouche des saints, ceux d’autrefois, ses prophètes.
  • 22 Moïse a déclaré : Le Seigneur votre Dieu suscitera pour vous, du milieu de vos frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez en tout ce qu’il vous dira.
  • 23 Quiconque n’écoutera pas ce prophète sera retranché du peuple.
  • 24 Ensuite, tous les prophètes qui ont parlé depuis Samuel et ses successeurs, aussi nombreux furent-ils, ont annoncé les jours où nous sommes.
  • 25 C’est vous qui êtes les fils des prophètes et de l’Alliance que Dieu a conclue avec vos pères, quand il disait à Abraham : En ta descendance seront bénies toutes les familles de la terre.
  • 26 C’est pour vous d’abord que Dieu a suscité son Serviteur, et il l’a envoyé vous bénir, pourvu que chacun de vous se détourne de sa méchanceté. »

 

    • I Corinthiens 2: 10-16
  • 10 C’est à nous que Dieu, par l’Esprit, en a fait la révélation. Car l’Esprit scrute le fond de toutes choses, même les profondeurs de Dieu.
  • 11 Qui donc, parmi les hommes, sait ce qu’il y a dans l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît ce qu’il y a en Dieu, sinon l’Esprit de Dieu.
  • 12 Or nous, ce n’est pas l’esprit du monde que nous avons reçu, mais l’Esprit qui vient de Dieu, et ainsi nous avons conscience des dons que Dieu nous a accordés.
  • 13 Nous disons cela avec un langage que nous n’apprenons pas de la sagesse humaine, mais que nous apprenons de l’Esprit ; nous comparons entre elles les réalités spirituelles.
  • 14 L’homme, par ses seules capacités, n’accueille pas ce qui vient de l’Esprit de Dieu ; pour lui ce n’est que folie, et il ne peut pas comprendre, car c’est par l’Esprit qu’on examine toute chose.
  • 15 Celui qui est animé par l’Esprit soumet tout à examen, mais lui, personne ne peut l’y soumettre.
  • 16 Car il est écrit : Qui a connu la pensée du Seigneur et qui pourra l’instruire ? Eh bien nous, nous avons la pensée du Christ !

 

    • Saint Marc 13: 28 -37
  • 28 Laissez-vous instruire par la comparaison du figuier : dès que ses branches deviennent tendres et que sortent les feuilles, vous savez que l’été est proche.
  • 29 De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à votre porte.
  • 30 Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n’arrive.
  • 31 Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.
  • 32 Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père.
  • 33 Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment.
  • 34 C’est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller.
  • 35 Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ;
  • 36 s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis.
  • 37 Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »

 

LORSQU'UN PHILOSOPHE ATHÉE 

REJOINT L'ETHIQUE NATURELLE

ET CHRÉTIENNE...MATIÈRE A

REFLEXION....

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

Où nous trouver ?

 

 

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 (Teléphoner en cas d'absence)

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORRAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

 

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

_____________________________________________________

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, du Pakistan et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Paquistão e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Pakistan and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de Pakistán y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

L'Église Syrienne Orthodoxe de Mar Thomas en France, au ...

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

 

 

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 08:36

Chers amis. 
J'ai la douleur de vous faire part de la mort d'un ami: 
Le père archimandrite Barsanuphe (Ferrier), higoumène de l'ermitage (skit) Saint-Esprit au Mesnil-Saint-Denis dans les Yvelines et membre du clergé de la paroisse orthodoxe de Vanves est décédé ce matin à l'âge de 83 ans. Ses obsèques seront célébrés le mercredi 24 octobre à partir de 9h00 en la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité à Paris.
Que tous ceux qui l'ont connu et apprécié veuillent, s'i
l ne peuvent accompagner la Cérémonie Liturgique de ses obsèques, s'y unir d'intention.
Nous célébrerons quand à nous quotidiennement d'ici-là un petit Office Syriaque des défunt pour accompagner son âme vers la "Maison du Père" où il rejoindra, en l'attente de la résurrection finale, le Christ notre résurrection.
Votre respectueusement et fraternellement dans le Christ, notre Seigneur. Qu'il repose dans la paix du Seigneur ! Aloho mhasele!
+Mor Philipose, Brévilly ce 20.X.2018 

---------------------------

 

Queridos amigos.
Eu tenho a dor de falar sobre a morte de um amigo:
O pai arquimandrita Barsanuphe (Ferrier), hegumen do eremitério (esquete) Saint-Esprit em Mesnil-Saint-Denis no Yvelines e clérigo da paróquia ortodoxa de Vanves morreu esta manhã com a idade de 83 anos. Seu funeral será celebrado quarta-feira, 24 de outubro a partir das 9:00 na Catedral Ortodoxa Russa da Santíssima Trindade, em Paris.
Que todos os que o conheceram e apreciaram desejem, se não puderem acompanhar a cerimónia litúrgica do seu funeral, se unam na intenção.
Celebramos conosco diariamente a partir de então um pequeno escritório siríaco do falecido para acompanhar sua alma em direção à "Casa do Pai", onde ele se juntará, enquanto espera pela ressurreição final, Cristo, nossa ressurreição.
Seu respeitosamente e fraternalmente em Cristo, nosso Senhor. Que ele descanse na paz do Senhor! Aloho mhasele!
+ Mor Philipose 

-----------------------------------------

 

Dear friends.
I have the pain to tell you about the death of a friend:
The archimandrite father Barsanuphe (Ferrier), hegumen of the hermitage (skit) Saint-Esprit in Mesnil-Saint-Denis in the Yvelines and clergyman of the orthodox parish of Vanves died this morning at the age of 83 years. His funeral will be celebrated Wednesday, October 24 from 9:00 in the Russian Orthodox Cathedral of the Holy Trinity in Paris.
May all those who knew and appreciated him want, if they can not accompany the liturgical ceremony of his funeral, to unite in intention.
We will celebrate with us daily from then on a small Syriac Office of the deceased to accompany his soul towards the "House of the Father" where he will join, while waiting for the final resurrection, Christ our resurrection.
Your respectfully and fraternally in Christ, our Lord. May he rest in the peace of the Lord! Aloho mhasele!
+ Mor Philipose

 

 

In memoriam : l’archimandrite Barsanuphe (1935-2018)

 

 

 

L’archimandrite Barsanuphe (Ferrier), de l’Église orthodoxe russe (Patriarcat de Moscou), a remis son âme à Dieu le 20 octobre. Higoumène du skit du Saint Esprit (Le Mesnil Saint-Denis, Yvelines) et fondateur du monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun (Charente) et de celui de l’icône de la Mère de Dieu de Znaménié (Cantal), il a été un travailleur infatigable au service de l’Église et de la tradition monastique orthodoxe. Depuis vingt-cinq ans, il est aussi connu pour son engagement en faveur de la paix.

Né en 1935 à Paris de parents français, ancien élève des beaux-arts de Paris, le père archimandrite Barsanuphe a été fait moine au skit du Saint-Esprit, en 1964 lors de la fête de la Transfiguration, par son père spirituel, le métropolite Antoine de Souroge, lui-même disciple de l’archimandrite Athanase (Netchaïev), venu du monastère de Valaam (nord-ouest de la Russie) à Paris, dans les années 1920. Par cette filiation, le père Barsanuphe a perpétué la tradition monastique de Valaam.

A son arrivée au skit du Saint-Esprit, sous l’higouménat de l’archimandrite Serge (Chévitch), il a vécu avec le grand moine iconographe, père Grégoire (Kroug) - qui a réalisé, dans l’église du skit et dans beaucoup d’autres lieux, une œuvre d’une évidente beauté ancrée dans la tradition byzantine -, et il a veillé sur ce dernier jusqu’à sa mort en 1969 et obtenu l’autorisation préfectorale de l’inhumer au chevet de l’église.
Par la suite, le père Barsanuphe a poursuivi sa vie au skit avec les pères Jean Climaque, Hilarion et Basile.
Au fil des années, il a enrichi l’architecture de l’église du skit, commencée en 1934 par le père archiprêtre André Serguienko. Il a construit la coupole sur l’abside, le narthex, le clocher, et édifié pour la célébration du millénaire du baptême de la Russie en 1988, le baptistère et le porche.
Le skit du Saint-Esprit a, le 9 juin 2014, reçu du ministère de la Culture le label « Patrimoine du XXe siècle », en présence de Monseigneur Nestor, évêque du diocèse de Chersonèse (Patriarcat de Moscou) en France.
Au cours de sa vie, le père Barsanuphe a reçu de nombreuses personnes, venues pour des entretiens spirituels. Par ailleurs, il a contribué à la renommée de ce lieu monastique en accueillant lui-même de nombreux visiteurs.

Durant ses cinquante-quatre années de vie monastique, l’archimandrite Barsanuphe a engendré spirituellement des personnes de tous horizons. Et il a été un inlassable bâtisseur de lieux monastiques et d’églises orthodoxes en France.
Pour répondre à la vocation monastique de jeunes filles, le père Barsanuphe a fondé deux monastères féminins : en 1987, le monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun, à Grassac, en Charente, et en 1988, le monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Znaménié, à Marcenat, dans le Cantal. Il a dessiné les églises de ces deux monastères dans le pur style byzantin russe.
Il a animé l’atelier d’icônes des moniales de ces monastères et a publié, en 1999, Icônes et fresques du père Grégoire et Le père Grégoire, moine iconographe du skit du Saint Espritainsi que, en 2015, Icônes et vies de trente saints moines russes. Il a également publié des vies de saints et plusieurs ouvrages et articles sur les icônes et les lieux monastiques.
Il a beaucoup œuvré pour la paroisse de Vanves (Hauts-de-Seine), dont il était vicaire, notamment par la reconstruction de l’église de la Sainte-Trinité et la création de l’église des Nouveaux-Martyrs et Confesseurs de Russie.
Au total, le père Barsanuphe a conçu, dessiné et bâti une dizaine d’églises orthodoxes un peu partout en France et aménagé et équipé huit églises domestiques aujourd’hui disparues.

L’archimandrite Barsanuphe s’est engagé dans le travail pour la paix. Vice-président de la Conférence mondiale des religions pour la paix (CMRP France), il a œuvré dans l’interreligieux et multiplié rencontres et actions pour la recherche de la paix. En 1998, il a été élevé au titre de délégué diocésain aux relations interreligieuses par son évêque Monseigneur Goury (Chalimov) et envoyé pour le représenter au grand rassemblement interreligieux de Bucarest organisé par la communauté chrétienne de Sant’ Egidio. La même année, le 27 octobre 1998, date anniversaire de la première rencontre d’Assise pour la paix, il a inauguré la série des rencontres interreligieuses de Doumérac, dans le Centre de rencontres interreligieuses multilatérales pour la paix qu’il a créé en Nouvelle Aquitaine.
En 2005, le Patriarcat de Moscou l’a décoré de l’ordre de Saint-Serge de Radonège au titre de son service pour l’Église et de son travail fructueux pour promouvoir la paix.

Par ailleurs, c’est dans un esprit d’ouverture sur le monde d’aujourd’hui et de demain que le père Barsanuphe, membre de plusieurs associations artistiques, a créé en 1992 l’association «l’art dans la cité l’art dans le hameau », pour permettre à des personnes en situation d’exclusion de découvrir une forme de beauté, la peinture abstraite construite.

Tout au long de sa vie, il a été donné à l’archimandrite Barsanuphe de faire fructifier la fidélité à une tradition millénaire, dans un esprit de discernement respectueux de tous et de chacun.

Au Skit du Saint Esprit, le 21 octobre 2018
Grégoire Charmois

Funérailles et inhumation

L’office des funérailles de l’archimandrite Barsanuphe et la liturgie seront présidés par Monseigneur Nestor à la cathédrale de la Sainte-Trinité (1, quai Branly, Paris 7e), le mercredi 24 octobre, de 9 heures à 12 heures.

L’inhumation aura lieu le jeudi 25 octobre à 14h30 au monastère de l’Icône de la Mère de Dieu de Korssoun (hameau de Doumérac, 16380 Grassac).

Contact : leskitdusaintesprit@free.fr, 06 61 82 01 10

 

GRASSAC

LE FONDATEUR DU MONASTÈRE DE GRASSAC EST MORT

 

Source:  charentelibre.fr, publié le , modifié .

 

Grande figure de l'église orthodoxe russe en France, l'Archimandrite Barsanuphe est mort samedi dernier. C'est lui qui a fondé le monastère de Korssoun à Grassac en 1987. En 1988, il fondait un monastère similaire dans le Cantal. Depuis, les deux communautés de soeurs se retrouvaient régulièrement pour échanger. 

Le Père Barsanuphe se rendait une fois par mois par Grassac pour célébrer la liturgie. Il a conçu le monastère dans le pur style bizantin russe. C'est le seul de ce type en Charente.Quatre soeurs y vivent toute l'année et y organisent régulièrement des expos-vente d'art. 

 

Né en 1935 à Paris, le Père Barsanuphe a été fait moine en 1964. Il vivait dans le skit du Saint-Esprit, un monastère orthodoxe situé dans les Yvelines. Au total, il  a dessiné et bâti une dizaine d'églises orthodoxes partout en France. Vice-président de la conférence mondiale des religions pour la paix, il était très engagé.

Ses funérailles seront célébrées à la cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité à Paris demain mercredi de 9h à 12h. Il sera inhumé jeudi à 14h30 au monastère de Grassac.

 

 

Partager cet article

Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 14:08

Une seule Eglise, une seule foi

L'Eglise est une de par sa source et de par son fondateur. 

" Il n'y a qu'un seul Père de l'univers, un seul logos de l'univers et aussi un seul Esprit-Saint, partout identique ; il n'y a qu'une seule vierge devenue mère, et j'aime l'appeler l'Eglise." 
(Saint Clémént d'Alexandrie.)

L'Eglise est une représentation imagée de la Sainte Trinité sur terre, Le Père engendrant  le Fils, qui est la tête de l'Eglise, l'ensemble des chrétiens forme son corps et c'est l'Esprit qui l'anime. 

La venue de l'Esprit-Saint envoyé par le Père et le Fils l'a fait vivre.

Prière :

Ô immuable Trinité, que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de ton mystère ! Pacifie mon âme. Fais-en ta demeure et ton lieu de repos. Amen

_____________

One Church, One Faith

The Church is one of its source and its founder.

"There is only one Father of the universe, one logos of the universe and also one Holy Spirit, everywhere identical, there is only one virgin become mother, and I like to call it the Church. "
(Saint Clemente of Alexandria.)

The Church is a pictorial representation of the Holy Trinity on earth, The father begetting the Son, who is the head of the Church, the whole of the Christians form his body and it is the Spirit who animates it.

The coming of the Holy Spirit sent by the Father and the Son made him live.

Pray :

O immutable Trinity, may every minute carry me further into the depths of your mystery! Pacify my soul. Make it your home and your resting place. Amen

________________________

Uma igreja, uma fé

A Igreja é uma das suas fontes e fundadora.

"Há apenas um Pai do universo, um logos do universo e também um Espírito Santo, em todos os lugares idênticos, há apenas uma virgem se tornar mãe, e eu gostaria de chamá-lo de Igreja ".
(São Clemente de Alexandria.)

A Igreja é uma representação pictórica da Santíssima Trindade na terra, o pai gerando o Filho, que é a cabeça da Igreja, o conjunto dos cristãos formam o seu corpo e é o Espírito que o anima.

A vinda do Espírito Santo enviado pelo Pai e pelo Filho o fez viver.

Oração:

Ó Trindade imutável, pode a cada minuto me levar mais longe nas profundezas do seu mistério! Pacifique minha alma. Torne sua casa e seu lugar de descanso. amém

 

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)


Chers amis. Aloho m’barekh.
Comme vous le savez, Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est donc une Eglise Orthodoxe-Orientale.
Comme vous le savez, notre Monastère Syriaque est, par ma volonté unie à celle, jadis, de Son Eminence Joseph Mar Koorilose (MISC), un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde. 


Dans ce qui semble être un tournant décisif dans la discorde qui oppose depuis une centenaire d’année l'Eglise de Malankara en deux « partis », je vous invite à tous prier avec une ferveur renouvelée en cette période qui suit la Pentecôte l'unanimité du Témoignage Chrétien à l’intérieur même de notre Tradition Syriaque des Chrétiens de Saint Thomas.
En effet, Sa Sainteté le Patriarche d'Antioche Ignace Aphrem II a invité récemment notre bien-aimé Père Baselios Mar Thoma Paulose II, Catholicos de l'Est, Chef de l’Eglise Syrienne Orthodoxe Malankare de l’Inde à des pourparlers de paix au cours de sa visite de cinq jours en Inde qui a débuté ce 22 Mai. 
Selon des sources bien renseignées et haut placées, le Patriarche a écrit au Catholicos en l'invitant explicitement à une réunion pour initier un franc et fraternel dialogue en vue d’une réconciliation stable et durable. 


Dans sa lettre datée du 17 mai, s'adressant à notre bien-aimé Père, le Patriarche s’adresse à lui comme à un frère en lui disant "Sa Sainteté" (En effet, habituellement, le Patriarche s’adresse au Catholicos en utilisant seulement le titre de « Sa Béatitude », il lui dit: 
-"Nous sommes toujours sur le chemin de la paix et de la réconciliation d'une manière qui soit digne et acceptable des deux côtés pour un meilleur témoignage ecclésial commun afin de mettre, une fois pour toutes, fin à tous les conflits et litiges. 
Nos portes sont ouvertes aux discussions. »
Sa Sainteté le Patriarche d’Antioche et de Tout l’Orient est arrivé en Inde ce 22 et restera jusqu’ au 26 mai et la visite a été basée sur l'invitation des évêques.

Le Patriarche se rendra à New Delhi et devrait faire appel au président et au Premier ministre.

Dans sa lettre au Catholicos, le Patriarche a exprimé sa volonté de le rencontrer au Kerala ou à New Delhi.
Naturellement, en tant que Chef Spirituel de toutes les Chrétientés Syriaques dans le monde, l'initiative de renouer un dialogue fraternel était venue du Patriarche en août 2017, fraternellement encouragée par d’autres Eglise Orthodoxes Orientales. 
L'Église Orthodoxe de l’Inde, notre Eglise-mère, accepta l’initiative à travers une décision synodale. 
Plus tard, deux évêques d’Église Orthodoxe de l’Inde sont allés au Patriarcat. 
Fait intéressant, l'actuel développement en vue d'une réelle réconciliation, vient cette fois-ci d'une source inattendue: Du Premier Ministre , Pinarayi Vijayan.
M. Vijayan entretient une relation étroite avec le Catholicos, lequel avait rompu le protocole en appelant M. Vijayan lorsqu'il prit ses fonctions de Premier Ministre.

M. Vijayan avait écrit au Patriarche pour lui dire sa conviction du rôle positif que sa Sainteté le patriarche pourrait jouer dans l'instauration de la paix dans l'Église Malankare.

En réponse à la lettre du Premier Ministre qui était datée du 15 mai, le Saint Père a apprécié l'initiative du Premier Ministre et l'a informé de l'invitation qu’il envoyait au Catholicos en vue d’un dialogue. 
Il y exprimait l'espoir que son ouverture et son désir de paix seraient satisfaits par le même esprit de l'autre côté, exprimant du même coup son désir de rencontrer M. Vijayan.
Selon des sources émanant des jacobites, contrairement au passé, le Patriarche séjournera dans un hôtel de Kochi et non pas dans les installations de l'Eglise. 
Il est prévu de célébrer le Saint Qurbana (Sainte Messe) à l'église au Mor Ignatius Dayara à Manjanikkara et à la chapelle du Catholicosat de Puthen Kurissu. 
Le Patriarche devrait recevoir les chefs des églises sœurs au Kerala pendant son séjour.
Alors, mes amis, chers fils et filles de notre Eglise en France et ses missions, en Afrique, au Brésil et au Pakistan : « Sursum corda » ! Elevons incessamment nos cœurs vers Dieu par des supplications lors du séjour Sa Sainteté le Patriarche d’Antioche et de Tout l’Orient au Kerala de ce 22 au 26 Mai pour implorer l'unanimité du Témoignage Chrétien à l’intérieur même de notre Tradition Syriaque des Chrétiens de Saint Thomas.
"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)
« Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé (St Jean 17, 21) Votre fidèlement dans le Christ Jésus, notre Seigneur et Sauveur. Mère de Miséricorde, Trône de la Sagesse et Mère du Bon Conseil, Saint Grégoire de Jérusalem et Saint Gregorios de Parumala, intercédez pour nous !
Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose, Brévilly ce 22.V.18

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

(SS Ignatius Aprem II)


Dear friends. Aloho m'barekh.
As you know, a local church founded by the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is therefore an Eastern Orthodox Church.
As you know, our Syriac Monastery is, by my will, united to that of His Eminence Joseph Mar Koorilose (MISC), a Prayer Center for the Unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.


In what seems to be a decisive turning point in the discord that has pitted the Malankara Church against each other for two hundred years, I invite you all to pray with renewed fervor in this period following Pentecost unanimity of the Christian Testimony within the Syrian Tradition of the Christians of St. Thomas.
Indeed, His Holiness the Patriarch of Antioch Ignace Aphrem II recently invited our beloved Father Baselios Mar Thoma Paulose II, Eastern Catholicos, Head of the Syrian Orthodox Malankare Church of India to Peace Talks during his five-day visit to India that began on May 22nd.
According to well-informed and high-ranking sources, the Patriarch wrote to the Catholicos inviting him explicitly to a meeting to initiate a frank and fraternal dialogue for a stable and lasting reconciliation.
In his letter of May 17, addressed to our beloved Father, the Patriarch addresses him as a brother by saying "His Holiness" (Indeed, the Patriarch usually addresses the Catholicos in using only the title of "His Bliss", he says to him:
- "We are always on the path of peace and reconciliation in a manner that is dignified and acceptable on both sides for a better common ecclesial witness in order to put an end, once and for all, to all conflicts and disputes.
Our doors are open for discussion. "


His Holiness the Patriarch of Antioch and All the East arrived in India on the 22nd and will stay until May 26 and the visit was based on the invitation of the bishops.

The Patriarch will travel to New Delhi and appeal to the President and Prime Minister.

In his letter to the Catholicos, the Patriarch expressed his willingness to meet him in Kerala or New Delhi.
Naturally, as the Spiritual Leader of all Syriac Churches in the world, the initiative to renew a fraternal dialogue had come from the Patriarch in August 2017, fraternally encouraged by other Eastern Orthodox Church.
The Orthodox Church of India, our Mother Church, accepted the initiative through a synodal decision.
Later, two bishops of the Orthodox Church of India went to the Patriarchate.
Interestingly, the current development for real reconciliation comes this time from an unexpected source: Prime Minister Pinarayi Vijayan.
Mr. Vijayan has a close relationship with the Catholicos, who broke the protocol by calling Mr. Vijayan when he took office as Prime Minister.

Mr. Vijayan had written to the Patriarch to express his conviction of the positive role that His Holiness the Patriarch could play in the establishment of peace in the Malankare Church.

In response to the Prime Minister's letter dated May 15, the Holy Father appreciated the Prime Minister's initiative and informed him of the invitation he sent to Catholicos for a dialogue.
He expressed the hope that his openness and his desire for peace would be satisfied by the same spirit on the other side, expressing at the same time his desire to meet Mr. Vijayan.
According to sources from the Jacobites, contrary to the past, the Patriarch will stay in a hotel in Kochi and not in the facilities of the Church.
It is planned to celebrate the Holy Qurbana (Holy Mass) at the Mor Ignatius Dayara Church in Manjanikkara and the Catholicosat Chapel of Puthen Kurissu.
The Patriarch should receive the heads of sister churches in Kerala during his stay.
So, my friends, dear sons and daughters of our Church in France and her missions in Africa, Brazil and Pakistan: "Sursum corda"! Let us incessantly raise our hearts towards God by supplications during the stay His Holiness the Patriarch of Antioch and all the East in Kerala from this 22nd to the 26th of May to implore the unanimity of the Christian Testimony inside our Syriac Tradition Christians of St. Thomas.
"The future is in peace, there is no future without peace"

(SS Ignatius Aprem II)
"May everyone be one, as you, Father, you are in me, and I in you. May they be one in us, too, for the world to believe that you have sent me (John 17:21) Your faithfulness in Christ Jesus, our Lord and Savior. Mother of Mercy, Throne of Wisdom and Mother of the Good Council, Saint Gregory of Jerusalem and Saint Gregorios of Parumala, intercede for us!
Aloho m'barekh (God bless you)!

+ Mor Philipose, Brévilly this 22.V.18

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

(SS Ignatius Aprem II)


Queridos amigos. Aloho m'barekh.
Como você sabe, igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.
Como você sabe, o nosso Mosteiro sírio é por minha vontade para os Estados anteriormente da Sua Eminência Joseph março Koorilose (MISC), um centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness e paz do mundo.
No que parece ser um ponto de viragem na discórdia que poços últimos o ano do centenário Igreja de Malankara em duas "partes", eu convido todos a rezar com fervor renovado neste período depois de Pentecostes por unanimidade do Testemunho Cristão dentro da Tradição Síria dos Cristãos de St. Thomas.
Na verdade, Sua Santidade o Patriarca de Antioquia Ignatius Aphrem II convidou recentemente o nosso amado Pai Baselios Mar Thoma Paulose II, Catholicos do Oriente, Cabeça da Igreja Malankara sírio ortodoxo Índia para negociações de paz durante sua visita de cinco dias à Índia, que começou em 22 de maio.
Segundo fontes bem informadas e de alto nível, o Patriarca escreveu aos Catholicos convidando-o explicitamente para uma reunião para iniciar um diálogo franco e fraterno para uma reconciliação estável e duradoura.


Na sua carta de 17 de maio dirigida ao nosso amado Pai, o Patriarca dirige-se a ele como irmão dizendo "Sua Santidade" (Na verdade, o Patriarca geralmente se dirige aos Católicos em usando apenas o título de "Sua felicidade", ele diz a ele:
- "Ainda estamos no caminho da paz e reconciliação de uma forma que é digno e aceitável em ambos os lados para um testemunho eclesial comum melhor, a fim de, uma vez por todas, um fim a todos os conflitos e disputas.
Nossas portas estão abertas para discussão. "
Sua Santidade o Patriarca de Antioquia e Todo o Oriente chegou à Índia no dia 22 e ficará até o dia 26 de maio e a visita foi baseada no convite dos bispos.

O Patriarca viajará para Nova Delhi e apelará ao Presidente e ao Primeiro Ministro.

Em sua carta aos Catholicos, o Patriarca expressou sua disposição de encontrá-lo em Kerala ou Nova Deli.
Naturalmente, como Líder Espiritual de todas as Igrejas Siríacas do mundo, a iniciativa de renovar um diálogo fraterno veio do Patriarca em agosto de 2017, incentivada fraternalmente por outras Igrejas Ortodoxas Orientais.
A Igreja Ortodoxa da Índia, nossa Igreja Matriz, aceitou a iniciativa através de uma decisão sinodal.


Mais tarde, dois bispos da Igreja Ortodoxa da Índia foram ao Patriarcado.
Curiosamente, o desenvolvimento atual para a reconciliação real vem desta vez de uma fonte inesperada: Primeiro Ministro Pinarayi Vijayan.
O Sr. Vijayan tem um relacionamento próximo com os Catholicos, que quebraram o protocolo chamando o Sr. Vijayan quando assumiu o cargo de primeiro-ministro.

O Sr. Vijayan escreveu ao Patriarca para expressar sua convicção do papel positivo que Sua Santidade o Patriarca pode desempenhar no estabelecimento da paz na Igreja de Malankare.

Em resposta à carta do Primeiro Ministro datada de 15 de maio, o Santo Padre apreciou a iniciativa do Primeiro Ministro e informou-o do convite que ele enviou aos Catholicos para um diálogo.
Ele expressou a esperança de que sua abertura e seu desejo de paz fossem satisfeitos pelo mesmo espírito do outro lado, expressando ao mesmo tempo seu desejo de conhecer o Sr. Vijayan.
Segundo fontes dos jacobitas, ao contrário do passado, o patriarca ficará em um hotel em Kochi e não nas instalações da Igreja.
Está prevista a celebração da Santa Qurbana (Santa Missa) na Igreja Mor Ignatius Dayara em Manjanikkara e na Capela do Catholicosat de Puthen Kurissu.
O Patriarca deve receber as cabeças das igrejas irmãs em Kerala durante sua estada.
Então, meus amigos, queridos filhos e filhas de nossa Igreja na França e suas missões na África, Brasil e Paquistão: "Sursum corda"! Vamos levantar nossos corações a Deus incessantemente pela súplica durante a visita de Sua Santidade o Patriarca de Antioquia e todo o Oriente em Kerala que 22 a 26 de maio a implorar a unanimidade de testemunho cristão, mesmo dentro da nossa tradição siríaca Cristãos de St. Thomas.
"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

(SS Ignatius Aprem II)
"Que todos sejam um, como você, Pai, você está em mim e eu em você. Que eles sejam um em nós também, para o mundo acreditar que você me enviou (João 17:21) Sua fidelidade em Cristo Jesus, nosso Senhor e Salvador. Mãe da Misericórdia, Trono da Sabedoria e Mãe do Bom Conselho, São Gregório de Jerusalém e São Gregório de Parumala, intercede por nós!
Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!

+ Mor Philipose, Brévilly este 22.V.18

 

_______________________________________________

Chers amis.Aloho m'barekh.

C'était hier la Pentecôte et..., vous étiez dans nos prières. Vous m'entendez souvent vous dire cela, pourtant, ce n'est pas seulement une formule creuse, croyez-le, mais une réalité..

Les jours passent et ne se ressemblent pas.
Que de cérémonies pendant ce mois de Mai, "Mois de Marie", ainsi l'affluence des fidèles se trouve répartie sur chacune d'entre elles.

Ainsi hier les participants , sauf quelques uns ( une dizaine), étaient des fidèles habitués mais différents de ceux qui vinrent en début de mois et ensuite pour l'Ascension .

C'est ce qui arrive lorsque les fidèles sont géographiquement dispersés et ont de grandes distances à parcourir pour recevoir les Sacrements. Cette année, pour la Pentecôte, nous étions ainsi heureux d'accueillir une forte participation d'Antillais (Antilles Françaises vivant en France Métropolitaine).

Lors de la Quadisha Qurbana (Ste Messe), je profitais de rappeler nos prochains Rendez-vous Liturgiques, mais surtout la Réunion de l'Assemblée Générale Extraordinaire de l'Association Cultuelle de la "Métropolie (Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma" car, pour la survie et, s'il plait à Dieu, l'éventuel développement de la Métropolie, nous devrons la restructurée.

C'était aussi un grand jour, la réception dans notre Eglise Orthodoxe-Orientale par Chrismation (Confirmation) de notre cher Ludovic Girard. Il se préparait depuis plusieurs mois à ce renouvellement des promesses du Saint Baptême reçu alors qu'il était enfant dans l'Eglise Romaine-Catholique, à ce nouveau départ pour, à travers l'Orthodoxie de la Foi Apostolique, favoriser avec nous, l'unité catholique de l'Eglise du Christ.

Merci de prier pour sa persévérance ainsi que pour d'autre jeunes qui se préparent, pour certains à la même démarche de Foi, d'autres au Saint Baptême.

Aujourd'hui, lundi de Pentecôte, nous allons à la Messe du Père Julien (Curé Catholique Romain de Verneuil Sur Avre) que je concélébrerai avec lui, cette Messe étant offerte pour ma mère et notre communauté, quand à elle, rejoindra, après cette Liturgie, les milliers de Pèlerins qui vont à pieds de Paris à Chartres. (Pour ma part, après le décès de Maman, je me retrouverai chez elle avec mes deux frères Nicolas et Christophe pour un repas partagé)

Le cœur du Padre Pio (Un Saint moine Capucin et prêtre stigmatisé Italien) les accueillera.

Le Cardinal Robert Sarah célébrera la Messe Latine Traditionnelle en la Cathédrale que vous connaissez accueilli par le nouvel Évêque de Chartres.

Prions en ce jour Saint Julius Alvarez qui était bi-rituel en raison de son origine portugaise et qui, persécuté par ses pairs parce qu'il avait défendu les droits des pauvre face aux nantis collons portugais, rejoignit notre Eglise Malankare Orthodoxe dont il devint Métropolite pour Ceylan, Goa et quelques îles.

Tous les participants à ce Pèlerinage sont latins à l'exception de quelques "catholiques orientaux" et de quelques orthodoxes épars qui, comme nous y participerons pour encourager et communier aux saints désirs de quelques-uns d'unité d'une Eglise qui devrait "respirer avec ses deux poumons: L'Orient et l'Occident"à travers l'orthodoxie de la Foi et des Rites Sacramentels....

Bonne journée à vous, chers amis. Nous prions pour vous, veuillez vous aussi prier pour la sainteté du clergé qui se dévoue pour vous. De celle-ci dépend beaucoup de choses...

J'espère que tous ceux qui ne pouvaient être hier au Monastère ont pu solenniser la Pentecôte dans la piété et la sérénité en rejoignant un oasis de fidélité à la Tradition Apostolique.

Vous étiez, vous, nos prêtres absents, nos frères évêques dans mes prières et mon amour fraternel en Christ. Nous pensions particulièrement au Père Philipose Achen qui vous connaissez bien et retrouverez avec bonheur lors de prochaines vacances ; membre de notre Eglise-mère Syrienne Orthodoxe de l'Inde (Malankare Orthodoxe), il fait ses études à Salsburg et souffre de violents maux de tête. Merci de l'accompagner de vos rières. N'oubliez-pas notre cher Père Shamaoon Masih, responsable de notre Paroisse Syro-Orthodoxe et de l'école Saint Charbel au Pakistan (Vous pouvez l'aider en nous envoyant vos participation à "CARITAS ESOF, opération Pakistan).

Il en est de même pour nos zélés prêtres Camerounais , ne les oubliez-pas ! (Vous pouvez aider le Père Parfait Marie ou le Père Sébastien pour leurs missions de Monabo ou de Elig Nkouma dans des campagnes isolées (En nous envoyant vos participation à CARITAS ESOF, "opération Monabo" ou opération élig Nkouma) .

Et que dire du Père Raphaël Marie Mbon à Douala dont la paroisse (La seule qui nous fasse un véritable rapport financier) , connaissant les difficultés financières de la Métropolie, s'est endettée pour ne pas nous peser et commencer les travaux d'une Maison Paroissiale (Ancien Monastère) et d'une Paroisse qui sont à restaurer de font en comble (Ordre du Préfet !) depuis que de fortes pluies on gravement endommagées les fondements même de la Maison et de l'Eglise.

Comme vous le voyez, la Mission coûte cher en France comme à l'étranger et le compte bancaire patrimonial du Métropolite n'y suffit plus...

Quand on vit dans la Lumière du Saint Esprit , chers amis, on fait bien toutes choses, car on les fait, non en crainte et servitude ou pour être reconnu des hommes, mais en amour et par amour.

Alors rien ne coûte, le Père, la Mère de famille, l’Évêque, le Prêtre se donnent à leurs mission respectives, il se donnent et ils donnent...

Il n'y a plus de place à la routine ou au devoir accomplis simplement par devoir, sans but véritable...,On se propose toujours les vues élevées de la foi ; et, pour y mieux atteindre, on réfléchit avant d'agir ; on se place, par l'oraison, sous les faisceaux de la lumière de l'Esprit de Sagesse, de Conseil et de Force plutôt qu'en se fiant aux calculs d'une illusoire sagesse humaine .

Dans le cours de l'action on procède mûrement, sans ces vivacités ou précipitations qui obscurcissent l'entendement et jettent dans l'imprudence.

On agit dans l'humilité en douceur et patience, aidé de la sagesse d'en haut, qui modère et conduit toutes choses à bonne fin. Ayons confiance ! C'est ainsi que, là où l’œil humain ne voit que ténèbres, la lumière de Dieu montre ce qu'il faut faire ; et avec elle, là où les sages du monde s'égarent, on fait des merveilles.

Les hommes de Dieu, chers amis, sont propres à toute sortes de bien ; c'est là ce qui perfectionne tous les actes et rend la vie sainte.

Mettons-nous à l'école des Saints ! Aspirons de toute notre âme à porter en toutes choses l'Esprit de Dieu, et non point l'esprit de l'homme. Demeurons en union de prières les uns pour les autres !

Votre fidèlement dans le Christ Jésus, notre Seigneur et Sauveur. Aloho m'barekh !

+Mor Philipose, Chandai ce 21.V.18

****************
 

Queridos amigos. Alho m'barekh.

Ontem foi Pentecostes e ... você esteve em nossas orações. Você freqüentemente me ouve dizer que, no entanto, não é apenas uma fórmula vazia, acredite, mas uma realidade.

Os dias passam e não são parecidos.
Que cerimônias durante este mês de maio, "Mês de Maria", assim a afluência dos fiéis está espalhada sobre cada um deles.

Assim, ontem, os participantes, com exceção de alguns (dez), eram regulares fiéis, mas diferentes daqueles que vieram no início do mês e depois para a Ascensão.

É o que acontece quando os fiéis estão geograficamente dispersos e têm grandes distâncias para viajar para receber os Sacramentos. Este ano, para o Pentecostes, ficamos felizes em receber uma forte participação dos antilhanos (Antilhas Francesas que vivem na França metropolitana).

Quando Quadisha Qurbana (Santa Missa), eu aproveitei a oportunidade para lembrar o nosso próximo encontro litúrgica, mas especialmente a reunião da Assembléia Geral Extraordinária da Associação de cultual "Metropolis (Arquidiocese) da Igreja siro-ortodoxo Mar Thoma francófono "porque, para a sobrevivência e, se agrada a Deus, o eventual desenvolvimento da metrópole, teremos reestruturado.

Foi também um grande dia, a recepção em nossa Igreja Ortodoxa Oriental por Chrismation (Confirmação) de nosso amado Ludocic Girard. Ele estava se preparando há vários meses para esta renovação das promessas do Santo Batismo recebido quando ele era criança na Igreja Católica Romana, para este novo começo, através da Ortodoxia da Fé Apostólica, para favorecer conosco, Unidade católica da Igreja de Cristo.

Obrigado por orar por perseverança, bem como por outros jovens que estão preparando, para alguns no mesmo passo de fé, outros no Santo Batismo.

Hoje, Whit segunda-feira, vamos para a missa do padre Julien (padre católico romano de Verneuil Sur Avre) I concélébrerai com ele, a missa sendo oferecido para a minha mãe e nossa comunidade, por sua vez, irá juntar-se após esta Liturgia, os milhares de peregrinos que vão de Paris a Chartres. (De minha parte, depois da morte da mamãe, vou me encontrar em casa com meus dois irmãos Nicolas e Christophe para uma refeição compartilhada)

O coração do Padre Pio (um monge capuchinho e padre estigmatizado italiano) os receberá.

O cardeal Robert Sarah celebrará a tradicional missa em latim na catedral que você conhece bem recebida pelo novo bispo de Chartres.

Oremos neste dia de Saint Julius Alvarez, que era bi-ritual por causa de sua origem Português que, perseguido por seus pares porque ele defendia os direitos dos pobres a lidar com rico vara Português, juntou-se o nosso Malankara Metropolitana Ortodoxa Igreja da qual ele se tornou para o Ceilão, Goa e algumas ilhas.

Todos os participantes desta peregrinação são latinos, com exceção de alguns "católicos orientais" e alguns ortodoxos dispersos que, como participaremos, encorajarão e compartilharão os santos desejos de alguma unidade da Igreja que deveria " respire com ambos os pulmões: Oriente e Ocidente "através da Ortodoxia da Fé e dos Ritos Sacramentais ....

Bom dia para você, queridos amigos. Nós oramos por você, por favor, ore pela santidade do clero que se dedica a você. Depende de muitas coisas ...

Espero que todos aqueles que ontem não puderam estar no mosteiro pudessem solenizar o Pentecostes em piedade e serenidade, unindo-se a um oásis de fidelidade à Tradição Apostólica.

Vocês foram nossos padres ausentes, nossos irmãos bispos em minhas orações e meu amor fraterno em Cristo. Pensamos particularmente no padre Philipose Achen, que você conhece bem e encontrará novamente com prazer durante suas próximas férias; um membro da Igreja Ortodoxa Síria da Índia (Malankare Orthodox), ele é educado em Salsburg e sofre de fortes dores de cabeça. Obrigado por acompanhar seus rières. Não se esqueça do nosso querido Padre Shamaoon Masih, chefe da nossa Paróquia Siro-Ortodoxa e Escola de Saint Charbel no Paquistão (Você pode nos ajudar enviando sua participação na "CARITAS ESOF, operação no Paquistão").

É o mesmo para os nossos zelosos sacerdotes camaroneses, não os esqueças! (Você pode ajudar a Santa Perfeito Mary ou Pai Sebastian para suas missões Monabo ou Elig Nkouma em campanhas isoladas (Ao enviar-nos a sua participação em ESOF CARITAS, "operação Monabo" ou operação Elig Nkouma).

E o que dizer do Padre Raphael Marie Mbon em Douala, cuja paróquia (a única que nos faz um verdadeiro relatório financeiro), conhecendo as dificuldades financeiras da Metrópole, está endividada para não nos pesar e começar o trabalho de uma Casa Paroquial (Antigo Mosteiro) e uma Paróquia que serão restauradas de cima a baixo (Ordem do Prefeito!) Já que as fortes chuvas danificaram gravemente os próprios alicerces da Casa e da Igreja.

Como você pode ver, a Missão é cara na França e no exterior e a conta bancária do patrimônio do Métropolite não é mais suficiente ...

Quando vivemos na Luz do Espírito Santo, queridos amigos, fazemos todas as coisas bem, porque as fazemos, não com medo e servidão, nem para sermos reconhecidos pelos homens, mas sim no amor e no amor.

Então nada custa, o Pai, a Mãe da família, o Bispo, o Sacerdote se entregam às suas respectivas missões, eles se entregam e dão ...

Não há mais espaço para rotina ou dever cumprido simplesmente por dever, sem um propósito real ... Sempre se propõe as elevadas opiniões de fé; e para alcançá-lo melhor, pensa-se antes de agir; Por meio da oração, nos colocamos sob os raios da luz do Espírito de Sabedoria, Conselho e Força, em vez de confiar nos cálculos de uma sabedoria humana ilusória.

No decorrer da ação, procede-se com cuidado, sem as vivacidades ou precipitações que obscurecem o entendimento e jogam em imprudência.

Um age com humildade e paciência, ajudado pela sabedoria de cima, que modera e conduz todas as coisas a um bom fim. Vamos confiar! Assim, onde o olho humano vê apenas escuridão, a luz de Deus mostra o que fazer; e com isso, onde os sábios do mundo se desviam, fazemos maravilhas.

Os homens de Deus, queridos amigos, estão aptos para todos os tipos de bem; isso é o que aperfeiçoa todos os atos e torna a vida santa.

Vamos para a escola dos Santos! Vamos aspirar com toda a nossa alma a suportar em todas as coisas o Espírito de Deus, e não o espírito do homem. Vamos ficar em oração uns com os outros!

Sua fidelidade em Cristo Jesus, nosso Senhor e Salvador. Aloho m'barekh!

+ Mor Philipose, Chandai esta 21.V.18

**********************************

=========================================
 

Dear friends.Aloho m'barekh.

Yesterday was Pentecost and ... you were in our prayers. You often hear me say that, though, it's not just a hollow formula, believe it, but a reality ..

The days pass and are not alike.
What ceremonies during this month of May, "Month of Mary", so the affluence of the faithful is spread over each of them.

Thus yesterday the participants, except for a few (ten), were faithful regulars but different from those who came at the beginning of the month and then for the Ascension.

This is what happens when the faithful are geographically dispersed and have great distances to travel to receive the Sacraments. This year, for Pentecost, we were happy to welcome a strong participation of Antilleans (French West Indies living in Metropolitan France).

During the Quadisha Qurbana (Holy Mass), I took the opportunity to recall our next Liturgical Rendez-vous, but especially the Meeting of the Extraordinary General Assembly of the Cultuelle Association of the Metropolitan Church (Archdiocese) of the Syro-Orthodox Church Francophone Mar Thoma "because, for survival and, if it pleases God, the eventual development of the Metropolis, we will have restructured.

It was also a great day, the reception in our Eastern Orthodox Church by Chrismation (Confirmation) of our beloved Ludocic Girard. He had been preparing for several months for this renewal of the promises of Holy Baptism received while he was a child in the Roman Catholic Church, for this new beginning, through the Orthodoxy of the Apostolic Faith, to favor with us, Catholic unity of the Church of Christ.

Thank you for praying for perseverance as well as for other young people who are preparing, for some at the same step of Faith, others at the Holy Baptism.

Today, Monday of Pentecost, we go to the Mass of Father Julian (Roman Catholic Cure of Verneuil Sur Avre) that I will concelebrate with him, this Mass being offered for my mother and our community, when to her, will join, after this Liturgy, the thousands of pilgrims who go from Paris to Chartres. (For my part, after the death of Mom, I will meet at home with my two brothers Nicolas and Christophe for a shared meal)

The heart of Padre Pio (A Holy Capuchin monk and Italian stigmatized priest) will welcome them.

Cardinal Robert Sarah will celebrate the traditional Latin Mass in the Cathedral that you know welcomed by the new Bishop of Chartres.

Let us pray on this day Saint Julius Alvarez who was bi-ritual because of his Portuguese origin and who, persecuted by his peers because he had defended the rights of the poor against the rich Portuguese collons, joined our Malankara Orthodox Church of which he became a Metropolitan for Ceylon, Goa and some islands.

All the participants in this Pilgrimage are Latin with the exception of a few "Eastern Catholics" and some scattered Orthodox who, as we will participate to encourage and share in the holy desires of some of the unity of a Church that should " breathe with both lungs: East and West "through the Orthodoxy of Faith and Sacramental Rites ....

Good day to you, dear friends. We pray for you, please pray for the sanctity of the clergy who devote themselves to you. Of it depends a lot of things ...

I hope that all those who could not be at the Monastery yesterday were able to solemnize Pentecost in piety and serenity by joining an oasis of fidelity to the Apostolic Tradition.

You were our absent priests, our brother bishops in my prayers and my fraternal love in Christ. We thought particularly of Father Philipose Achen, who you know well and will find again with pleasure during your next vacation; a member of our Syrian Orthodox Mother Church of India (Malankare Orthodox), he is educated in Salsburg and suffers from severe headaches. Thank you for accompanying your rières. Do not forget our dear Father Shamaoon Masih, head of our Syro-Orthodox Parish and Saint Charbel School in Pakistan (You can help by sending us your participation in "CARITAS ESOF, Pakistan operation).

It is the same for our zealous Cameroonian priests, do not forget them! (You can help Father Parfait Marie or Father Sébastien for their Monabo or Elig Nkouma missions in isolated campaigns (By sending us your participation in CARITAS ESOF, "Monabo operation" or Elig Nkouma operation).

And what to say about Father Raphael Marie Mbon in Douala whose parish (the only one that makes us a real financial report), knowing the financial difficulties of the Metropolis, is in debt so as not to weigh us and start the work of a Parish House (Old Monastery) and a Parish that are to be restored from top to bottom (Order of the Prefect!) Since heavy rains have severely damaged the very foundations of the House and the Church.

As you can see, the Mission is expensive in France and abroad and the Métropolite's heritage bank account is no longer enough ...

When we live in the Light of the Holy Spirit, dear friends, we do all things well, because we do them, not in fear and servitude or to be recognized by men, but in love and love.

Then nothing costs, the Father, the Mother of family, the Bishop, the Priest give themselves to their respective missions, they give themselves and they give ...

There is no longer room for routine or duty accomplished simply by duty, without a real purpose... One always proposes the elevated views of faith; and to reach it better, one thinks before acting; By prayer, we place ourselves under the beams of the light of the Spirit of Wisdom, Counsel, and Force, rather than relying on the calculations of an illusory human wisdom.

In the course of action, one proceeds carefully, without those vivacities or precipitations which obscure the understanding and throw into imprudence.

One acts in humility gently and patiently, helped by wisdom from above, who moderates and leads all things to a good end. Let's trust! Thus, where the human eye sees only darkness, the light of God shows what to do; and with it, where the wise men of the world go astray, we do wonders.

The men of God, dear friends, are fit for all kinds of good; this is what perfects all acts and makes life holy.

Let's get to the school of Saints! Let us aspire with all our soul to bear in all things the Spirit of God, and not the spirit of man. Let's stay in prayer with one another!

Your faithfulness in Christ Jesus, our Lord and Savior. Aloho m'barekh!

+ Mor Philipose, Chandai this 21.V.18

Notre "peur" D'être saisis par la vérité

... Les créatures doivent se taire s'il faut succéder au silence dans lequel Dieu peut parler.

C'est vrai toujours aussi en notre temps : parfois on a une sorte de crainte du silence, du recueillement, de la pensée à ses actions, au sens profond de sa vie... on a peur que la vérité nous trouve,  nous attrapes et change la vie, comme c'est arrivé pour saint Augustin...(Benoît XVI, Pape de Rome lors de l'"Audience générale du 25 août 2010")

 

Ne l’empêchez pas

Quand les disciples rapportèrent [à Jésus] qu’ils avaient vu un homme chasser en

son nom les démons et le lui avaient défendu, parce qu’il ne le suivait pas avec eux, il leur dit : Ne l’empêchez pas. 

Qui n’est pas contre vous est pour vous. 

Personne ne peut faire quelque chose en mon nom et parler mal de moi.

Il fallait confirmer cet homme dans son respect d’un si grand nom (en cela, il n’était pas contre l’Église, mais pour l’Église), et cependant le blâmer de cet état de séparation.

Il est faux que les prières de Corneille (Ac 10), un païen, n’aient pas été exaucées ni ses aumônes agréées ; bien au contraire, il mérita l’envoi d’un ange vers lui, il mérita de voir cet envoyé qui aurait pu, de toute façon et sans l’approche d’un homme, lui enseigner tout le nécessaire. 

Mais tout ce que lui avaient valu de bien ses prières et ses aumônes ne pouvait lui profiter sans le lien de la charité et de la paix du Christ qui devait l’incorporer à l’Église. 

Il reçoit donc l’ordre d’envoyer chercher Pierre et c’est par celui-ci qu’il apprend à connaître le Christ, c’est par celui-ci qu’il fut aussi baptisé et uni, en prenant part à la communion, au peuple chrétien auquel seule la ressemblance des bonnes œuvres l’attachait. 

Quel malheur c’eut été de mépriser le bien qu’il n’avait pas encore, par orgueil de ce qu’il avait déjà !

 St Augustin d’Hippone

Note Saint Augustin († 430), converti, a été baptisé par saint Ambroise à Pâques 387. Évêque d’Hippone en 395 après avoir été fondateur de Monastères "Laiques" et "Cléricaux" , il est l’un des plus grands théologiens chrétiens, particulièrement apprécié en Occident.

--------

Não o impeça

Quando os discípulos relataram [a Jesus] que tinham visto um homem expulsar os demônios em seu nome e o haviam proibido, porque ele não o seguiu com eles, ele lhes disse: Não o impeçam.

Quem não é contra você é por você.

Ninguém pode fazer nada em meu nome e falar mal de mim.

Era necessário confirmar este homem em seu respeito a um nome tão grande (nisso, ele não era contra a Igreja, mas pela Igreja), e ainda assim culpá-lo por esse estado de separação.

Não é verdade que as orações de Cornélio (Atos 10), um gentio, não foram respondidas, nem suas esmolas foram aceitas; Pelo contrário, ele merecia o envio de um anjo para ele, ele merecia ver este enviado que poderia, de qualquer maneira e sem a aproximação de um homem, ensinar-lhe tudo o que fosse necessário.

Mas tudo o que suas orações e esmolas haviam valido para ele não poderia aproveitá-lo sem o vínculo da caridade e a paz de Cristo que deveria incorporá-lo à Igreja.

Recebe, pois, a ordem de mandar chamar Pedro e é através dele que aprende a conhecer a Cristo, é através dele que também foi baptizado e unido, participando da comunhão. para o povo cristão, a quem apenas a semelhança de boas obras os uniu.

Que desgraça teria sido desprezar o bem que ele ainda não tinha, por orgulho do que ele já tinha!

 Santo Agostinho de Hipona

Nota Agostinho († 430), converter-se, foi batizado por Santo Ambrósio na Páscoa 387. Bispo de Hipona em 395 depois de fundar mosteiros "Lays" e "clerical", é um dos maiores teólogos cristãos , particularmente apreciado no Ocidente.

------

Do not prevent it

When the disciples reported [to Jesus] that they had seen a man cast out the demons in his name and had forbidden him, because he did not follow him with them, he said to them, Do not prevent him.

Who is not against you is for you.

Nobody can do anything in my name and speak badly about me.

It was necessary to confirm this man in his respect of such a great name (in this, he was not against the Church, but for the Church), and yet to blame him for this state of separation.

It is not true that the prayers of Cornelius (Acts 10), a Gentile, were not answered, nor his alms accepted; On the contrary, he deserved the sending of an angel to him, he deserved to see this envoy who could, anyway and without the approach of a man, teach him everything necessary.

But all that his prayers and alms had been worth to him could not profit him without the bond of charity and the peace of Christ who was to incorporate him into the Church.

He therefore receives the order to send for Peter and it is through him that he learns to know Christ, it is through him that he was also baptized and united, taking part in communion to the Christian people, to whom only the likeness of good works attached them.

What a misfortune it would have been to despise the good he had not yet, out of pride of what he already had!

 St Augustine of Hippo

Note St. Augustine († 430), converted, was baptized by St. Ambrose at Easter 387. Bishop of Hippo in 395 after having been founder of "Laic" and "Clerical" Monasteries, he is one of the greatest Christian theologians , particularly appreciated in the West.

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

"Chartres sonne,Chartres t'appelle,honneur et gloire au Christ Roi " !

 

 

Unissons nous aujourd'hui, en ce lundi de Pentecôtes, au pèlerinage de Chrétienté à Chartres avec cette belle méditation de Saint de Saint Jean Damascène :


Première homélie pour la nativité de la Vierge Marie

"Que de miracles se réunissent en cette enfant, (la Vierge Marie) que d'alliances se font en elle ! Fille de la stérilité, elle sera la virginité qui enfante.

En elle se fera l'union de la divinité et de l'humanité, de l'impassibilité et de la souffrance, de la vie et de la mort, pour qu'en tout ce qui était mauvais soit vaincu par le meilleur.

O fille d'Adam et Mère de Dieu !

Et tout cela a été fait pour moi, Seigneur !

Si grand était votre amour pour moi que vous avez voulu, non pas assurer mon salut par les anges ou quelque autre créature, mais restaurer par vous-même celui que vous aviez d'abord créé vous-même.

C'est pourquoi je tressaille d'allégresse et je suis plein de fierté, et dans ma joie, je me tourne vers la source de ces merveilles, et emporté par les flots de mon bonheur, je prendrai la cithare de l'Esprit pour chanter les hymnes divins de cette naissance..."

(St Jean Damascène (ou aussi Jean Mansour ou Jean de Damas), de son véritable nom en arabe Mansour ibn Sarjoun, né vers 676 et mort le 4 décembre 749, est un théologien chrétien d'origine syriaque mais de langue grecque, Père de l'Église et considéré comme saint par les Eglises Orthodoxes et l'Eglise Romaine-catholique.)


"Chartres anéis, Chartres chama você, honra e glória para Cristo, o Rei"! 

 

Una-nos hoje à peregrinação da cristandade a Chartres com esta bela meditação de São João Damasceno:
Primeira homilia para a natividade da Virgem Maria

"Quantos milagres se encontram nesta criança, (a Virgem Maria) que alianças são feitas nela! Filha de infertilidade, ela será a virgindade que dá à luz.

Nele será feita a união da divindade e da humanidade, da impassibilidade e do sofrimento, da vida e da morte, de modo que em tudo o que é ruim, o melhor seja superado.

Ó filha de Adão e Mãe de Deus!

E tudo isso foi feito por mim, Senhor!

Tão grande foi o seu amor por mim que você queria, não para garantir a minha salvação pelos anjos ou alguma outra criatura, mas para restaurar por si mesmo o que você primeiro criou a si mesmo.

É por isso que tremer de alegria e estou cheio de orgulho, e na minha alegria, eu me volto para a fonte dessas maravilhas, e lavou a minha felicidade, eu tomarei a harpa do Espírito para cantar os hinos divinos deste nascimento ... "

(São João Damasceno (ou como John Mansour e João de Damasco), cujo verdadeiro nome em árabe Mansour ibn Sarjoun, nascido em torno de 676 e morreu 04 de dezembro 749, é um teólogo cristão de origem síria, mas grego, Pai a Igreja e considerada sagrada pelas Igrejas Ortodoxas e pela Igreja Católica Romana.)


"Chartres rings, Chartres calls you, honor and glory to Christ the King"!

 

Unite us today to the pilgrimage of Christendom to Chartres with this beautiful meditation of St. John Damascene:
First homily for the nativity of the Virgin Mary

"How many miracles meet in this child, (the Virgin Mary) that alliances are made in her! Daughter of infertility, she will be the virginity that gives birth.

In it will be made the union of divinity and humanity, of impassibility and suffering, of life and death, so that in all that was bad, the best be overcome.

O daughter of Adam and Mother of God!

And all this has been done for me, Lord!

So great was your love for me that you wanted, not to secure my salvation by the angels or some other creature, but to restore for yourself the one you first created yourself.

That is why I shudder with joy and I am full of pride, and in my joy, I turn to the source of these wonders, and carried by the waves of my happiness, I will take the zither of the Spirit to sing the divine hymns of this birth ... "

(St. John Damascene (or also John Mansour or John of Damascus), his real name in Arabic Mansour ibn Sarjoun, born about 676 and died December 4, 749, is a Christian theologian of Syriac origin but of Greek language, father of the Church and considered holy by the Orthodox Churches and the Roman Catholic Church.)

 

_____________________________________________

 

LE CARDINAL SARAH AUX 12.000 PÈLERINS DE CHARTRES :

TERRE DE FRANCE, RÉVEILLE-TOI !

 

Peuple de France, retourne à tes racines !

On peut décider de ne pas en parler. C’est, d’ailleurs, le choix d’une grande partie de la presse qui préfère, ces jours-ci, se concentrer sur Mai 68, le ramadan ou la poignée de bloqueurs d’université.

Ce n’est pas les intéressés, d’ailleurs, que ça va déranger, leur génération ne regarde plus depuis longtemps la télé. Mais, disons-le tout de suite aux médias : il ne faudra pas, ensuite, aller se plaindre, les gars, s’ébaubir, pousser des oh, des ah (comme pour LMPT), « Menfin ! d’où sortent tous ces gens-là ? » quand ce mouvement de fond silencieux, cette jeunesse florissante, discrète, mais décomplexée – c’est ce qui fait la différence avec ses aînés -, sortira du bois pour telle ou telle cause, et que l’on ne pourra plus l’ignorer.

Car cela viendra.

Mai 68 a 50 ans, Daniel Cohn-Bendit, 73. Eux autres, les 12.000 pèlerins lancés sur la route de Chartres en ce week-end de Pentecôte par le pèlerinage Notre-Dame de chrétienté, ont 21 ans en moyenne. 30 pour le clergé qui les encadre.

Ils rient, ils s’amusent, ils prennent des airs tragico-comiques pour contempler leurs ampoules, leur bronzage agricole et leurs cheveux en pétard après deux nuits sous la tente, comme tous les jeunes de leur âge. Et puis ils prient, ils chantent, ils s’agenouillent, ils souffrent, ils offrent, ils méditent, ils posent leur téléphone pour descendre, durant trois jours, au fond de leur âme, comme aucun jeune de leur âge.

Ils ont affreusement mal aux pieds et horriblement mal dormi mais – allez comprendre – en redemandent chaque année, et ramènent en sus des copains au « pélé ». La liturgie y est, depuis toujours, en forme extraordinaire mais, par une porosité croissante, l’origine des pèlerins dépasse largement le cercle des chapelles dites « tradi ».

Sur les réseaux sociaux, même les identitaires, qui ont habituellement la dent dure avec les cathos (naïfs, cuculs, gentillets), s’étonnent, admiratifs : « 12.000 jeunes rassemblés, 0 embrouille, 0 dégradation, pas un papier par terre. Comment ce miracle est-il possible ? Qui est ce peuple éduqué et respectueux ? Quelle est cette communauté qui n’emmerde personne ? », tweete Damien Rieu.

La messe de clôture solennelle du lundi, en la cathédrale de Chartres, est comparable, mutatis mutandis, à la Rollex de Sarkozy vue par Séguéla : qui n’a jamais assisté à l’immense procession, sous les cantiques, de ce jeune clergé précédé par un interminable cortège de bannières, d’étendards et de statues de la Vierge, a un peu raté sa vie. La bonne nouvelle est que, dans l’Église, toute erreur a sa rédemption : il pourra y aller l’an prochain.

Cette année, elle était célébrée par le cardinal Sarah, et cette présence symbolique, infiniment touchante, sonnait comme un juste retour des choses : dans son premier livre Dieu ou rien, sans renier sa culture familiale, il disait sa grande reconnaissance pour les missionnaires français : « Mon entrée dans la famille du Christ doit tout au dévouement exceptionnel des pères spiritains. Je garderai ma vie durant une immense admiration pour ces hommes qui avaient quitté la France, leurs familles et leurs attaches afin de porter l’amour de Dieu aux confins du monde. »

Des dizaines d’années après, c’est lui qui vient transmettre le précieux dépôt à de jeunes Français pas plus vieux que le gamin qu’il était, c’est lui qui vient rendre son héritage à un peuple qui l’a oublié. Et il le fait d’une voix forte, sans ambages, avec des accents de Jean-Paul II au Bourget : « Terre de France, réveille-toi ! », « Peuple de France, retourne à tes racines ! » Il fustige un monde occidental pris en étau entre le nihilisme et l’islamisme, l’exhorte à prendre exemple sur ses ancêtres dont la foi a bâti ces cathédrales, demande aux jeunes d’être « les saints et les martyrs » de demain. Pour la langue de buis, ne pas compter sur lui. Le cardinal guinéen a secoué les puces, pour son bien, de l’Occident chrétien. Et si c’était cela, aussi, l’universalité de l’Église ?

 

UNE EGLISE EN DIALOGUE ?

 

Prof. Hdr. Archim. Grigorios D. PAPATHOMAS

  

« L’un des problèmes causés par les Croisades– affirme Steven Runciman – fut qu’elles ruinèrent irrémédiablement et définitivement les relations entre chrétiens et musulmans.

Avant les Croisades, l’Église orthodoxe, en particulier, et le monde musulman témoignaient d’une compréhension et d’une tolérance mutuelles, ainsi que d’une dialectique réciproque, entre autres, grâce aux dialogues aussi institués par les théologiens byzantins avec ce monde (cf. Jean Damascène et beaucoup d’autres qui vont jusqu’à Grégoire Palamas).

En outre, l’Église orthodoxe proscrivait l’idée de guerre sainte. La preuve en est que le Patriarche de Constantinople Polyeucte (956-970) ne donna pas sa bénédiction à l’armée de Nicéphore Phocas (963-969), lorsqu’elle partit en campagne contre les Sarrazins, pour la bonne raison, dit-il, qu’aucune guerre ne peut être qualifiée de sainte.

Le concept de guerre sainte fut introduit par les Croisés qui l’exaltèrent non seulement dans leurs rangs, mais aussi chez les musulmans qui avaient commencé à l’abandonner »…

Par ces paroles, Runciman signale historiquement l’existence et la pratique de dialogue, de la part des théologiens byzantins.

Il souligne l’efficacité spectaculaire qu’a eue l’initiative de ce dialogue, avec les musulmans notamment, contrairement aux chrétiens occidentaux qui, dans le même temps, ont opté pour une « guerre sainte » à la place du dialogue institué.

Autrement dit, il démontre que, tout au long de son parcours historique hormis son passé récent, l’Église orthodoxe était une « Église de dialogue », marquée par la théologie, et non pas une « Église de guerre sainte » fondée sur l’idéologie.


En effet, une des caractéristiques structurelles de la praxis ecclésiale (pastorale) et de la parole (théologie) de l’Église est que celles-ci opèrent (doivent opérer) de façon sotériologique, salvatrice et non pas théorique (idéologie). Car, tout simplement, la vision essentielle et ultime de l’Église – et de sa théologie – est de sauver l’être humain.

C’est la première, la principale et primordiale demande que notre divine Liturgie adresse d’emblée : « Pour … le salut de nos âmes (= vies) ».

Notre théologie ecclésiale et notre pastorale, si elles veulent rester salvatrices, sans déraper et devenir une idéologie, ne peuvent qu’être en dialogue permanent avec les autres (personnes et institutions), mais aussi en ouverture permanente par rapport au monde « entier ».

Or, dialogue avec tous et ouverture à tous, intra et extra muros, ceux qui sont près et ceux qui se trouvent loin, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Église.